Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 23 mai 2008

Faire l'Amour

Pitchoun #1 (tout fier): d'abord, moi je sais ce que c'est faire l'amour...
Moi (un chouia inquiète): Ah? C'est quoi?
Pitchoun #1: C'est quand tu donnes des fleurs à Papa et qu'il te donne un téléphone... ça s'appelle faire l'amour.
Moi (gros soupir intérieur): Non mon chéri, ce n'est pas tout à fait ça... mais peu importe.

Men in Trees 2x13: A Tale of Two Kidneys

Marin Frist: "It is rare to get the chance to actually change someone's life. For most of us, our days are filled with a series of smaller gestures, like a place to lay your head, or a beer for a thirsty friend. Then there are times when life calls for a bigger gift, whether you give a fresh start to yourself, or a second chance to someone else. But at the end of the day, perhaps it is our small gestures that will add up to something big. To a life saved, or at least, a life bettered, because sometimes the grandest gesture can be the smallest one of all."

jeudi 22 mai 2008

Nuages

nuages

J'suis de mauvaise humeur, ce soir, et j'sais même pas pourquoi... des fois, être une fille, j'vous jure, c'est pénible!

mercredi 21 mai 2008

Elle était pour La Sorcière, celle-là...

Tiens, ça fait un an...

C'est le miracle de l'intuition féminine... je me souvenais bien avoir commencé fin mai, mais il a fallut que je sois en panne d'inspiration ce soir pour prendre le temps de regarder de quand précisément date mon premier billet. Bingo, c'était il y a un an tout juste.

1 année de photos, de films, d'anecdotes. 1 année de coups de coeur et de coups de gueule. 1 année rythmée par les saisons et les fêtes. Et maintenant l'angoisse... il y a un an, tout était neuf, vais-je savoir me renouveler cette année? Vais-je céder aux marronniers?

Un anniversaire, c'est aussi l'heure des bilans...
- 73728 visiteurs selon PHP-stats, ça c'est l'estimation haute... 32436 selon Extreme Tracking, soit entre 100 et 200 visiteurs quotidiens.
- Un plaisir infini à partager avec vous mes expériences, mes envies, mes découvertes, mes joies et mes peines, aussi, parfois.
- La certitude d'avoir grandi à vos côtés, si ce n'est uniquement en ayant re-découvert le plaisir d'écrire autre chose que des manuels techniques...

Alors, qui d'entre vous saura s'approcher le plus du nombre total de billets publiés? ;) Y'a rien à gagner, c'est pour la gloire!

Mais surtout, merci...

mardi 20 mai 2008

Les "Gadgets" sont de sortie...

Comme d'hab' j'ai raté leur premier passage au-dessus de la maison, mais au second, l'appareil était prêt ;)

alphajet gadget

alphajet gadget

Chevreuil

chevreuil

chevreuil

chevreuil

chevreuil

chevreuil

Je dois avouer que c'est magique de voir cette si jolie bête promener dans le jardin ;) Et qu'on a eu beaucoup de chance ce soir qu'il passe avant le coucher du soleil... du coup, j'enlève les photos postées il y a deux jours!

lundi 19 mai 2008

La Migration des Jouets

Tous les week end, les jouets opèrent une transhumance vers le rez-de-chaussée de la maison... sélective généralement. Soit tous les tracteurs, ou toutes les petites voitures, tous les Playmobil, tous les dinosaures. Les Lego, eux, descendent par groupes de 5 ou 6 et se dispersent en chemin.

Alors le dimanche soir, je fais deux ou trois voyages pour les ramener dans leur patûrage réservé, la chambre des Pitchouns. Et puis le lundi soir aussi. Ce qui me permet de me lever la nuit le reste de la semaine sans crainte de shooter dans une pelleteuse, ou de marcher sur une petite voiture. Le comble du luxe quand on a des enfants ;)

Chats de Garde

chats

dimanche 18 mai 2008

BattleStar Galactica 4x07: Guess What's Coming to Dinner

Je ne vais pas vous résumer l'épisode, ni même en commenter le fonds, et encore moins vous livrer mon opinion sur la suite des événements, La Sorcière fait ça très bien sur son blog, et je ne peux que vous inciter à aller lire ce qu'elle a écrit...

Ce que j'ai envie de vous dire, c'est à quel point j'ai trouvé cet épisode bien réalisé. La séquence pré-générique tout d'abord, lorsque le Demetrius ne "saute" pas en même temps que le BaseStar aux coordonnées de rendez-vous. Un BaseStar incapable de communiquer, sans défense, qui sème la panique au sein de la flotte qui saute immédiatement aux coordonnées d'urgence. Les batteries du Galactica qui s'orientent, les Vipers qui prennent leur envol, le contre-ordre de Tigh "Weapons hold!" alors qu'Adama vient d'ordonner l'attaque. Et le Demetrius qui surgit enfin. Helo et Athena à nouveau réunis.

La séquence de fin est magistrale également, mi-onirique, mi-réelle, avec un splendide parallèle entre l'Opera House, Athena qui cherche Hera, ceux dont la destinée les emmènent jusqu'au coeur du BaseStar, et Natalie qui vient gagner du temps auprès d'Adama, et trouve la mortalité, à propos de laquelle elle avait fait un si joli discours devant le quorum. Et qu'est-ce qu'on approche du dénouement, effectivement, avec ces rebelles cylons qui ont compris qu'être immortel ne permet pas d'apprécier la vie à sa juste valeur...

Et enfin, la souffrance de Gaeta, tout au long de l'épisode, est magnifique. D'abord une leçon de courage qui ne nous étonne pas de la part d'un homme qui a eu tant de responsabilités sur ses épaules depuis le début de l'attaque des colonies, puis qui s'est autant investi dans la résistance sur New Caprica, et qui n'a même pas cherché à se défendre quand on l'a accusé de trahison, et failli le jeter par-dessus bord. Cette fois ci Gaeta perd une jambe, et chante à l'infirmerie pour oublier sa souffrance. Mais quelle performance d'acteur d'Alessandro Juliani... à couper le souffle.

Gaeta's Lament:

Alone she sleeps in the shirt of man
With my three wishes clutched in her hand

The first that she be spared the pain
That comes from a dark and laughing rain
When she finds love may it always stay true
This I beg for the second wish I made too

But wish no more
My life you can take

To have her please just one day wake


Mais là encore, faites moi le plaisir d'aller lire le Blog de Bear McCreary, qui contribue largement à faire de BattleStar Galactica une série hors du commun. Son décryptage musical de l'épisode est passionnant.

samedi 17 mai 2008

Desperate Housewives 4x15: Mother Said

Pour être franche, ça fait quelques épisodes de Desperate Housewives que je regarde sans commenter, tout simplement parce qu'à part quelques envolées de Bree, ils n'étaient guère enthousiasmants. Mais celui-là... entre les moments flippants et les bons mots, j'y ai pris beaucoup de plaisir.

Pour commencer par les moments glauques, c'est d'abord Tom, incapable d'imaginer que Keyla puisse être réellement "evil", et qui pense que si elle a quelques problèmes (rappelons qu'elle a poussé les jumeaux à incendier le restau d'un concurrent, et à sauter du toit de la maison...) c'est parce que Lynette ne l'aime pas.

Doctor: Do you love Keyla?
Lynette: Sure, I've been very good to her.
Tom: That wasn't his question.
Lynette: You have a diploma on your wall? I don't think so, zip it.
Doctor: Again, do you love her?
Lynette: Of course I do, as much as I can, given the way she joined our family, it's just it's complicated...
(...)
Doctor: I'd really like to give this a try: whatever keeps you and Keyla close and interacting... go to the movies, shopping, maybe a little trip together, just the two of you.
Lynette: Could we re-visit the foam bat idea for just a second?
Tom: The plan sounds great, Doc, don't worry, I'll make sure they're together constantly.
Lynette: Ask me if I love Tom right now, go ahead, I dare you.

La peste en profite évidemment pour lui faire du chantage, dire des choses horribles, et se ramasser une bonne gifle de la part de Lynette, sous les regards horrifiés d'autres mamans, sans compter les foudres de Tom ensuite (quel imbécile!), et le fait que Keyla va se plaindre au psy d'être une enfant battue. Je dois avouer que la jeune actrice est tout à fait flippante, et qu'à elle seule elle pourrait me guèrir de toute envie d'avoir une fille un jour.

Lynette: Please don't do this Keyla, we've been having such a nice time...
Keyla: And we can keep having a nice time, just give me what I want... or you're not gonna like what happens...
Lynette: Are you... threatening me?
Keyla: I'm just saying... I got the idiot pressed into jumping off the roof, I wonder what I could get Penny to do...
(Lynette slaps her)
Lynette: I'm sorry, I shouldn't have done that, but that was horrible, what you said, and you should never say that again.


L'intrigue Dylan/Kathryn/Wayne avance enfin... Le père de Dylan a repris contact avec elle depuis quelques épisodes, au grand dam de Kathryn qui annonce à sa fille leur déménagement prochain, parce que si Wayne est pour l'instant adorable, elle, elle sait d'expérience que ça ne va pas durer. Et pour hâter les choses, la voilà qui annonce tout à fait délibérément à Wayne que non, Dylan n'est pas sa fille... et quelques analyses ADN plus tard, effectivement, c'est le cas. D'ailleurs, la petite Dylan qu'il regarde sur de vieilles cassettes vidéo a 11 points de suture au bras, cicatrice dont la Dylan actuelle n'a aucune trace. Et là je dois avouer que ce twist me plaît bien. On savait que quelqu'un était enterré dans les bois. On trouvait également ça louche que Dylan n'ait aucun souvenir de son enfance à Wistéria Lane. On se demandait aussi d'où venait le plancher défoncé dans la chambre à l'étage puisque la grande scène du pseudo-assassinat de Wayne s'était déroulée au RDC... Bref, voilà enfin une intrigue qui me rappelle la première saison, pendant laquelle on se posait tant de questions sur ce qu'avait bien pu faire Alice comme crime horrible.

Bree, qui s'est débarrassée d'Orson en apprenant que c'est lui qui a renversé Mike pour protéger sa maman, et surtout lui même, refuse de lui accorder un droit de visite pour qu'il puisse voir son fils Benjamin, arguant du fait qu'ils ne sont même pas parents... ce qui n'a pas l'heur de plaire à Orson qui s'empresse de rédiger toute l'histoire de la grossesse truquée et du marché passé avec Danielle... des notes qui vont tomber sous les yeux d'Eddie... qui évidemment court faire du chantage à Bree. Sauf que Bree refuse de cèder, et avoue toute l'histoire à ses amies. Et à elles quatre, elles vont décider de boycotter Eddie, qui, rappelons-le, a quand même essayé de prendre Mike à Susan, et Carlos à Gaby, sans compter le baiser qu'elle vient de voler à Orson. Bref, le seul en lequel elle n'est pas intéressée, c'est Tom... "Yet", comme le précise Lynette, mais ça, c'est moins sûr ;) Et Eddie prend la fuite pour aller rendre visite à son fils.

Les Solis, quant à eux, sous-louent à une jeune femme, Ellie, qui se montre adorable autant avec l'un qu'avec l'autre, toujours prête à emmener Carlos en promenade, ou à offrir des fleurs à Gaby pour la remercier de sa gentillesse... et je dois avouer que j'aime beaucoup retrouver la barmaid de Men in Trees dans ce rôle tout en douceur. Sauf qu'elle n'est ni prostituée comme le soupçonnait Gaby, ni ne fait illégalement des tatouages, comme elle leur a raconté, mais est bel et bien dealeuse de drogue. Et quand Carlos, libéré sur parole, arrive à décider Gaby de la dénoncer à la police pour ne pas avoir des ennuis suppplémentaires avec la justice, c'est pour apprendre qu'elle est sous surveillance et qu'ils vont devoir jouer le jeu. Et je suis diablement curieuse de voir comment ça va tourner...

Mais le vrai délice de cet épisode, pour moi, c'est la visite de la maman de Mike, bien décidée à transformer son incapable de belle-fille en ménagère sudiste haut de gamme. Et je dois avouer que les accents, j'adore ça... mais l'accent du sud, c'est une véritable madeleine qui me replonge dans l'ambiance de mon année scolaire aux États-Unis. En plus d'avoir ce délicieux accent, la maman de Mike en fait voir de toutes les couleurs à Susan, horrifiée par le niveau d'intimité entre Mike et sa maman, à qui visiblement il confie beaucoup de choses... peu flatteuses pour elle. Et ça m'a fait beaucoup rire, particulièrement le "sawing wood all night" d'autant que je n'aime pas particulièrement Susan et que j'adore la voir s'en prendre plein la tête...

Mais la séquence d'ouverture entre elles deux vaut également le détour...



(Pour le plaisir... la suite)

Susan (to Mike): The one she won't be helping me with... please tell me it's whore.

J'allais oublier... Susan a accouché!

vendredi 16 mai 2008

Soleil Sanglant, Marion Zimmer Bradley

Bon, sans être réellement enthousiasmant, celui-là traite quand même de thèmes qui ne sont pas inintéressants... Faut-il être chaste, voire ascètique, pour exercer un poste à grande responsabilité ? (ça me rappelle la philosophie Jedi, bizarrement!) La race pure est-elle supérieure au métissage ? Pour certains métiers, faut-il avoir un don, ou peut-on apprendre ? Chez un individu, quelle part de sa personnalité lui est propre, et quelle part lui est imposée par l'environnement dans lequel il a grandi ?

L'histoire, c'est celle d'un orphelin, un batard né d'une mère Ténébrane et d'un père Terrien qui revient sur Ténébreuse pour y découvrir ses racines. Et il va devenir la pièce maîtresse d'un tournant de l'histoire de Ténébreuse: faut-il accepter la technologie terrienne, ou continuer à vivre et travailler suivant les anciennes lois Ténébranes ? Concrètement, le changement semble inéluctable pour cette civilisation, il est même obligatoire, mais jusqu'où faut-il accepter d'aller ? Et entre les progressistes et les intégristes, ceux qui croient et ceux qui ne croient plus, ceux qui sont prêts à sacrifier leur vie et les autres, la bataille est sans pitié.

Je ne peux pas dire que j'ai été séduite, ni par les personnages ni par l'intrigue, mais ce titre-là a le mérite de poser des questions, et d'avoir un vrai suspense. Enfin, rien de super palpitant, mais on se demande quand même jusqu'au bout qui a fait quoi, c'est déjà pas mal ;)



jeudi 15 mai 2008

Bonjour Vous!

chevaux

mardi 13 mai 2008

Contournement d'Angers: Péage de Trousseboucq

contournement angers péage trousseboucq vue aérienne

contournement angers péage trousseboucq vue aérienne

contournement angers péage trousseboucq vue aérienne

lundi 12 mai 2008

Erreur de casting



Fallait en prendre un brillant tout de suite, non ?!

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .