Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 24 février 2008

Stargate Atlantis 4x18: The Kindred, part I

Que de guests dans cet épisode! L'intrigue s'ouvre sur une vision de Teyla... le père de son futur enfant lui demande de ne pas l'abandonner, de continuer à les chercher, lui et son peuple. Et vu qu'il lui donne un indice, voilà notre Teyla qui décide John à retourner sur une planète sur laquelle elle avait acheté un pendentif pour Kaanan... et si elle revient bredouille de la première visite en compagnie de Shep, Ronon et McKay, sa seconde visite, avec Lorne cette fois, est plus fructueuse. La fine équipe capture un homme qui revend justement des bijoux ayant appartenu à son peuple. Sauf qu'en emmenant le type louche à la porte des étoiles, Teyla est récupérée par un darth Wraith. Pas de chance pour Lorne, qui signe sa seconde erreur de la journée... et revient sur Atlantis tête basse. Il n'est pas prêt d'être promu à la fin de la saison, lui!

Pendant ce temps, le Dr Keller a découvert qu'une nouvelle épidémie a contaminé plusieurs planètes de Pegase... visiblement une contamination volontaire des ressources naturelles avec le vaccin mis au point il y a quelques saisons, sur la planète Hoff, par un certain... Carson Beckett. Souvenez-vous, l'équipe d'Atlantis avait mis la touche finale aux travaux d'un peuple qui avait conçu un vaccin qui permettait de tuer le Wraith qui prend l'énergie vitale d'un humain... sauf que ce vaccin tuait 50% des personnes innoculées, et que l'équipe d'Atlantis avait mis les voiles en découvrant que tant pis, il serait fait systématiquement au peuple entier. La civilisation avait par la suite été entièrement détruite par les Wraiths... enfin, c'est ce que l''on croyait jusqu'à ce que le vaccin refasse surface, une version amélioré tout au moins, qui ne tue "plus" que 30% des vaccinés. Mais comme le dit Sheppard, c'est toujours 30% de trop.

De retour, bredouilles, de Hoff, la dream team se fait biper par... Todd. Qui veut bien leur donner le nom du responsable du carnage s'ils lui communiquent des données lui permettant de travailler sur des contre-mesures à ce vaccin. Aussitôt dit, aussitôt fait, et nous voilà sur les traces de... Mickael. Souvenez-vous, le Wraith transformé en humain par Beckett grâce au rétro-virus qu'il avait développé, et au final devenu un hybride, aigri et rejeté par les deux races. Et surpise, enfin, non, pas vraiment (mais c'est bon quand même!), c'est Mickael qui a enlevé Teyla, ainsi que son peuple, y compris Kaanan. Ledit Kaanan qui a semble t-il subi un léger lavage de cerveau, ou équivalent. Toujours est-il que Mickael a des projets pour l'enfant que porte Teyla.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, vous, mais ce n'est pas une bonne nouvelle. A la base pour Teyla, mais j'ai également un peu peur de ce qui a pu être pondu dans le scénario... Et j'ai encore plus d'appréhension à propos de la manière dont ils vont justifier le retour de Beckett. Parce que oui, c'est la surprise du jour, et je n'aurais jamais cru dire ça, mais que c'est bon d'entendre son accent à nouveau! En effet, quand Shep et ses petits camarades débarquent dans un lieu où ils avaient espoir de retrouver Teyla, c'est un "It's about bloody time...What took you so long?!" à 300% écossais qui les accueille. Visiblement c'est donc Beckett qui a amélioré pour Mickael le vaccin développé par les Hoffans, mais sachant que notre Beckett a été réduit en miettes par une bombe sur Atlantis et que nous avons renvoyé ses restes sur Terre... d'où diable vient ce Beckett-là?

Pour résumer, c'était plutôt un bon épisode, même si j'en appréhende un petit peu la suite... j'étais ravie de revoir Todd, d'une logique toujours aussi implacable, Mickael, machiavélique et cruel à souhait... et d'entendre Beckett. Comment ça, je l'ai déjà dit? :)

samedi 23 février 2008

Le Bouclier Naturel

J'ai reçu cette semaine une publicité de la marque SEM pour un anti-limaces utilisable en agriculture biologique. Et alors? me direz-vous. En fait, tout bêtement, la publicité vous incite à faire un "geste pour l'environnement: débarrassez-vous des limaces tout en préservant les hérissons". Je suis bien d'accord sur le fait qu'un hérisson c'est quand même sacrément plus joli qu'une limace, enfin, si on n'y regarde pas de trop près, vu la quantité de parasites que transporte un hérisson (puces, tiques et autres joyeusetés).

Mais bon, c'est comme d'habitude, la nature, c'est un grand cercle... si on liquide l'aliment de base du hérisson (la limace), on a beau ne pas le tuer directement (en l'empoisonnant avec l'anti-limaces), ça revient quand même globalement au même. Moins de limaces = moins de hérissons = plus de limaces l'année suivante, mais pas plus de hérissons, donc plus d'anti-limaces vendu en magasin. Mais bon, le jardinier a la conscience tranquille, son anti-limaces ne tue pas les hérissons.

Et pour vraiment vous décider à acheter cet anti-limaces révolutionnaire, on vous rembourse 2€ et on verse 2€ de votre part à l'Association France Nature Environnement (www.fne.asso.fr) dont, ça tombe bien, le sigle est justement... un hérisson. Je suis allée sur leur site, par curiosité, mais je n'ai pas vu trace du partenariat. Je suis quand même surprise qu'une association de protection de l'environnement cautionne un anti-limaces. Visiblement la vie du hérisson vaut plus que celle de la limace aux yeux du grand public, mais je ne pensais pas (1) qu'on faisait une protection sélective de l'environnement et (2) que la lutte contre les limaces avait la bénédiction des écolos.

Bourgeons

Xylocopa violacea (abeille charbonnière)

C'est le printemps!

Xylocopa violacea

Xylocopa violacea

Xylocopa violacea

Xylocopa violacea

vendredi 22 février 2008

Je crois bien...

... que je viens de vivre le meilleur moment de la semaine. J'ai oté mes mi-bottes à talons de dix centimètres (et fins avec ça, je vous le garantis!) et mon joli pantalon large trop à la mode (mais surtout trop long de dix centimètres, du coup!) pour enfiler mon acquisition de la semaine, dont je rêvais depuis longtemps. Un pantalon de survêtement. Non, LE pantalon de survêtement.

Acheté trois sous chez Decathlon. En fait, techniquement, c'est un caleçon noir basique pour gym détente. Les bas sont larges, à resserrer soi-même comme on veut avec un cordon. Cordon également à la taille, mais surtout, surtout, *mode souvenirs ON* quand j'étais enceinte, j'avais un pantalon fétiche, que l'on pouvait replier à sa guise à la taille, suivant l'ampleur du ventre, le moment de la journée, etc *mode souvenirs OFF*. Le top du confort (OK, les gars, vous ne pouvez pas comprendre, mais je le certifie). Eh bien celui-là, c'est pareil. 92% coton, 8% élasthanne... noir pour amincir, et un bonheur à porter. Sans avoir non plus l'air d'un sac à patates, et c'est important, sinon je ne reprendrai jamais le dessus sur la Petite Sirène.

Je crois que c'est exactement ce qu'il me fallait pour aujourd'hui. Avec un bon livre. Ce n'est pas que ma semaine a été dure (enfin, si, très dure), mais je le vaut bien :)

jeudi 21 février 2008

Je savais bien...

que je n'étais pas la seule à le penser ;)



Pour mémoire: féminité & virilité

Translation

En matière de coloriage, Pitchoun #1 a opéré une translation de la Fée Clochette (blonde) plutôt sexy vers Ariel la Petite Sirène (rousse), moins sexy mais aussi peu habillée, et dont il n'a pourtant jamais vu le dessin animé. Vous me direz que ça repose les crayons jaunes et que ça va user un peu les crayons oranges, certes ;)

Allez, de jolis coloriages ici.

ariel petite sirene coloriage

... Et puis d'abord, sa vraie héroïne, c'est encore Mulan (brune). Na.

mercredi 20 février 2008

Y'a des semaines comme ça...

... mais heureusement il y en a peu.

Hier soir, ma maman m'appelait pour m'annoncer une triste nouvelle, le décés accidentel de deux de mes petits cousins agés d'une vingtaine d'années...

Et cet après-midi, ce sont les Ressources Humaines de ma boite qui nous prévenaient du décés d'un collègue... J'ai travaillé en face de lui pendant des années, et son bureau était vide depuis de longs mois, synonymes de longue maladie. Celle qui finit souvent par avoir le dessus. Je m'étais habituée à ce bureau en vis à vis qui restait inoccuppé. Son PC, ses tiroirs, son bazar... que nous avions fini par ranger, du bout des doigts, pour ne pas l'entendre râler à son retour que nous étions bien pressés de nous débarrasser de lui! Je suis allée annoncer la triste nouvelle à ceux qui le connaissaient bien, et franchement, on a beau y être préparé, et Dieu sait que je n'étais pas optimiste quant à son état, c'est quand même dur à encaisser.

Et c'est dans ces moments là que je suis heureuse d'être croyante. De pouvoir me dire qu'ils ont rejoint ceux de leur famille et de leurs amis qui les avaient précédés. Qu'on les retrouvera un jour, que ce n'est pas un adieu, mais simplement un au-revoir...

mardi 19 février 2008

Mais qui est Laura?

Comme des dizaines d'autres blogs, j'ai eu cette nuit un commentaire d'une certaine Laura, qui dit travailler pour une société événementielle et me demande de lui envoyer mon adresse mail à buzzenginefrance(at)gmail.com ... alléchée, mais échaudée, j'ai fait quelques recherches... Ne cherchez pas le comm', je l'ai mis hors ligne.

Les "Moins"...
(1) Une adresse pro sur gmail?
(2) Un accés internet par une Freebox?
(3) Une salariée qui bosse à 1h30 du mat'? (c'est de l'événementiel, OK, mais quand même!)
(4) Je ne peux pas accéder au référent (nécessite une authentification), j'ai assumé que c'est le Nuage des Filles, mais sans certitude...

Les "Plus"...
(1) Rien à signaler sur www.hoaxbuster.com
(2) Ca a passé le filtre anti-spam, et dieu sait que chez moi, il est suffisamment compliqué, on m'en a fait le reproche régulièrement!
(3) Il s'est passé dix minutes entre l'arrivée de la personne sur l'index de mon blog, et le clic pour laisser son message... soit elle a lu (et a été convaincue par la qualité du blog! LOL), soit elle a cherché mon adresse mail, soit elle était en ligne sur 27 autres blogs en même temps ;)

Bon, et puis tout ça c'est bien beau, mais quel intérêt? Parce que pour se faire un carnet d'adresses blogosphère, je pense qu'il y a des chemins moins fastidieux!

lundi 18 février 2008

Appareil photo pour les petits

Je ne sais pas si vous avez déjà fait attention aux publicités pour les appareils photo numériques pour les petiots, mais je trouve ça relativement scandaleux. Celle que je viens de recevoir, par exemple, propose pour 37€ un appareil capable d'une résolution maximum de 640 x 480 pixels, avec une mémoire interne de 8 Mo... soit une capacité de stockage de 25 images (102 images en 320 x 240).

Je ne vois pas très bien comment on peut faire aimer la photo à des enfants dans des conditions pareilles, c'est à dire soit en format timbre poste, soit en quantité aussi limitée. Certes il y a un mousqueton pour l'accrocher à sa ceinture. Certes il y a un retardateur et un logiciel de retouche d'images fourni avec. Mais quand même, c'est pas comme si on était pas capable de faire mieux quand on voit le prix des mémoires. Ils annoncent que l'appareil fait aussi caméra, je n'ose pas imaginer combien de secondes on peut stocker ;)

Feuilles Mortes

feuilles mortes

dimanche 17 février 2008

Dragon Chinois en Papier

Les petiots ont abordé le sujet à l'école, donc j'ai pensé que ce serait bien d'approfondir un peu, d'autant qu'en ce moment, c'est toujours Mulan et Mushu qui ont la côte en matière de dessins animés. J'ai donc trouvé une idée sur ce site... qui m'a pris un peu de temps à mettre en oeuvre puisque j'ai fait des patrons de découpe sous Illustrator à partir des GIFs (disponibles sur simple demande, messieurs dames!).



Mais les petiots se sont bien amusés... le bristol n'est pas facile à découper, mais Pitchoun #1 a tout fait tout seul, tandis que le #2 n'a fait que les grosses pièces... après ça, coller, c'est littéralement un jeu d'enfant ;)

Je n'avais pas le papier de couleur nécessaire pour faire le corps du dragon, donc Pitchoun #1 a pris les choses en main et l'a fait à sa mode, avec un corps en chaîne... il s'est découpé des lamelles de papier, qu'il a assemblées, et m'a juste mise à contribution pour lui faire des pattes. Je dois avouer que j'adore sa créativité quand il s'y met ;)

Evidemment, pour les plus grands, y'a des projets plus ambitieux... comme celui-là :)

samedi 16 février 2008

Déshabillé de Couleuvre

Je taillais mon chévrefeuille quand j'ai vu ça, accroché dans les planches de la soupente... la dernière que l'on avait trouvée, vivante, était une petiote, assez loin de la maison. Pour le coup, celle-là, non seulement elle est plus grande, mais en plus, juste sous notre nez. Ou plutôt l'inverse ;)

mue couleuvre

mue couleuvre

mue couleuvre

mue couleuvre

(Soleil couchant, d'où les couleurs...)

vendredi 15 février 2008

Godzilla

Ca faisait quelques semaines que je voulais revoir Godzilla… et c’est chose faite ! J’adore ce genre de films, mi-traque d'un animal, mi-grand spectacle, et en particulier quand c’est ma belle ville de New York qui trinque.

J’ai retrouvé avec plaisir Jean Reno, qui a un merveilleux rôle de frenchie, à la fois drôle et ultra-professionnel… bon, ce n’était peut être pas nécessaire d’appeler tous les français Jean-Quelquechose, mais derrière cette équipe des services secrets français, y’a quand même une farouche critique de l’armée américaine en particulier, et des américains en général. Parce que mine de rien, c’est un petit groupe de français (aidé par un scientifique et deux journalistes américains, certes) qui va venir à bout de Godzilla grâce à ruse et l’intelligence de ses membres, au nez et à la barbe de l’Army et de la Navy. Qui, pendant ce temps, tirent dans le tas avec des armes inadaptées… au point de faire des dégâts majeurs dans leurs propres rangs… et à la ville de New York.

Apache Pilot #5: [after accidentally hitting the Chrysler Building with a missile] Oh! Damn, uh! That's a negative impact, sir! I repeat, that's a negative impact!
Mayor Ebert: Negative impact? That's the goddamned Chrysler Building!


Ce qui m’a le plus surpris, c’est de retrouver Doug Savant (alias Tom Scavo) dans le rôle du Sergent O’Neal… je dois avouer que ça m’a fait un choc, d'autant que sa VF est bien loin de la VO que je lui connais ! Autre vieille connaissance, "Animal", le caméraman interprété par Hanz Azaria, et que l'on a bien connu en soupirant très emprunté de Phoebe dans Friends.

Mais surtout, surtout, je ne peux pas m’empêcher de trouver Godzilla sympathique. L’adulte n’est en effet pas réellement agressif… Évidemment sa taille n’est pas adaptée à notre monde, et évidemment il a un appétit difficile à satisfaire, mais on ne peut guère lui en vouloir, il cherche simplement à assurer la survie d’une espèce dont il est le seul membre. Objectivement, c’est quand même un animal superbe. Qui flanque la trouille, certes, mais superbe. Et la dernière scène, pendant laquelle on entend son cœur ralentir, puis s’arrêter, moi je la trouve très émouvante, surtout après avoir vu cet animal si malheureux (euh, et fâché, ensuite...) que l’on ait dézingué toute sa descendance. (On le serait à moins!)

godzilla
Photo (c) TriStar Pictures, Inc.

Et si vous ne connaissez pas l’histoire, n’imaginez pas qu’elle ait un quelconque rapport avec le Godzilla japonais... (et je ne m’en plains pas, personnellement). Pour le coup, il s’agit d’un iguane marin qui a subi des mutations suite aux essais nucléaires effectués dans le Pacifique. (Bon, on ne peut pas ignorer non plus une critique explicite des essais nucléaires menés par la France en Polynésie… alors qu’en fait, les US ne se sont pas privés dans le Pacifique non plus, et que d’ailleurs les images au début du film sont toutes d’essais américains.) Aussi à l’aise dans l’eau que sur terre, le voilà qui migre vers le nord… et trouve à New York l’endroit idéal pour nidifier. Face à lui… un agent des services secrets français, un scientifique, un caméraman, une assistante qui rêve d’être reporter… et tous les moyens logistiques et humains de l’armée américaine.

Les effets spéciaux sont magnifiques, il y a de nombreux clins d’œil, une vraie histoire, des décors à couper le souffle… et beaucoup d’humour. En bref, moi, j’aime, d'autant plus que malgré la pluie continue et les scènes souterraines, la lumière est de bonne qualité. Pas de frustration parce que l'on y voit fichtre rien, suivez mon regard...

Réalisé par Roland Emmerich. Avec Matthew Broderick, Jean Reno, Maria Pitillo. Sorti le 16 Septembre 1998.

Piper Heidsieck

piper heidsieck champagne

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .