Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 26 novembre 2008

'Cor un !

coucher soleil

A l'envers, à l'endroit !

Clin d'oeil à la chanson bien connue de ... ;)

reflets

mardi 25 novembre 2008

De la maladresse féminine...

Bien sûr, si un astronaute laisse malencontreusement tomber quelque chose pendant une sortie dans l'espace, il faut que ce soit une astronaute. Dieu merci, c'est d'une trousse à outils qu'il s'agit, et non d'une trousse de maquillage :)

Ce qui est sympa dans l'histoire, c'est que cette trousse à outils est théoriquement visible aux jumelles, si l'on sait où regarder. Je vous invite donc à jeter un coup d'oeil sur le site ci-dessous, à entrer le nom de votre pays/région/patelin, puis à mettre votre bonnet et votre écharpe avant de sortir pister ladite boite à outils dans le ciel.

Satellite Flybys

Ceci dit, nous, on en revient, et on a rien vu, à part des milliers d'étoiles, des dizaines d'avions, Venus et Jupiter... On retente demain ?

Les activités du Père Castor: pochoirs et décors

Ce kit de pochoirs thématiques est une vraie réussite... non seulement par la qualité des dessins, mais surtout par son côté pratique. Une trentaine de pochoirs qui retrouvent leur place à l'intérieur de la pochette lorsqu'ils ne sont pas utilisés, et cette même pochette qui sert de chevalet pour permettre à l'enfant de colorier ses créations comme sur le modèle du livret explicatif. Trois décors presque vierges sont également fournis, histoire d'offrir une toile de fond aux histoires qui vont se dessiner.

En résumé, c'est intelligemment conçu, varié (dans celui des Chevaliers, par exemple, on fait le tour de toute l'imagerie médiévale) et d'un bon rapport qualité-prix. Évidemment les pochoirs sont en carton, mais en carton rigide, de bonne qualité, ce qui les rend parfaitement réutilisables.

Les activités du Père Castor: pochoirs et décors

Paysage Lunaire

paysage lunaire

Prise à l'instant... La question du jour: aurais-je du gommer les rondeurs de la lune pour ne garder que le croissant ?

lundi 24 novembre 2008

Luminothérapie: Lampe Innosol Lucia

Je fais partie de cette catégorie de la population qui recharge ses batteries au soleil. Je n'aime rien tant que de m'allonger sous un soleil brûlant jusqu'à ce que je ne puisse plus supporter la température. Et si je devais vous confier un secret, je vous dirais même que par les belles journées d'hiver, il m'arrive de m'allonger au soleil, de l'autre côté des baies vitrées, pour m'imprégner de chaleur et de lumière. Sauf que ces journées ensoleillées ne sont pas si nombreuses sous nos latitudes, et que finalement, je manque de lumière.

Et si lorsqu'il fait nuit j'adore un éclairage d'ambiance dans la maison, en journée, j'ai besoin d'y voir clair. Vraiment clair. Sauf que pour le coup, on ne peut pas y faire grand chose, si ce n'est se voir offrir (j'ai des amis formidables !) une lampe de luminothérapie, posée sur le bureau de l'ordinateur auprès duquel je passe la majorité de mes journées. Et là encore, je suis conquise.

Lampe Innosol Lucia luminothérapie photothérapie
Tous droits réservés

Le principe, c'est de conserver dans son champ de vision, à moins de 85 cms de distance, une lampe qui n'est pas sans rappeler celles sur lesquelles les médecins examinent les radios... 2 tubes de 55 Watts derrière un écran anti-éblouissement, même si franchement, c'est difficile de fixer la lampe. Mais ce n'est pas le but, et je travaille avec depuis trois semaines maintenant, sans rencontrer d'inconvénients pratiques.

Et franchement, même si je ne souffrais pas à proprement parler de dépression saisonnière, j'adore baigner dans cette intensité lumineuse. J'ai l'impression de chasser la grisaille, et la lampe dégage une douce chaleur pas désagréable du tout en cette saison. Cerise sur le gâteau, autant je ne me serais pas vue prendre oisivement un bain de lumière (comme la dame sur la photo, tiens), autant allumer la lampe et profiter de ses bienfaits pendant que je pianote sur mon clavier, c'est sans contraintes et pratique.


dimanche 23 novembre 2008

Comme les grands !

Tout a une fin, et aujourd'hui c'est celle de l'URL à rallonge: retrouvez-moi désormais sur www.tequilas-secrets.com ! A priori mon administrateur réseau semble avoir fait des merveilles, mais n'hésitez pas à me signaler tout comportement louche du schmilblick.

Et comme le dit un jour Philippe VI de Valois (c'est la minute Culture, ouvrez vos oreilles !): Qui m'aime me suive !

L'Arme Fatale 3

Je dois avouer que j'ai moins ri devant celui-là , même si le duo que forment Lorna et Martin est tout de même particulièrement savoureux. Je pense notamment à la scène d'antologie pendant laquelle ils examinent chacun les cicatrices de l'autre, mais finalement, chacune de leurs scènes est particulièrement ciselée point de vue dialogues. Et si dans le précédent opus Martin se trouvait une poupée fragile et naïve à aimer, ce coup-ci il s'agit d'une femme de caractère, et ça a l'avantage de me plaire beaucoup plus. C'est sans doute la raison pour laquelle la mort de Rika m'avait laissée aussi indifférente.

Ceci dit, même si je le trouve un chouia en-dessous du 2, il y a quand même un paquet de scène très drôles, et d'autres à couper le souffle, dont malheureusement je me souvenais suffisamment pour ne pas avoir d'effet de surprise. Si des années plus tard je suis encore capable de ressortir les répliques d'un film, forcément, ça gâche un peu le plaisir. Par contre, je pense que c'est quand même révélateur de combien c'est un BON film.

Réalisé par Richard Donner. Avec Mel Gibson, Danny Glover, Joe Pesci. Sorti le 12 Août 1992.




samedi 22 novembre 2008

Le Mystère du Jour

Depuis des semaines, pas mal de requêtes arrivent sur mon blog par l'intermédiaire d'une recherche sur "petiots". Des recherches internationales en particulier, ce qui m'incite à penser qu'ils ne cherchent pas à priori des nouvelles de mes enfants. Mais de quoi s'agit-il, alors ?

Simulateur d'Aube Lumie 200

Je suis normalement une couche-tard/lève-tôt, petite dormeuse, en tous les cas l'été. Je suis allergique aux volets fermés, et pendant une bonne moitié de l'année, je me réveille doucement, plus ou moins consciemment, suite aux premières lueurs de l'aube, et je me lève en bondissant (presque) légèrement hors du lit. Alors qu'à contrario, l'hiver, quand il faudrait que j'émerge alors qu'il fait encore complètement nuit dehors... j'ai l'impression d'être une marmotte qui sort d'hibernation. Ouvrir les yeux nécessite un effort surhumain, et je me dirige en titubant vers la salle de bains. Je crois que c'est l'eau de la douche qui coule sur mon visage qui achève réellement de me réveiller.

J'étais donc ravie que l'Homme mette ses doutes scientifiques de côté pour m'offrir un simulateur d'aube sur lequel j'avais déjà abondamment lorgné. En deux mots (les siens !), il s'agit de payer le prix fort pour une ampoule reliée à un programmateur-variateur. Certes. Imaginons que vous souhaitiez vous lever à 7 heures... à partir de 6h30 le simulateur se met en route, et augmente progressivement l'intensité de la lampe, de quelques Watts façon veilleuse jusqu'à 60 Watts (pour info, la séquence d'éveil est réglable de 15 à 90 minutes)... L'on ne parle pas de luminothérapie ou de photothérapie, même s'il s'agit quand même d'une ampoule à spectre "lumière naturelle". Il s'agit juste de réguler l'horloge biologique, celle-là même qui gère notre sommeil et notre éveil.

Alors, d'un point de vue personnel, j'y crois, et après presque trois semaines d'utilisation, je suis quand même plutôt convaincue. Je ne me réveille pas à l'instant où la lampe s'allume, c'est d'ailleurs bien souvent la radio, qui se met en route à 7 heures, qui me fait prendre conscience de la lumière... je regrette simplement que la lumière s'éteigne automatiquement (et il ne me semble pas que cela se règle, malgré une lecture attentive du mode d'emploi) au bout de dix minutes. Si d'aventure je ne suis pas encore levée (pour peu que ce qui se dit à la radio soit intéressant, par exemple) j'ai un peu l'impression de perdre le bénéfice du réveil en douceur...

Simulateur d'Aube Lumie 200 luminothérapie photothérapie
Tous droits réservés
(z'avez vu comme elle a l'air heureuse, la dame ?!)

Le Lumie 200 a également un mode veilleuse, la possibilité de règler une séquence d'endormissement, de produire un bruit blanc sur lequel se concentrer pour faciliter le sommeil, et de s'allumer de manière aléatoire pour simuler une présence dans la maison même lorsque vous n'y êtes pas. Bref, encore des pistes à explorer.

Pour terminer, c'est aussi un formidable outil d'incitation au sommeil pour tous ceux qui adorent lire au lit. Je me demande même si ce n'est pas l'Homme qui a spécifiquement demandé à ce que cette fonction soit intégrée, afin de le laisser dormir en paix. Je m'explique, la première fois, pas méfiante, séquence d'éveil réglée, j'allume la lampe et je me plonge dans mon bouquin. Et au fil des minutes, lire me demande de plus en plus de concentration, jusqu'à ce que je finisse par poser mon livre, persuadée d'être épuisée. C'est là que je réalise que la luminosité de la lampe est fortement réduite... Lecture et relecture du mode d'emploi, effectivement, si le mode "auto" est enclenché pour la séquence d'éveil, si vous allumez la lampe de chevet, c'est considéré comme une demande de séquence d'endormissement... et je confirme, c'est efficace. Frustrant si vous n'avez pas terminé votre chapitre, mais si, comme pour moi, il vous faut parfois des heures pour vous endormir, finalement, c'est pas mal du tout.

Le Lumie 300 vient de sortir, avec radio, MP3, programmes de méditation... encore plus cher, mais il permet probablement de se passer, du coup, de radio-réveil...


vendredi 21 novembre 2008

L'Arme Fatale 2

J'ai pris beaucoup de plaisir à regarder ce second opus, très drôle malgré des moments particulièrement dramatiques. Souvenez-vous, c'est dans celui-là que Roger se retrouve cloué pendant plus de 20 heures sur ses toilettes piégées. C'est dans celui-là également que la voiture neuve de la femme de Roger part en lambeaux au fur et à mesure du temps qui passe... C'est dans celui-là encore que l'on fait la connaissance de Leo Getz, qui sauve sa peau en étant témoin à charge... et qui n'en croit pas sa chance, ou son malheur, de se retrouver à devoir suivre en permanence ses deux anges gardiens. Roger est fidèle à lui-même, père de famille avant tout, et Martin est beaucoup moins tourmenté que dans le premier épisode, et d'autant plus drôle.



L'histoire débute par une longue course poursuite, cette fois-ci nos deux amis sont aux trousses de trafiquants Sud-Africains qui se servent allégrement de leur immunité diplomatique pour blanchir des palettes complètes de billets de $1000. Et Martin et Roger vont à nouveau légèrement oublier les règles en vigueur dans la police pour faire tomber les méchants. Très légèrement, vous vous en doutez... :)

[Rudd fires at Riggs, hitting him several times. Riggs falls, writhing in pain. Arjen's gun clicks empty. Roger aims at him]
Roger Murtaugh: [shouting] DROP IT, ASSHOLE!
Arjen Rudd: [holds up his wallet] Diplomatic immunity!
[Roger slowly rolls his head on his neck, takes aim, and fires - his bullet goes through Rudd's wallet, and then his head]
Roger Murtaugh: has just been revoked!


Réalisé par Richard Donner. Avec Mel Gibson, Danny Glover, Joe Pesci. Sorti le 02 Août 1989.


jeudi 20 novembre 2008

L'Arme Fatale 1

Je suis persuadée que je n'avais pas revu ce film depuis plus de 10 ans... et pour être honnête, je ne me souvenais que de la fin, je me suis donc bien laissée prendre par l'intrigue, qui n'a pas mal vieilli du tout pour un film qui affiche 21 ans au compteur. Certes les voitures sont antiques, certes le jean de Mel Gibson n'est pas coupé à la dernière mode, mais dans l'histoire, ça n'a pas une grande importance. Et puis vu que l'on voit Mel Gibson nu dans les dix premières minutes, finalement, le jean, on s'en fout ;)

Ceci dit, le personnage campé par Mel Gibson, Martin Riggs, est tellement caricatural que par moments il perd en crédibilité, malgré qu'il soit fabuleusement bien joué... ses moments psychotiques et suicidaires sont à vous glacer les sangs, même si parfois ça traîne un peu en longueur. L'histoire c'est celle de deux flics de Los Angeles, aux caractères, vies, méthodes, diamétralement opposés, et qui vont devoir collaborer sur l'affaire du meurtre d'une prostituée... et si le travail d'équipe n'est pas sans heurts, l'un comme l'autre vont rapidement apprendre à remettre leur vie dans les mains de leur partenaire.



Malgré quelques lourdeurs et quelques incohérences, c'est un bon film du genre, qui alterne le grand spectacle et les dialogues plutôt bien écrits. C'est également une bonne étude de caractères, qui pose les bases entre nos héros, et qui est un fort bon prélude à la savoureuse suite de la saga.

Réalisé par Richard Donner. Avec Mel Gibson, Danny Glover, Gary Busey. Sorti le 05 Août 1987.


mercredi 19 novembre 2008

Pisser dans un violon

C'est comme ça qu'on dit, non ? :)

brouette de feuilles

Vivarium (Zoo d'Amnéville)

Vivarium Zoo d'Amnéville

Vivarium Zoo d'Amnéville

Vivarium Zoo d'Amnéville

Vivarium Zoo d'Amnéville

Vivarium Zoo d'Amnéville

mardi 18 novembre 2008

Le Site de BD en ligne qui fabrique des Cadeaux de Noël !

La belle Pénélope, illustratrice de talent, a eu l'heureuse idée de créer un blog grâce auquel des cadeaux seront distribués pour Noël à des enfants dont les parents n'ont malheureusement pas trop les moyens de les gâter à cette occasion.



Je vous propose donc d'aller visiter ce site qui sera alimenté chaque jour par un auteur différent... non content de faire une bonne action, je suis persuadée que vous y prendrez beaucoup de plaisir, je fais confiance à Pénélope !

Mon Beau Sapin !

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .