Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 12 mai 2008

Première sauterelle de l'année!

(Y'a pas un dicton qui va avec ça?)

sauterelle

Vous, je ne sais pas...

mais moi, un blondinet aux cheveux longs avec un arc et des flèches, ça me fait toujours penser à Légolas. Dommage qu'il n'ait pas de tresse, celui-là ;)

archer playmobil 4214 4133

dimanche 11 mai 2008

Baptême

Aujourd'hui, mes petiots ont fait leur baptême d'ULM pendulaire avec leur pilote de papa. Évidemment comme toujours c'était maman (rampante uniquement) qui était la plus stressée du groupe.

Pour rien, Pitchoun #1 (5 ans) a babillé dans le casque en permanence, ravi de l'aventure, déçu juste qu'il n'y ait pas de nuages à toucher (partie remise). Pitchoun #2 (3 ans et demi) était impressionné au point de répondre uniquement par "oui" et "non" aux questions du pilote, mais quand même pas au point d'avoir peur (c'est qu'il est courageux, ce p'tiot).

Ils m'épatent chaque jour, mes enfants. Je suis bluffée par leur assurance.

L'étoile du danger, Marion Zimmer Bradley

Bon, à part le format du livre, 188 pages, idéal pour un bain de soleil de longueur raisonnable, je dois avouer que je n'ai pas apprécié grand chose... un peu de télépathie, des non-humains, deux gamins perdus dans la montagne, un Terrien et un Ténébran, même si OK, ils ont 16 ans et sur Ténébreuse, ça fait d'eux des hommes.

C'est quand même peu, d'autant que dés la page 16 on se doute bien que le Terrien qui n'a plus de mère a été conçu sur Ténébreuse avec une autochtone... et vu que c'est la révélation finale, en page 187, le suspense est un chouia absent du bouquin.

Bref, je crois que je vais changer d'auteur avant d'être complètement blasée par la Romance de Ténébreuse...



samedi 10 mai 2008

La Belle Fauconnière, Marion Zimmer Bradley

J'ai de beaucoup préféré celui-ci à La Captive... plus d'action, des personnages mieux définis, qui agissent au lieu de subir, un zeste de magie, et des explications beaucoup plus détaillées sur le Qui, Quand, Comment, Pourquoi.

L'histoire, c'est celle de Romilly, dont le don, le laran, lui permet de communiquer par télépathie avec les animaux, en particulier les chevaux et les oiseaux de proie, qu'elle dresse. Échaudée par la perte d'un de ses fils qui avait lui aussi le laran, son père refuse qu'elle soit éduquée à La Tour, pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs, et décide de la marier contre son gré.

Refusant d'être mise en cage, elle s'enfuit et rejoint, après moult péripéties, l'armée de Carolin, qui veut renverser le roi actuel, un usurpateur. Son rôle va être d'éduquer et de maîtriser les oiseaux espions, d'énormes charognards, et de garder le contact télépatique avec eux lorsqu'ils survolent les terres ennemies afin de donner un avantage stratégique au Roi légitime. En contact avec les animaux qu'elle a dressé, la souffrance qu'ils endurent va être également la sienne avant qu'elle ne trouve son équilibre.

Évidemment, entre les chevaux et les oiseaux de proie, c'est aussi un livre qui explore des domaines qui me sont familiers, enfin, les chevaux tout du moins, mais j'avoue volontiers une certaine attirance pour les rapaces :) En bref, le sujet me parle!



vendredi 09 mai 2008

La Captive aux Cheveux de Feu, Marion Zimmer Bradley

Bon, je dois avouer que j'ai choisi de commencer par celui-là en particulier à cause de sa taille; étant le plus petit de la série, il convenait parfaitement le week end dernier pour le 6 à 7 du matin, quand je ne dors plus et que je peux lire sans allumer... en attendant qu'il soit une heure décente pour se lever, surtout avec du monde à la maison.

Et je n'ai pas été entièrement convaincue. Certes le décor est sympathique, certes il y a de quoi faire avec cette planète, Ténébreuse, peuplée par des humains et des non-humains, mais l'histoire, je l'ai trouvée singulièrement plate. Nous voilà à suivre les aventures de Allira, qui s'enfuit de son château qui vient d'être pris par des bandits... son don de télépathe lui permet de garder le contact avec son frère, infirme, dont le corps est protégé dans une sorte de coma magique au château, mais dont l'esprit va s'emparer de celui d'un Terrien, beau gosse sinon ce ne serait pas aussi excitant. Frère et soeur vont se retrouver et tenter de lever une armée pour reprendre possession de leur bien. Chemin faisant, le frère va devoir libèrer le Terrien, qui va quand même choisir de les aider. Quand je vous dit que c'est plat, c'est vraiment plat.

Évidemment il y a un côté roman d'initiation puisque la soeur découvre la télépathie, le Terrien également, et qu'il s'agit d'une sorte de quête, etc. Ceci dit, le roman ne fait que 187 pages, et se lit très bien.



Viminia rumicis (Noctuelle de la Patience)

Viminia rumicis (Noctuelle de la Patience)

A prendre avec des pincettes (l'identification), et comme d'habitude, si un lepidoptera-spécialiste pense que je suis à coté de la plaque, qu'il n'hésite pas à m'en informer!

jeudi 08 mai 2008

Oh peuchère...

Ciel gris et fraîcheur, ce n'est pas tout à fait comme cela que j'avais envisagé cette première journée de vacances... de nature optimiste, j'ai enfilé ce matin une petite robe d'été, mais le soleil boude. Ce n'est quand même pas moi qui l'ait fait fuir? ;)

Tiens, voilà qu'il pleut, maintenant. Super.

Men in Trees 2x12: Read Between the Minds

Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé cet épisode, sans doute parce qu'il s'agit de la soirée "post-elopement" de Sam et Jane, et que ces deux-là, je les adore. J'veux dire, les autres couples sont intéressants, mais deux personnes aussi différentes que Sam-le-conducteur-de-chasse-neige-en-Alaska et Jane-l'éditrice-New-Yorkaise, et pourtant aussi bien assorties, c'est un plaisir à voir. Et puis au moins, eux, ils sont heureux, et ce n'est pas légion en ce moment dans Men in Trees.

Voilà donc Jack et Marin à New York, avec le retour de Stuart dans la vie de Marin, qui ressent quand même une toute petite pointe de jalousie. Et contrairement aux taquineries de Marin, la jalousie lui va extrèmement bien :) Ou alors c'est le pull mauve qui lui va délicieusement bien. J'ai un doute!

men in trees stuart
Tous droits réservés

Stuart: Jack's a lucky guy to have you to come home to. I'd be lying if I said I wasn't jalous.
Marin: What if I said jalousy doesn't look good on you?
Stuart: I'm sorry, I'm just speaking my mind... always have. We all have faults, I guess that's mine.
Marin: It's not a fault.


Et je ne vais pas vous épargner la déclaration de Sam à Jane, parce que vraiment, vraiment, elle m'a fait fondre ;)

Sam: I'm gonna do something that might upset Jane... Jane and I were planning to read each other our vows tonight, but we had a dry run yesterday, that ... well... did not end up so dry. That's because I became emotional. OK, I admit it, I cried. Like a baby. Truth is, I don't know how not to get emotional when it comes to this woman. Everybody who knows Jane, knows she's smart, successful, maybe even that she plays a mean game at air-hockey... but what you might not know is that the same woman who tried to save you the embarrassment of me crying, is the same woman who empties her pocket for a street musician, because she too, believes in their dream. Who leaves in the middle of the night to help her friend fend off a bat... or was it a bear? See, that's my Jane, whom I love, and the truth is, that's the reason we eloped, because I could not wait another day to call this woman my wife... See, honey, I didn't even cry!

Vous l'aurez compris, c'est un épisode sur la nécessité d'exprimer ses sentiments, en particulier au sein d'un couple, avec comme d'habitude une fort jolie conclusion. Je suis toujours impressionnée par l'effort d'écriture que font les scénaristes pour ciseler l'épilogue...

As children, we're taught to express ourselves, we're told to use our words, to be specific, and not to assume others know how we feel. Because the truth is, it takes us saying things aloud to know what we need. To know what we feel ourselves. As adults, there are those times when words fail us, and in times like these, we put our words away and show how we feel, because actions speak louder than words.

Play-Boy a une nouvelle compagne de jeu...

étalon jument appaloosa fondation

étalon jument appaloosa fondation

étalon jument appaloosa fondation

mercredi 07 mai 2008

Grève des écoles

Je ne vais évidemment pas contester le droit de grève, mais nous avons été informés hier par l'école des Pitchouns que celle-ci serait fermée jeudi prochain. Évidemment, pas de service minimum.

Quand j'ai demandé à la jeune fille qui garde mes petiots le mercredi d'assurer également jeudi prochain, elle était déjà réservée.

Alors bon, j'en fais quoi, moi, de mes enfants? Je les emmène à la Mairie? Parce que vu le nombre de jours fériés en mai, réussir à m'accorder une journée de congé supplémentaire, j'ai du mal à y croire...

L'Écaille-Martre (Arctia Caja) version chenille

écaille-martre (arctia caja) chenille

écaille-martre (arctia caja) chenille

écaille-martre (arctia caja) chenille

Mes Toutes Belles

jument appaloosa noire jument selle français alezanne

jument appaloosa noire jument selle français alezanne

Bien énervées toutes les deux par l'arrivée d'une nouvelle copine pour Play-Boy (mon étalon) hier...

mardi 06 mai 2008

Dans la série "c'est inutile, mais ça m'amuse"...



Oui je sais, je vous saoule avec mes insectes... mais c'est le printemps! Y'en a partout! Plein de photos en perpective! Trop cool! (Je dois être shootée par le pollen... pardon...)

Melolontha melolontha (Hanneton Commun)

Melolontha melolontha (Hanneton Commun)

Melolontha melolontha (Hanneton Commun)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .