Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 21 juillet 2008

Vous souvenez-vous ?

Il y a quelques mois, Pitchoun #1 ne jurait plus que par la Petite Sirène... et ça donnait ça...

Et aujourd'hui, il ne pense plus qu'à trouver de l'ambre pour pouvoir cloner des dinosaures :)





Et moi, sans même m'en rendre compte, je me retrouve sur des sites comme celui-là...

dimanche 20 juillet 2008

Le Monde Perdu, de Sir Arthur Conan Doyle

250 pages. Je dois avouer que c'est sur ce critère que je l'ai pioché dans ma bibliothèque... il s'agit de la longueur idéale pour une séance de bronzage... plus long, et je ne fais plus rien d'autre de ma journée, ce qui n'est pas le but lorqu'on a la chance de pouvoir faire des concours de plongée avec ses petiots dans une piscine à 29°C. Bref, vous me direz que jusque là, je n'ai pas dit grand chose à propos du livre, et vous aurez raison.

Comme moi, vous avez certainement vu le téléfilm dans votre jeunesse, et à ma grande honte, j'étais persuadée qu'il s'agissait d'un Jules Verne. Mea Culpa.

L'histoire, c'est celle d'un scientifique qui a trouvé des dinosaures sur un plateau perdu au fin de l'Amazonie lors d'une expédition. Raillé par ses semblables londoniens, il repart chercher des preuves en compagnie d'un de ses détracteurs, d'un chasseur, et d'un journaliste. Et à eux quatre, ils vont non seulement trouver des dinosaures, mais également faire la connaissance du chaînon manquant... à leurs dépends.

Ca se lit très bien, et je soupçonne que Crichton ait longtemps eu ce récit sur sa table de nuit étant enfant pour en venir ensuite à écrire Jurassic Park (ainsi que son second tome, Le Monde Perdu) et surtout Congo... C'est amusant, parce que si l'action se situe sur deux continents et à sans doute un siècle d'intervalle, certains ressorts dramatiques sont parfaitement identiques. La vraie différence, c'est que pour Conan Doyle, une jolie femme ne peut être qu'écervelée et inconstante.

samedi 19 juillet 2008

Je ne suis pas persuadée...

... qu'il faille que je dise qui est l'auteur de cette réflexion, mais je la trouve charmante:

"Avec mes activités à la radio et à la télé, je ne veux pas avoir d'enfants. Actuellement, je suis en train d'hésiter entre un cheval et un chihuahua ! Je sais que ce sont les deux extrèmes, mais c'est tellement mignon un chihuahua..."

Sinon, mon horoscope est formel: "Ne partez pas trop vite en vacances. (NDLR: ça tombe bien...) Mars dynamise vos projets, Vénus et le Soleil favorisent d'excellentes opportunités professionelles. (NDLR: Ah ! Je le savais !) Ce serait dommage de rater cela. (NDLR: J'suis bien d'accord !)

Oui, je l'avoue, je suis passée à la Presse aujourd'hui :)

vendredi 18 juillet 2008

Un Monde Cruel (suite)

jeudi 17 juillet 2008

Dinosaures, dinosaures, dinosaures...

Vous reconnaîtrez (ou pas, c'est selon !) une scène cruelle mais quotidienne au Jurassique... l'attaque d'un grand herbivore (brachiosaure, probablement, c'est lui qui broute la cime des arbres dans Jurassic Park) par un carnivore (carnotaure ou tyrannosaure).



Maintenant que Pitchoun #1 s'est remis à dessiner (le coloriage, c'est pour les petits) il ne colorie plus, même pas ses propres dessins.

Et puis dessiner avec un modèle, c'est, je cite, "pour ceux qui ne savent pas bien dessiner" (Maman, par exemple). Ceci dit, quand je ne regarde pas, il ouvre quand même les bouquins ;)



mercredi 16 juillet 2008

Pogoria (Armada de Rouen 2008)

P'tite leçon de voltige des marins du Pogoria... Toujours très impressionnante même si aujourd'hui, ils ont des harnais de sécurité...

pogoria armada rouen 2008

pogoria armada rouen 2008

pogoria armada rouen 2008

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

Pont Levant (Rouen)

Le pont Gustave Flaubert relie les deux rives de la Seine à l'ouest de la ville et mesure 670 m en tout (viaducs d'accès compris). Au centre, une portion de 100 m de voies s'élève jusqu'à 55 m au-dessus de l'eau pour laisser passer les navires. Il s'agit du plus haut pont mobile d'Europe... et du plus long du monde. On regrette juste de ne pas l'avoir vu levé, comme c'était le cas pour laisser passer l'Armada ;)

pont levant gustave flaubert rouen

pont levant gustave flaubert rouen

mardi 15 juillet 2008

Cuauhtemoc (Armada de Rouen 2008)

cuauhtemoc armada rouen 2008

cuauhtemoc armada rouen 2008

cuauhtemoc armada rouen 2008

cuauhtemoc armada rouen 2008

Finalement, ce qui m'a le plus surprise à bord du Cuauhtemoc, qui est un superbe voilier, c'est de trouver une demoiselle (en tenue de ville) au bras de la plupart des marins (en uniforme). Au point que je me suis demandée s'ils voyageaient en couple, ou s'ils avaient réellement une femme dans chaque port ;)

Ceci dit, ils étaient tous absolument charmants, allant même jusqu'à coiffer mes Pitchouns de leur couvre-chef pour la photo. Ambiance décontractée, donc, et je me serais bien invitée pour le repas du soir vu ce qui se préparait en cuisine !

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

Amerigo Vespucci (Armada de Rouen 2008)

Petit regret de ne pas avoir pu monter à bord, mais c'était le premier de notre circuit, et après plus de 3 heures de voiture et encore 20 minutes de bus, nous n'avons pas eu le courage de nous engager dans la queue, qui était pourtant raisonnable à la mi-journée (2 heures d'attente en fin d'après midi)... Partie remise ?!

amerigo vespucci aramada rouen 2008

amerigo vespucci aramada rouen 2008

amerigo vespucci aramada rouen 2008

amerigo vespucci aramada rouen 2008

amerigo vespucci aramada rouen 2008

amerigo vespucci aramada rouen 2008

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

lundi 14 juillet 2008

Feu d'artifice Angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

feu d'artifice angers 2008

Pour l'anecdote, je crois que l'on ne nous y reverra pas avant un moment... déjà parce que nous avons du arriver une heure à l'avance pour être sûrs d'avoir à la fois un endroit où nous garer, et une place d'où les petiots verraient l'ensemble du spectacle, mais surtout parce que le feu d'artifice fini, il nous a fallu deux heures pour rentrer à la maison, dont une heure toute entière juste pour sortir du parking de la Rochefoucauld. Et encore, j'ai largement forcé le passage, et roulé sur la voie de gauche d'une rue à double sens en m'enfuyant. Mention spéciale au monsieur qui, de manière fort civique, règlait lui-même la circulation rue St Jacques. Je pense qu'on est nombreux à lui devoir une fière chandelle !

Habituellement on squatte le feu d'artifice de Chalonnes, certes moins long, mais pour lequel on peut se garer à 5 mns à pied, et arriver juste avant le début... y'a pas photo !

Les Grands Voiliers (Armada de Rouen 2008)

Direction Rouen et son Armada ce samedi, j'avais très envie de me perdre dans la contemplation des grands voiliers amarrés sur les quais... Il y a 14 ans, j'avais assisté à la parade sur la Seine, en restant un p'tit peu sur ma faim de les voir de loin, et de ne pouvoir les toucher. Aujourd'hui, c'est chose faite.

Statsraad Lehmkuhl
Le Statsraad Lehmkuhl et le Thalassa

Pour commencer, il n'y a pas grand chose à (re)dire à propos de l'organisation... Flèchage sur le périphérique pour indiquer les parkings de délestage mis en place en périphérie, et vu qu'il y a des navettes toutes les cinq minutes, nous voilà donc garés au parc des Expos, et 20 minutes de bus plus tard, déposés en bord de Seine, à quelques dizaines de mètres de l'Amerigo Vespucci, le premier voilier de la rive droite. Il est plus de midi, une petit liste des restaurants du site de l'Armada serait un plus, outre les restaurants habituels (rive gauche), quantité d'échoppes sont installés sous des chapiteaux (rive gauche toujours), ce qui fait que finalement, malgré l'abondance, nous voilà à déjeuner dans un des seuls de la rive droite, complètement débordé. On a quand même eu le flair de ne pas commander de pizzas mais d'opter pour des galettes, et nous sommes prêts à repartir alors que nos voisins, arrivés avant nous, viennent juste d'être servis.

Nous y avons à peine jeté un oeil, tout occupés que nous étions avec les voiliers, mais des dizaines de stands vendent des babioles diverses et variées, et j'avoue avoir trouvé cela un p'tit peu étrange. Au-delà de vêtements et de gadgets à connotation marine, tous les bonimenteurs des environs se sont donné rendez-vous sur les quais, depuis la boule qui lave sans lessive au nouvel appareil de massage révolutionnaire, en passant par les Tupperware. Un grand orchestre symphonique reprend sur scène des airs familiers, et là on peut s'initier à la plongée (dans un aquarium, faut vraiment être motivé !) ou piloter ici des modèles réduits. Tous les enfants sont coiffés d'un bicorne de pirate aux couleurs d'une compagnie d'assurances (oui, les miens aussi, j'avoue!) et agitent avec frénésie les p'tits drapeaux aux couleurs de l'événement. Bref, c'est la fête.

Mon anecdote du jour, c'est de m'être faite accoster par un marin alors que je photographiais d'une main un hélicoptère posé sur le Neutrashimy, un immense navire Russe (qui ne se visite pas), et retenais de l'autre Pitchoun #2, qui me semblait toujours tenté par l'idée de sauter à l'eau, et de nager jusqu'à l'échelle pour remonter sur le quai. Il faut bien dire que pour ne pas avoir cinquante inconnus sur la photo, on fait tous pareil. On s'approche le plus possible du bord du quai, et on photographie de face. Bref, notre marin, ce n'est rien de moins que le Pacha du navire, descendu fumer une cigarette, qui sort de sa poche deux étoiles et les remet à Pitchoun #2... Ledit Pitchoun qui remercie gentiment en français, un chouia perplexe de ne rien comprendre aux recommandations du monsieur (en anglais), ni d'ailleurs à ce que répond sa maman (en anglais également). J'étais tellement surprise que je n'ai même pas eu la présence d'esprit d'utiliser le seul mot de russe que je connaisse :)

neutrashimy

En parlant de marins, j'ai vraiment été séduite par la gentillesse et la disponibilité de tous les équipages, qui posent avec le sourire pour des milliers de photos, sans compter que la plupart des femmes en profitent outrageusement pour leur faire la bise ;) Je ne parle pas seulement de ceux qui sont à bord et sont plus photographiés que les voiliers eux-mêmes, mais ceux, de tous âges et toutes nationalités, qui se promènent parmi la foule et se font arrêter tous les dix mètres pour prendre la pose... Messieurs, chapeau... et transition toute trouvée pour le pompon, celui qui porte bonheur quand on le touche ! Mention spéciale donc à tous ceux qui ont inlassablement baissé la tête pour que hommes, femmes, et enfants puissent toucher le pompon. J'ai bien vu une fois une femme mettre une main aux fesses d'un marin français beaucoup plus jeune qu'elle, mais je ne crois pas qu'il s'agissait d'une nouvelle tradition :)

Nous n'avons navigué que d'une rive à l'autre... il est plus de 19 heures quand nous arrivons au bout au dernier voilier de la rive gauche, et les bateaux promenades sont passés en tarif "nuit". De 15€ les 45 minutes en journée, les prix ont fait un bond jusqu'à 40€, et même si les Pitchouns ont été exemplaires jusque là, ce n'est pas certain que ça dure, et on est encore moins sûrs de les faire tenir ensuite jusqu'à 23h15, heure du feu d'artifice, d'autant que nous sommes bien fatigués également. On met donc les voiles direction... la voiture. Arrêt dans un drive, les Pitchouns dévorent, les grands aussi, et tout le monde s'endort pour les trois heures de route qui suivent. Enfin, sauf celle qui conduit :)

En résumé, je suis ravie de ma journée, dont je garde en tête plein de belles images, même si le temps aurait pu être moins... humide ! C'est magique de voyager ainsi à travers le temps, de caresser le bois, de lever les yeux vers les mâts, de toucher du bout des doigts les dizaines de cordages qui filent là-haut...

gréement voilier

Evidemment, la plupart de ces voiliers proposent des croisières, et ce matin je jetais déjà un oeil au site de "Tall Ship Company" histoire d'en savoir un peu plus ;)

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

dimanche 13 juillet 2008

Grand Turk (Armada de Rouen 2008)

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

grand turk armada rouen 2008

Le bateau préféré des petiots... parce que l'équipage était en tenue de pirates (et que de grivoiseries !), parce qu'il a l'allure d'un bateau pirate, et aussi parce qu'il se permet le luxe de tirer sur les autres bateaux au canon léger. Et ça, quand même, c'est chouette :)

Z'ont pas osé demander au Capitaine combien de bateaux il a déjà coulé, mais le coeur y était (Lien Wikipédia).

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

samedi 12 juillet 2008

Armada de Rouen 2008

armada rouen 2008

Mes autres billets à propos de l'Armada 2008

vendredi 11 juillet 2008

Tiens, un Musée...

Scientifiques en herbe...

Ce matin, dans la voiture...

Pitchoun #1: C'est quoi l'ADN ?
Moi *réfléchis*: C'est une sorte de définition. Tu sais ce que c'est qu'une définition ?
Pitchoun #1: Non... c'est quoi une définition ?
Moi *réfléchis*: C'est pour expliquer à quoi quelque chose ressemble. Par exemple, la définition d'un chêne, ce serait que c'est un grand arbre, qui vit très longtemps, et dont les feuilles ressemblent à ça *dessine une feuille dans les airs*. Alors l'ADN, c'est la définition de chaque chose vivante. Tous les petits bonhommes ont un ADN différent les uns des autres. Et tous les dinosaures ont un ADN différent. Tu comprends ?
Pitchoun #1: Pas tout.

Quelques secondes passent...

Pitchoun #1: C'est quoi le clonage ?
Moi *réfléchis, réfléchis, réfléchis*: Le clonage, c'est comme faire une copie, sauf que c'est une copie de quelque chose de vivant... mais tu sais, c'est surtout dans les films, hein, c'est pas encore bien maîtrisé...
Pitchoun #1: Moi, je sais comment on fait... on pique ton doigt, on te prend ton sang et avec on fait un dinosaure...
Moi: Euh... c'est pas tout à fait ça... si on prend ton sang, c'est pour te cloner toi. Pour faire une copie de toi. On ne peut pas faire un dinosaure à partir de ton sang... parce que c'est ton ADN qu'on trouve dans ton sang, pas celui d'un dinosaure.
Pitchoun #1: Moi, j'aimerais bien trouver de l'ambre.
Moi: Moi aussi, chéri, moi aussi.

(Jurassic Park encore et toujours !)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .