Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 13 février 2008

Nuit à Bord

star trek enterprise
Tous droits réservés

J’ai rêvé de l’Enterprise cette nuit… le joli NX01 du Capitaine Archer, de Trip et de T’Pol. Faut dire que j’ai regardé un épisode de STE hier soir, le 2x02, et que ça m’a fait beaucoup d’effet de revoir le vaisseau dans l’espace, et bien évidemment la petite salle à manger du Capitaine, attablé avec le couple du siècle, Trip le malicieux et T’Pol l’arrogante.

star trek enterprise t'pol trip archer
Tous droits réservés

La belle vaisselle, les plats raffinés, le vin généreux… et nos deux braves gars scotchés par ce que T’Pol leur raconte, à savoir que le premier contact entre Vulcains et Terriens a eu lieu bien plus tôt que ne le raconte les livres d’histoire, au moment du lancement du premier Spoutnik.

J’avais oublié l’ambiance si particulière de la série, un peu naïve… et le générique aux images magnifiques, qui retrace notre conquête de l’espace, moitié images d’archives, et moitié fiction puisque l’action se passe dans les années 2150.

mardi 12 février 2008

Armageddon

On peut dire tout ce qu'on veut sur la crédibilité de l'histoire, et sur la nette tendance qu'ont les américains à s'imaginer comme étant les sauveurs de l'humanité, mais c'est quand même du #$¤%#& de grand spectacle, et ce film, moi, je l'adore. Allez, je l'avoue, ce qui me fait encore plus d'effet que les avions de chasse (c'est dire), ce sont les navettes spatiales. Et en particulier Liberté et Indépendance, si proches de nos navettes actuelles, et en même temps si différentes de par leur maniabilité. Et puis fichtre, qu'est-ce qu'ils sont beaux nos foreurs... Bruce Willis est impérial, ce n'est pas une nouveauté, mais il n'est pas le seul... quelle classe ils ont, tous, dans leurs beaux costumes oranges!

Je ne vais pas vous faire l'affront de vous résumer l'histoire, si ce n'est qu'un météore gigantesque, un exterminateur, menace la Terre, et que la NASA décide d'envoyer se poser sur l'astéroïde les meilleurs foreurs de la planète afin d'enfouir une bombe et de le faire exploser avant qu'il ne détruise la Terre. Et évidemment nos foreurs ne sont pas des astronautes modèles, ils ont même une liste longue comme le bras de requêtes avant d'accepter faire quoi que ce soit. Et bien sûr c'est terrible de voir la planète menacée, et en partie détruite, d'autant que les effets spéciaux sont superbes. Et c'est émouvant de voir cette jeune femme laisser partir son père et son futur mari pour cette mission suicide, mais vitale, le tout au son d'Aerosmith, dont le leader est dans la vie le papa de la belle Liv Tyler.

Réalisé par Michael Bay. Avec Bruce Willis, Billy Bob Thornton, Ben Affleck. Sorti le 5 août 1998.

lundi 11 février 2008

Vers de Terre et Vermoulue



Vous, je ne sais pas, mais moi, j'ai profité du temps magnifique pour faire un week end jardinage. J'ai arraché, coupé, taillé, desherbé, déraciné, cisaillé, bêché, ratissé, joué du croc et roulé des tas de brouettes...

Les petiots m'ont aidée, évidemment, en particulier en piétinant avec leurs dinosaures les zones ratissées, en jettant des boules de feu (les balles de tennis en mousse) sur ce que j'essayais tant bien que mal d'arracher, mais surtout, surtout, en m'accompagnant systématiquement vider la brouette pour avoir le plaisir de faire la trajet du retour... en brouette (34 kilos tout de même).



Du coup, hier soir, j'étais au lit, de mon plein gré, à 21h14, ce qui constitue un all-times record. Et pour ce matin, disons que je n'ai pas encore trouvé de zone musculaire non-douloureuse ;)

dimanche 10 février 2008

Stargate Atlantis 4x16: Trio

Bon, je crois que c’était encore un épisode qui ne fait pas avancer le schmilblick, dans lequel encore une fois l’équipe n’est pas au complet (il porte bien son nom), mais au moins il y a des dialogues sympathiques, et il ne se passe pas en forêt (ça fait deux de suite ! Champagne !). C'est toujours pas de la SF, par contre...

Nous voici donc en compagnie de Sam, de McKay… et du Dr Keller en promenade sur une planète qui subit des secousses sismiques 4 fois par jour. Echaudés par leur histoire avec les Genii, les habitants ne sont pas enclins à écouter les conseils avisés dispensés par Sheppard, qui, las de discuter (ce n’est pas pour ça qu’il s’est engagé, comme il le dit si bien), demande à Sam d’aller tenter sa chance. Parions aussi qu'il est lassé d'entendre McKay et Keller se disputer comme chien et chat!

McKAY: Yeah. I'm a very active person.
CARTER: You are?!
KELLER: Your last physical would kind of contradict you.
McKAY: That is private medical information that should not so cavalierly be shared in casual conversation, Doctor.
(Sam and Jennifer grin.)
KELLER: I don't think it comes as a great surprise to the colonel.
McKAY: That's not the point, you know? I'm no Ronon – I'm not gonna be on the cover of “Shape” magazine any time soon ...
(Sam giggles silently. Jennifer joins in.)
McKAY: ... but I can handle myself in combat; stand my ground when I need to.
(Just then the ground gives way under his feet and he drops from view.)

Lire la suite

samedi 09 février 2008

Atlantis & Columbus

N'oubliez pas que sur www.nasa.org, vous avez accés à NASA TV, qui vous retransmet en direct les images de la navette et de l'ISS. Atlantis s'est dockée tout à l'heure sans soucis sur l'ISS et les astronautes sont maintenant à bord de la station spatiale... Au-delà des commentaires explicatifs, l'on a également la plupart des échanges entre les membres de l'expédition et Houston.

Je dois avouer qu'à force de regarder de la SF, ça fait du bien (et ça remets les pendules à l'heure, aussi) de voir là où nous en sommes réellement de la conquête de l'espace...

Loustique en mode camouflage

chat tigré

chat tigré

chat tigré

vendredi 08 février 2008

Vol en Formation (un peu en vrac!)

vol d'oiseaux en formation

jeudi 07 février 2008

Cloverfield

Bon, comme beaucoup je suppose, j'avais été terriblement alléchée par le teaser de Cloverfield, distillé sur internet depuis plusieurs mois ()... et franchement, je suis très déçue du résultat. Je n'avais pas été super convaincue par BlairWitch, qui était une innovation du genre. Là, on prend le même principe, on file un camescope à un type qui n'a aucune notion de cadrage, qui sait d'ailleurs à peine se servir de l'appareil, et nous voilà en train de regarder ce qu'il a filmé, après que le camescope ait été retrouvé sur une zone précédemment connue sous le nom de Central Park.

La première partie du film n'a pas grand intérêt, disons que quelques plus semaines tôt, Rob a couché avec Beth, qu'il n'a pas su lui dire qu'il l'aimait, et qu'il est en pétard parce qu'elle se pointe à sa soirée de départ (il s'en va au Japon) avec un autre type. Il lui dit donc des choses qu'évidemment il regrette plus tard, surtout quand elle lui téléphone pour lui dire que son immeuble est en train de s'écrouler et qu'elle s'est faite empaler. Parce qu'entre temps, quelque chose a attaqué New York. Ne vous attendez pas trop à voir ce que c'est, parce que Ed n'est pas un champion du cadrage, qu'il fait nuit et que l'électrivité manque à Manhattan.

Nos braves amis (ils sont 5!) tentent de quitter Manhattan par le Brooklyn Bridge, ce qui n'est pas l'idée du siècle puisque la Chose détruit le pont quasiment sous leurs pieds. Hop, plus que 4. Puisque Rob a reçu entre temps son fameux coup de fil, les voilà à prendre la direction de Central Park, et tant qu'à faire allons-y par les tunnels du métro... pas de chance (!), ils se retrouvent confrontés à des sortes d'araignées de la taille d'un chien... et la pauvre Mariana va faire les frais d'une morsure qui dégénère rapidement en hémorragie explosive. Plus que 3.

Après avoir monté 49 étages à pied (tiens, Lily a enfin quitté ses talons-aiguilles!), et sauté d'un toit à un autre, ils récupèrent Beth, qu'ils désempalent. La blessure n'était pas très grave, puisque la voilà qui détale comme un lapin avec eux... il faut bien dire que l'armée est en train de bombarder Manhattan, et que si le dernier corps à corps échoue, l'étape suivante sera de raser complètement la zone. Les voilà maintenant séparés dans deux hélicos, et si le premier qui emporte Lily décolle sans encombres, le second est comme qui dirait attrapé façon King Kong par la Chose, avant de se crasher. Plus que 3 à nouveau. Ou plutôt très vite 2, et puisque le camescope est tombé à terre, l'image est stable pour la première fois, et on voit enfin la Chose... que je serais bien en peine de vous décrire. C'est humanoïde même si cela se déplace le plus souvent à 4 pattes, ça respire par des sortes de branchies, et il y a peut être bien aussi des tentacules. En tous les cas, c'est immense, ça n'a pas l'air de tuer pour manger... et c'est plus fort que l'armée. Faut dire que c'est visiblement bien aidé par les araignées géantes.

Le caméscope change de mains, et c'est notre charmant petit couple qui s'y colle, réfugié sous un pont de pierre dans Central Park. Petit pont de pierre qui va très vite devenir leur tombe....

cloverfiel matt reeves
Photo © Paramount Pictures France

Inutile de vous préciser (à priori, mais ça va toujours mieux en le disant) que jamais dans le film on ne les voit aussi bien. L'action se passe de nuit, on passe donc de la pénombre à l'obscurité quasi complète, sauf quand un projecteur ou une lumière nous éblouit complètement...

Réalisé par Matt Reeves. Avec Michael Stahl-David, Lizzy Caplan, Jessica Lucas. Sorti le 6 février 2006.

mercredi 06 février 2008

Nouvel An Chinois

Les festivités commencent demain... et en attendant, je vous propose d'aller faire un tour sur ce site, que ce soit pour en apprendre plus sur les traditions, ou tout simplement pour profiter des goodies!

Nouvel An Chinois 2008

Tenez, mon prénom, calligraphié ci-dessous, se compose de signes signifiant ceci: étoffe, jolie, chanceuse, et extraordinaire. Et ce n'est pas moi qui le dit, c'est donc forcément vrai ;)



En cliquant sur les signes qui composent votre prénom, ou le mot que vous aurez choisi, vous apprendrez la signification de chacun, et verrez même en direct comment le calligraphier. Libre à vous également de composer des tableaux et autres cartes de voeux... ou d'exercer votre prononciation!

Ah ben ça...

je me demande bien pourquoi je n'y ai jamais pensé... Pour son premier jour, la jeune femme qui devrait désormais garder mes Pitchouns le mercredi est venue avec... des perforatrices fantaisie. Les pitchouns ont adoré, et du coup, la maison a un petit air de fête, y'a des confettis en forme de dauphin, de grenouille, de bonbon... à peu près partout. C'est pas top pour la propreté de la maison (à moins que VOS enfants, eux, sachent rester bricoler à une place précise), mais c'est super joli.

confettis fantaisie

mardi 05 février 2008

Furtif

Ils sont beaux, ils pilotent des engins sublimes, et ils ont un sex-appeal irrésistible. Vous avez aimé Top Gun, vous allez adorer Furtif. Bon, je l'avoue, les avions de chasse, j'aime bien. Surtout les projets ultra-secrets et ultra-sophistiqués, évidemment. Et puis les pilotes, je n'ai rien contre non plus, surtout ceux qui ont des yeux bleus extraordinaires (Josh Lucas), ou les jolies blondes pétillantes qui en foutent plein la vue à leurs coéquipiers. Surtout quand ladite blonde se prénomme Kara. Kada Wade et non pas Thrace, mais quand même...

furtif Josh Lucas Jessica Biel Jamie Foxx
Photo © Gaumont Columbia Tristar Films

Je dois dire que j'ai emprunté ce DVD uniquement en me basant sur la couverture, qui montre nos trois beaux et jeunes pilotes, casques à la main, et leurs avions furtifs. C'est pour vous dire que je n'en attendais pas grand chose d'autre que de jolies scènes de vol, et finalement, c'est plutôt une belle surprise, parce qu'il y a aussi une histoire. Celle d'un Capitaine de la Navy et d'un politicien, qui, avec l'aide d'un informaticien de génie ont créé un drône intelligent, capable d'apprendre de ses coéquipiers... ce qui n'est pas forcément une bonne idée lorsque le chef de patrouille, Ben, a un petit peu tendance à passer dans un tunnel lorsque les ordres donnés dans sa radio ne l'arrangent pas.

Pour recevoir de plus amples subventions, il faut donc absolument que le drone réussisse les deux premières missions confiées à la patrouille. Et si la première est un franc succés, la seconde... tourne un p'tit peu au vinaigre radioactif. Et voilà donc nos trois pilotes à la poursuite du drone dans un incroyable tour du monde, du Tadjikistan à la Corée du Nord en passant par l'Alaska...

furtif Josh Lucas Jessica Biel Jamie Foxx
Photo © Gaumont Columbia Tristar Films

Les paysages sont sublimes, les séquences en vol très intenses, les personnages attachants... bref, même si l'histoire est parfois un chouia prévisible (!), j'ai pris beaucoup de plaisir. Mon expérience de la navy est relativement limitée, mais je dois avouer avoir adoré le confort à bord de l'Abraham Lincoln, le porte-avions... les armes diverses et variées super efficaces, les nouvelles technologies, mais surtout, surtout, les dirigeables en altitude qui constituent un maillage pour le refueling des jets. J'ai trouvé l'idée géniale, même si on voit rapidement dans le film qu'elle pose quelques "mineurs" risques de sécurité. Quand à EDI... évidemment je suis partante pour un tour à son bord.

furtif EDI
Photo © Gaumont Columbia Tristar Films

Réalisé par Rob Cohen. Avec Josh Lucas, Jessica Biel, Jamie Foxx. Sorti le 24 Août 2005.

lundi 04 février 2008

Lie Down with Lions par Ken Follett

Après une première partie bien parisienne, voilà un Ken Follett qui nous plonge en Afghanistan, alors que les Russes organisent chaque jour des raids pour éliminer la guerilla qui a la main mise sur le pays.

Etudiante à Paris, Jane vit une belle histoire d'amour avec un poète américain, Ellis Thaller, tandis que tous deux gravitent dans des milieux idéalistes... fréquentés également, à l'insu de Jane, par des terroristes de tous poils. Et lorsqu'au bout d'une année de romance Jane découvre qu'Ellis est en fait un agent de la CIA sous couverture, elle se marie sur un coup de tête avec un autre de ses soupirants, Jean-Pierre, médecin, et part avec lui pour l'Afghanistan, vivre au milieu des rebelles sous couvert humanitaire. Si ce n'est que Jean-Pierre est lui aussi un agent sous couverture opèrant pour le KGB. Lorsque Jane va découvrir que c'est grâce aux informations qu'il fournit que les raids sont de telles réussites dans leur région... elle vient d'accoucher d'une petite fille de deux mois... C'est donc lorsqu'Ellis va débarquer à son tour en Afghanistan, avec pour mission d'unifier les rebelles sous le commandement de Masud, que Jane va reprendre sa vie en main, au milieu des hélicos militaires, des kalashnikoffs et des bombardements.

Evidemment c'est une histoire d'amour, mais dans un contexte historique bien particulier, l'avénement de Masud, dans un contexte de guerre également, dans lequel les hommes ne se font aucun cadeaux, qu'ils soient russes, pakistanais, afghans, américains ou français, amoureux ou non. C'est aussi l'histoire d'une course poursuite qui s'engage dans les montagnes afghanes. L'histoire de la vie dans des conditions que nous n'imaginons même plus, avec un regard neutre sur les traditions millénaires.

Quizz: Culture Série

Je viens de vous mentionner la chanson "I Got You Babe" (version Sonny and Cher) dans mon billet sur Un Jour Sans Fin... chanson utilisée dans une série américaine que je n'ai pas du être la seule à regarder (!); mais qui donc fait une déclaration d'amour à sa belle sur cette chanson? Perso, c'était tellement mignon que je n'ai pas oublié

Deezer n'a pas la version d'origine... dommage. I Got You Babe par David Bowie & Marianne Faithful.

EDIT du Lundi 4 février:

Je suis catastrophée par votre culture séries ;) alors je me réponds à moi-même, tiens, et en images, s'il vous plaît!

dimanche 03 février 2008

StarGate Atlantis 4x15: Outcast

Bon, si c'est en jettant en vrac des informations sur John Sheppard qu'ils espèrent nous faire oublier que l'épisode précédent était une catastrophe, c'est quand même un peu juste. Surtout en calquant à nouveau une histoire bien gentille sur une trame que l'on connait par coeur:

1. Une technlogie alien est tombée entre les mains de personnes non autorisées.
2. La situation a échappé à leur contrôle.
3. Le SGC commence par agir, se prend une branlée et réfléchit ensuite.
4. Eclair de génie, et seconde chance pour le SGC, qui prend le contrôle de la situation.
5. Les terriens sont saufs, d'ailleurs ils ne se sont rendus compte de rien.

Et quand ladite technologie n'est rien de moins que celle des réplicateurs, ça fait juste 357 fois qu'on nous ressert le cocktail.

Ceci dit, et je l'admets, ce n'est pas un (trop) mauvais épisode. J'ai pensé très fort un "WTF" à la fin... j'ai même eu peur un instant que les scénaristes se soient pris un bon coup sur la tête s'ils comptaient nous faire avaler ça.

Je l'ai évoqué, c'est quand même un épisode particulièrement centré sur Sheppard... et qui cultive particuilèrement sa relation avec Ronon. Parce que c'est Ronon, et non McKay qui va accompagner Sheppard sur Terre pour assister à l'enterrement de son père. McKay, lui, n'attend qu'une seule chose, c'est que Sheppard lui dise de ne pas venir, ce qu'il fait, évidemment. On se demande vraiment ce que McKay a retenu depuis 4 saisons du caractère de son ami. Ronon, lui, s'impose sans en demander la permission. Arrivés sur Terre, les voilà dans une des demeures familiales des Sheppard... une magnifique propriété avec piscine, écurie privée... et la foule qui se presse autour du buffet que dévalise Ronon.

L'on fait la connaissance de son frère, qui travaillait, lui, aux côtés de son père. Les reproches volent bas entre les deux, il semblerait que John ait toujours eu quelques soucis à accepter l'autorité paternelle, et qu'il n'en ait fait qu'à sa tête, d'où l'Air Force et les missions top secrètes à l'autre bout de la planète. Et il apprend de la bouche de son frère, qui veut savoir si John va contester le testament (sans que l'on sache ce qu'il est), que son père a toujours regretté leurs disensions.

DAVE: John. I was thinking that we should probably ...
SHEPPARD: Uh, look, something came up. I've gotta go.
DAVE: It's Dad's wake.
SHEPPARD: I know, but this is work-related.
DAVE (irritated): Oh. Oh. What is it, top secret, national security, that sort of thing?
SHEPPARD: Yeah, something like that.
DAVE: You know, this is so typical.
SHEPPARD: If you've got something to say, just say it.
DAVE: Look, there's just one thing I wanna know. What's your level of expectation here?
SHEPPARD: What are you talking about?
DAVE: I mean, are you gonna challenge the will?
(John stares at him.)
DAVE: I have no idea what it says, of course, but I think I can guess.
SHEPPARD: That's what you wanna talk about? You wanna talk about money?
DAVE: That's why you're here, isn't it? You've been gone a long time, John. It's not such a stretch.
(John glares at him.)
SHEPPARD: You've got nothing to worry about.
(He turns to walk away.)
DAVE: Hey.
(John turns back.)
DAVE: If I've got the wrong impression of you, it's not my fault. You're the one who left, remember? I stayed. I looked after Dad; I ran the business while you're off doing God knows what.
SHEPPARD: I'm assuming that's what Dad wanted.
DAVE: No. No, it's not, John. Dad regretted what happened between you two right up to the end.

On se doute donc bien que tout ça ne va pas remonter le moral de John... on pensait qu'il était seul au monde, et voilà qu'on découvre qu'en fait, s'il en avait fait l'effort, il aurait pu retrouver sa famille. Au lieu de ça, têtu comme une mule, il a préféré se persuader être un incompris, abandonné par les siens... au point de ne même pas vouloir leur adresser un dernier mot sur son lit de mort. Fichtre. On a presque plus envie de le plaindre, mais quel beau parti! ;)

L'on fait également connaissance avec l'ex-femme de John, qui visiblement a un jour pris la poudre d'escampette, fatiguée de le voir plier baggage d'une minute à l'autre pour des destinations inconnues, et sans même savoir combien de temps il serait absent... Ceci dit, c'est une femme charmante, et c'est plutôt crédible, même si du coup ce n'est plus vraiment Shep' qui n'est pas fait pour le mariage, mais plutôt son métier qui est incompatible. Pourquoi préfère t-il porter la responsabilité de l'échec, mystère. Ceci dit, et voilà de quoi faire la paix entre eux, la jeune femme a également un travail top secret désormais, et c'est son nouveau compagnon qui s'exaspère parfois de ses silences! D'ailleurs, il reste beaucoup de tendresse entre ces deux-là, malgré leurs rancoeurs.

C'est le retour du sergent Bates... mais si, souvenez-vous, la saison 1, son aversion pour Teyla qui s'était soldée par un bon coup sur la tête... Si on pouvait plutôt me ramener le Colonel Everett, je serais aux anges ;) Quant à l'histoire de l'épisode... il s'agit d'un réplicateur à forme humaine, fabriqué afin de devenir un super guerrier, et qui a réussi à s'enfuir du laboratoire haute sécurité dans lequel il a été conçu. Evidemment, et ce ne serait pas drôle sinon, il est insensible à nos armes traditionnelles anti-réplicateurs.

samedi 02 février 2008

Lion chassant un Chat

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .