Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 mars 2009

Un dernier coucher de soleil sur les Alpes...

coucher de soleil alpe d'huez

jeudi 26 mars 2009

Trop bon !

J'ai pourtant pratiqué avec beaucoup de plaisir pas mal de sports mécaniques, en particulier le kart, mais aussi le jet et le quad, mais j'oublie toujours à quel point c'est bon d'être posé sur un moteur qui ronronne, avec plein de chevaux (120, je crois) à portée de manette.

Excursion en motoneige ce soir dans la montagne, au coucher du soleil... Pitchoun #1 bien accroché derrière moi, Pitchoun #2 sur la motoneige d'un de nos guides, on en prend plein les yeux en sillonnant et en gravissant les pistes. Que de plaisir pour tous les trois !

Peu de photos, j'avais besoin de ma main droite pour accélérer, elle n'était pas disponible pour appuyer sur le déclencheur... juste une petite, prise en descente, le frein est à gauche ;) (On a quand même fait une pointe à 85 kms/heure !)

randonnée motoneige alpe d'huez

dimanche 22 mars 2009

Heureux qui, comme un chien dans la neige...

chien de traineau alpe d'huez

chien de traineau alpe d'huez

samedi 21 mars 2009

Pfiouuu... quelle montée !

La montée vers l'Alpe d'Huez, mes amis, ça c'est une montée. Départ au pied de la montagne, une bonne vingtaine de virages en épingle à cheveu, et nous voilà à 2000 mètres et des poussières. C'est impressionnant à voir de loin, tous ces petits véhicules que l'on devine à dessiner leurs "Z", mais la monter soi-même... ça nous a coupé le souffle. Et encore, nous, nous étions en voiture, de tout coeur avec les efforts fournis par le moteur pourtant pas poussif de ma pépette, mais nous en avons quand même doublé 5 qui s'y collaient en vélo, dont 2 bien prêts du sommet. Et là, franchement, ça en a bouché un coin aux enfants qui ont lâché quelques applaudissements.

Vous l'aurez compris, le dernier tronçon de route est définitivement le plus beau, même si traverser le centre de la France (ses volcans, ses monts et ses forêts de sapin) ne manque pas de charme. Avouons-le, un paysage saupoudré de neige, ce serait encore plus joli... mais à moins qu'il ne neige abondamment, je crois que les chaînes ne sont pas prêtes de me servir :)

vendredi 20 mars 2009

Playing for pizza, par John Grisham

Si vous aimez le football américain, vous aimerez sans nul doute cette petite histoire d'un joueur NFL moyen, voire très moyen, qui fait une erreur magistrale lorsqu'enfin son coach l'envoie sur le terrain, en désespoir de cause, lors d'un match imperdable. Enfin, trois erreurs. En 11 minutes, Rick Dockery devient le quarterback le plus moqué depuis tous les temps aux Etats-Unis... et se retrouve farouchement détesté par les fans. Moqué, menacé, trainé dans la boue, Rick n'est pourtant pas prêt à laisser tomber sa carrière. Une seule équipe accepte de le prendre pour la saison suivante, et il s'agit de Parme... en Italie.

Rick y débarque les mains dans les poches, en américain moyen qui ne s'intéresse pas grand chose sauf à lui-même, n'a jamais mangé que des hamburgers, et encore moins écouté un Opéra. Le voilà confronté soudainement au pays du soccer et des voitures minuscules à boite de vitesse manuelle, nourri au jambon de Parme et au parmesan, interloqué par l'exubérance italienne... En face de lui, les joueurs ont un vrai métier pendant la journée, eux, et pas de salaire.

C'est plein de bonne volonté, sans grande prétention, mais c'est en même temps une jolie peinture de l'Italie... bref, si vous aimez le football américain et l'Italie, c'est définitivement un livre pour vous. Sinon, vous pouvez probablement faire l'impasse !

jeudi 19 mars 2009

Stone Cold, par David Baldacci

Je suis toujours contente de retrouver les 4 compères du Camel Club, accompagnés d'Alex Stone et d'Annabelle Conroy qui sont, il faut bien le dire de parfaits accolytes pour Oliver Stone, alias John Carr. Annabelle est toujours sur la brèche suite à sa brillante revanche contre celui qui est le responsable de la mort de sa mère, et ledit tortionnaire est à ses trousses pour récupèrer ses 40 millions de dollars... mais surtout prendre sa revanche. John Carr, pour sa part, se retrouve face à un tueur qui élimine méthodiquement ses ex-camarades du temps où il assassinait pour la CIA, avant d'être lui-même victime de son propre groupe à l'époque. Comme dans chaque tome, des alliances improbables se forment, et c'est la force de Baldacci, qui cadre finement tous ses personnages avant de les présenter les uns aux autres, pour notre plus grand plaisir.

C'est donc encore une fois une réussite, et j'attend avec impatience la suite des aventures du petit groupe, même si le Camel CLub ne sera désormais jamais plus le même. La suite des aventures de John Carr, je dois avouer qu'elle se trouve à la fin du livre, dans les premières pages de Divine Justice, que j'ai eu le plaisir de découvrir après les remerciements d'usage de l'auteur. Trop sympa, le David :)

mercredi 18 mars 2009

The Hero Factory

Ce matin, avec les petiots, nous avons passé un peu de temps sur The Hero Factory, une application en ligne qui vous propose de créer votre super-héros. Vous savez, comme ces poupées de papier que nous faisions étant petites, et que nous habillions ensuite avec des vêtements de papier, tenus par des pattes ?

Les petiots ont adoré, et j'ai l'immense plaisir de vous offrir la création de Pitchoun #2, girly à souhait... ;)

the hero factory

Rendez-vous sur The Hero Factory pour jouer au créateur !

mardi 17 mars 2009

Private joke



Pour ceux qui se poseraient la question, la chanson, c'est "You're gonna miss my lovin" de Lou Rawls... :)

lundi 16 mars 2009

Lion blanc (Zoo de La Flèche)

lion blanc zoo de La Flèche

lion blanc zoo de La Flèche

lion blanc zoo de La Flèche

dimanche 15 mars 2009

Plumes de corbeau et encre myosotis

Ayant ramassé hier de belles grandes plumes de corbeau, et sans nul doute inspirés par je ne sais quel dessin animé, les petiots s'étaient mis en tête ce matin de dessiner à la plume et à l'encre. Persuadée que cela me prendrait plus de temps de tenter de les décourager, ou de leur expliquer que non, ce n'est pas aussi simple, j'ai cédé. J'ai sorti la bouteille d'encre achetée il y a des années chez Nature et Découvertes en même temps qu'une plume de calligraphie (neuve, jamais ouverte, ce n'est pas comme si j'avais le temps !), coupé en biseau la pointe des plumes, et hop.

dessin à la plume

Et pour le coup, j'étais fort surprise du résultat. Non seulement ça marche, mais ça marche plutôt bien. Du coup, plus moyen de les arrêter, évidemment... Quelques tâtonnements pour trouver la position dans laquelle la plume écrit le mieux, et on tente d'appuyer le moins possible pour littéralement effleurer le papier. Si ça crisse, pâtés garantis. Un mauvais point pour notre papier standard, qui absorbe façon buvard. Pas assez épais peut être ?

dessin à la plume

La prochaine fois, je leur confie la plume de calligraphie, juste pour voir...

samedi 14 mars 2009

Toujours bâlade...

C'est amusant comme je tombe peu malade alors qu'avec mes deux loustics, franchement, j'héberge régulièrement (enfin, j'imagine) des colonies complètes de microbes divers et variés. Sauf que là, retour de mon business-trip le lundi tard dans la soirée, fatiguée, mais saine de corps... réveil tussif le mardi matin. Depuis, trois jours de fièvre et même avec deux jours de traitement derrière moi, je suis encore et toujours K.O. La toux m'épuise littéralement, ce qui n'est pas pour m'arranger.

Résultat, je me traîne lamentablement en prenant bien le temps de me remettre du moindre effort. Réfléchir n'est pas trop une option vu le mal de tête latent, mais je viens quand même de regarder l'avant-dernier épisode de Battlestar Galactica, que j'ai vécu comme un cadeau, tout comme ma copine La Sorcière. Je crois que c'est le fait de voir le soleil... Caprica aussi, bien sûr, mais surtout une lumière naturelle. Qu'est-ce que j'aime cette série... je me demande si je pourrai la regarder à nouveau en entier un jour.

Pensée positive: dans une semaine, je serai à l'Alpe d'Huez :)

vendredi 13 mars 2009

Tigre (Zoo de la Flèche)

Tigre Zoo de la Flèche

Tigre Zoo de la Flèche

jeudi 12 mars 2009

Comment rater ses achats sur Ebay...

C'est quand même amusant de constater que les enchères qui m'intéressent se terminent toujours à un moment où je ne suis pas devant mon PC. Je guette, je compare, je suis... je note soigneusement dans ma tête l'heure à laquelle il faut A-B-S-O-L-U-M-E-N-T que je me précipite toutes affaires cessantes pour aller soumettre l'enchère de la victoire à l'avant-dernière seconde, et puis pof, j'oublie.

En ce moment, je guette le chasse neige Playmobil, qui date des années 80, ainsi que l'expédition Pôle Nord avec moto-neiges, des années 80 toujours. J'en ai raté qui sont de toutes façons partis au-delà du prix que je m'étais fixé, mais j'ai aussi raté deux affaires en or d'à peine un quart d'heure.

Vous me direz qu'il y a les enchères automatiques, certes, mais c'est quand même le meilleur moyen de faire grimper les prix longtemps avant la clôture de la vente... Peut être que je devrais plutôt programmer un bidule électronique pour sonner quelques minutes avant la fin de l'enchère. Je vais y réfléchir, tiens... En attendant, Ebay m'envoie tous les jours des mails pour me signaler les objets mis en vente correspondant à mes recherches. Personne ne m'écrit autant qu'Ebay :)

mercredi 11 mars 2009

Phytosun Aroms

M'endormir n'a jamais été une chose facile. Petite, je lisais longuement, parfois à la lueur de la lune, parfois à celle d'une lampe de poche, parfois en rusant comme une sioux. Maintenant que je suis grande, et forcément beaucoup plus raisonnable (!), ce qui fonctionne assez bien c'est de me concentrer sur une pensée (si j'en trouve une positive !) ou sur une odeur. Une collègue m'a fait découvrir il y a quelques années un spray d'huiles essentielles, et depuis, j'ai toujours ma petite bouteille dans le tiroir de ma table de nuit.

Pour le sommeil, j'aime particulièrement celui de Phytosun Aroms, avec sa note de tête fortement citronnelle (effet bonus ?), qui laisse place à la lavande. Quand j'étais petite, un anglais m'avait d'ailleurs offert un oreiller rembourré à la lavande, pour le sommeil. Je ne devrais sans doute pas, mais je vaporise directement sur mon oreiller, et c'est un délice...

mardi 10 mars 2009

Pendant le black-out bloggesque...

J'ai passé dix ans à bosser dans une boite informatique, et il a fallu que je devienne auto-entrepreneur pour enfin découvrir le CeBIT, dont j'entendais parler chaque année. Je dois avouer que j'ai été surprise par la taille du salon. Je n'avais pas imaginé un seul instant devoir marcher une demi-heure depuis mon stand pour rejoindre la communauté française sous le pavillon France. Je n'avais pas non plus imaginé que dés le premier jour, à peine descendue du camion, il me faudrait dérouiller mon allemand, personne ne parlant anglais à l'accueil des exposants. J'étais bien loin également de penser devoir échanger 100€ en liquide contre un ticket d'accès pour le camion au pied de notre hall (remboursés si on sort du parking en moins de trois heures, ce qui est, vous vous en doutez, très motivant pour se démener).

J'ai peu vu Hanovre, à part l'enceinte de la Deutsche Messe et ses environs immédiats, mais j'ai par contre beaucoup entendu le tramway pendant la nuit ! (fichu tram'...) L'ensemble des bâtiments (dont je n'ai pas de photos, un comble !) est un assemblage improbable, entre les soucoupes volantes du Centre de Presse, l'incroyable auvent en bois, les antennes dressées vers le ciel, les toits façon pagodes et les cathédrales de verre... c'est un peu comme si l'on avait déplacé à l'intérieur de l'enceinte plusieurs Parcs des Expos pour en créer un immense... rien de vraiment harmonieux, mais un côté pratique indéniable pour se repérer (ceci dit, je ne suis quand même jamais sortie de mon hall sans un plan !). A l'intérieur des halls, même topo au sein des stands. Entre les égéries toutes de cuir vêtues et les babes très dévêtues, beaucoup de tailleurs quand même plus ou moins stricts, de costumes gris et de cravates. Mais pas que. J'ai également vu des familles avec poussette, des d'jeuns aux coupes de cheveux (et de jean, aussi) surprenantes, et des gens de toutes sortes. J'étais surprise de voir l'immense majorité des hôtesses porter des chaussures sans talons... indéniablement plus confortables, mais je me suis demandé si en France ce serait toléré. Clairement, du temps où j'étais occasionnellement hôtesse (et je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans... c'est la chanson qui le dit), les talons faisaient partie de l'uniforme. Je l'avoue, il y a peut être un matin ou deux où j'ai oublié de les mettre immédiatement en arrivant, mais de manière générale, mes mollets m'ont bien fait sentir que 9 heures par jour sur la pointe des pieds, c'est long. Mais tellement plus joli. Mais long quand même.

tramway hannover

L'organisation allemande est fort surprenante, parfois impeccable, comme l'ouverture dans un sens de circulation de toutes les voies menant au CeBIT le matin, et dans l'autre sens le soir. C'est déroutant de rouler à contre sens sur une autoroute, mais du coup, zéro embouteillages. A contrario, la sécurité à l'intérieur des halls est très limite, vu la taille, impossible d'évacuer les visiteurs, et bien après la fermeture théorique du salon, l'on croise moult personnes louches, la palme revenant au dernier jour, qui s'apparente plutôt à une foire. La vente de matériel est officiellement interdite, officieusement tolérée, et nous avons entendu à des dizaines de reprises le très fameux "... zu verkaufen ?". Vous me direz que les propositions d'achat, après tout, c'est honnête... par contre, les stands vandalisés dés que les exposants avaient mis les voiles (et ils étaient nombreux à le faire), ça l'est moins.

Je ne vais par contre pas critiquer ouvertement les chasseurs de goodies, ayant moi-même écouté avec attention une présentation de 15 minutes en allemand d'un système d'anti-spam pour avoir la chance de repartir avec un ballon sauteur. J'ai même débauché l'un de mes collègues pour en avoir deux (heureusement qu'il y avait encore de la place dans le camion !). J'ai un peu de mal à comprendre la stratégie marketing de la marque, les personnes présentes au présentation étant de manière générale soit des enfants (pas vraiment prescripteurs de ce type de produit) soit des adultes très uniquement intéressés, comme moi, par le ballon sauteur. Mais bref :-) les enfants sont contents.

Et pour terminer, non, je n'ai pas vu Schwarzy, nous sommes arrivés avec deux heures de retard à la soirée d'ouverture réservée aux VIP (ben oui, on bossait, nous...) et du coup, nous n'avons eu le droit qu'au buffet, pas aux discours. Je ne l'ai pas vraiment regretté, à vrai dire, c'était très bien ainsi :)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .