Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 24 juin 2009

Anges et Démons

Je dois avouer que j'ai plutôt bien aimé cette adaptation du livre de Dan Brown, que j'avais lui-même trouvé bien meilleur que le Da Vinci Code... J'ai le tort d'avoir lu le livre au moins deux fois, donc j'ai repéré assez facilement les différences, sans que les choix qui ont été faits lors de l'adaptation me choquent. L'intrigue a été légèrement simplifiée, le nombre de personnages et les relations qui les unissent également, mais je pense que le résultat final est ma foi assez réussi. J'ai par contre eu l'impression que ce film était situé après le Da Vinci Code, alors que dans les livres, c'est le contraire: j'ai rêvé, ou vous avez eu le même sentiment? Et puis pendant que j'en suis aux différences, j'ai noté avec amusement que si le Professeur Langdon a un rôle plutôt physique dans le bouquin, avec entre autres trois confrontations très musclées avec le tueur et une chute de plusieurs milliers de mètres depuis un hélicoptère, ce ne devaient pas être les passages favoris de Tom Hanks puisqu'aucune de ces scènes ne se trouve dans le film. Se ferait-il vieux, ou a t-il juré qu'on ne l'y reprendrait plus avec un rôle physique après Seul au Monde?

L'histoire, c'est donc celle des Illuminati, un groupe composé en majorité d'éminents scientifiques, mais également d'artistes, tous persécutés, et qui referait surface au Vatican à l'occasion de la mort du Pape, avec pour objectif d'anéantir l'Eglise Catholique. Le Professeur se lance donc dans une course contre la montre pour retrouver les 4 cardinaux qui vont être assassinés en des lieux stratégiques de Rome, afin d'avoir une chance de découvrir l'anti-matière qui a été dissimulée au sein même du Vatican avant que celle-ci n'explose.

anges et démons Tom Hanks
Tous droits réservés

Personellement, je vous le conseille, mais si vous avez plus de 2h20 devant vous, lisez plutôt le livre de Dan Brown, qui prend le temps de s'attarder sur beaucoup de points qui ne sont qu'effleurés dans le film, notamment les relations conflictuelles entre la science et la religion, ou encore le cérémonial qui entoure la mort d'un Pape et l'élection de son successeur. Le film a par contre l'intérêt de nous emmener voir Rome et le Vatican, et je dois avouer que j'aime beaucoup pouvoir découvrir de visu les lieux évoqués dans un livre...

Réalisé par Ron Howard. Avec Tom Hanks, Ewan McGregor, Stellan Skarsgard. Sorti le 13 Mai 2009.

mardi 23 juin 2009

Eurofighter Typhoon (Aéro 2009 - Le Bourget)

Florilège de photos prises par P'tit Mousse et par moi-même ;)

Eurofighter Typhoon Aéro 2009 Le Bourget

Lire la suite

Airbus A380 (Aéro 2009 - Le Bourget)

Airbus A380 Aéro 2009 Le Bourget

Lire la suite

lundi 22 juin 2009

Legally Blondes

Je range ce billet dans mes humeurs parce que franchement, je ne vois pas comment je pourrais faire une review de ce film. Je ne sais pas très bien quel est le public ciblé, mais je crois pouvoir affirmer qu'il ne s'agit pas des trentenaires, ni masculins, ni féminins. Les fillettes de 10-12 ans peut-être? Histoire de leur apprendre que c'est important d'être différentes (pas le fait qu'elles soient blondes, mais celui qu'elles ne soient pas richissimes), que l'amour ne doit pas faire oublier l'amitié, et qu'être bonne actrice importe peu, il suffit d'être blonde aux cheveux longs et d'aimer le rose pour être castée. Je n'ose imaginer combien ce film a coûté, mais c'est affligeant que l'on trouve qui que ce soit pour financer une ânerie pareille.

Le plus intéressant, dans ce film, ce sont les scènes qui entrecoupent le générique de fin et qui donnent l'impression que le réalisateur ne savait pas du tout où emmener son histoire. Du coup, il a tourné toutes les possibilités, ce qui est quand même assez stupéfiant, et ça m'a rappelé les fausses scènes coupées des dessins animés de Pixar, en beaucoup moins drôle, évidemment.

Je ne citerai pas par charité celui à qui j'ai emprunté ce film, d'autant qu'évidemment il a plein de bonnes excuses, mais bon, quand même... ;-P

Rafale Dassault (Aéro 2009 - Le Bourget)

Rafale Aéro 2009 Le Bourget

Rafale Aéro 2009 Le Bourget

Lire la suite

APM-40 Simba (Aéro 2009 - Le Bourget)

Je dois avouer que si je ne pilote pas, c'est bel et bien grâce à ce genre de petit avion que je pourrais bien m'y mettre un jour!

Cocorico donc pour ce petit avion français en composites, qui était piloté au Bourget par son constructeur Philippe Monniot, et qui nous a régalés par sa vivacité et sa visible maniabilité.

Issoire Aviation Aéro 2009 Le Bourget APM40 Simba

Lire la suite

dimanche 21 juin 2009

L'amour de l'or (Fool's Gold)

Je crois que je vais finir par croire que pour que Matthew McConaughey accepte un rôle, il suffit de lui en proposer un dans lequel il peut avoir une (belle) fille à chaque bras, être régulièrement à moitié nu/ivre/blessé et pratiquer au moins un sport extrême. L'histoire est presque accessoire. Et je trouve quand même ça dommage, je ne dis pas que c'est un super acteur, mais dans Contact ou dans Règne de feu, il nous avait fait de belles compositions, alors pourquoi se cantonne t-il à ces rôles de beaux gosses branleurs?

Bref, l'histoire, c'est celle d'un couple qui a cherché pendant 8 ans à localiser l'épave qui contiendrait un fabuleux trésor... Tess s'est lassée, a demandé le divorce, et paf! c'est juste à ce moment là qu'il découvre un fragment d'assiette significatif, au milieu de l'explosion de son bateau. Un milliardaire croise heureusement dans les parages sur son fabuleux yacht, équipé de tout ce qu'il faut pour mener à bien des recherches sous-marines, et hop, les affaires reprennent. Si ce n'est que Finnigan doit quelques dizaines de milliers de dollars à un parrain local, qui entend bien lui-aussi récupérer le trésor, même s'il doit leur passer sur le corps.

amour de l'or Matthew McConaughey Kate Hudson
Tous droits réservés

A la manière d'un Benjamin Gates, voilà nos deux divorcés sur la piste de l'Aurelia, résolvant énigme après énigme tout en étant talonnés par les méchants, qui sont aussi très bêtes. Encore plus que certains des gentils. Sauf que les méchants sont vraiment très méchants alors que les gentils sont surtout très braves. C'est par contre très loin d'un Benjamin Gates, et à part quelques jolies images sous-marines, il n'y a pas grand chose à retirer de ce film, pas assez sérieux pour nous tenir en haleine, mais pas assez drôle pour nous faire rire, tout au plus esquisser parfois un sourire. Encore raté.

Réalisé par Andy Tennant. Avec Matthew McConaughey, Kate Hudson, Donald Sutherland. Sorti le 30 Avril 2008.


samedi 20 juin 2009

Eurocopter EC665 Tigre (Aéro 2009 - Le Bourget)

Vous me direz que l'hélicoptère, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus impressionnant, mais celui-là fait quand même partie de mon quinté gagnant parmi les démonstrations aériennes, je crois qu'il m'a rappelé une série de ma jeunesse ;)

Eurocopter EC665 Tigre Aéro 2009 Le Bourget

Lire la suite

vendredi 19 juin 2009

Trop bien ;-)

Aéro 2009 Le Bourget

Vu que j'ai passé ma journée à mitrailler, promis, dans les jours qui viennent, je poste des photos, et je vous donne mes impressions de manière plus... détaillée!

jeudi 18 juin 2009

Hanté par ses ex (Ghosts of Girlfriends Past)

Je me demande quand j'aurai la chance de voir Matthew McConaughey à nouveau dans un bon film. J'aime toujours autant son accent, mais à le voir se perdre dans des comédies romantiques plus que moyennes... je commence à perdre patience. A moins que ce ne soit moi qui en demande trop? Parce que les adaptations de A Special Caroll de Dickens, de manière générale j'aime bien, ce qui me laisse d'autant plus perplexe. Enfin... lui, au moins, il n'a pas du s'ennuyer pendant le tournage!

ghosts of girlfriends past hanté par ses ex matthew mcconaughey
Tous droits réservés

L'histoire, c'est celle d'un séducteur impénitent qui reçoit la visite de trois fantômes (passé, présent et futur) la veille du mariage de son p'tit frère, qu'il adorerait réussir à décourager de se passer la corde au cou. Ce n'est pas que c'est mauvais (enfin, si, un peu quand même), mais je crois que la seule chose de vraiment drôle, c'est de voir Michael Douglas dans le rôle de l'oncle qui apprend à un ado comment séduire une femme. P'têt aussi de voir Connor (joué par Matthew, donc) faire son grand numéro de drague sur la mère de la future mariée. C'est affreusement cliché, mais ça m'a fait sourire.

Bon, évidemment ça se termine bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... blabla, blabla.

Réalisé par Mark Waters. Avec Jennifer Garner, Matthew McConaughey, Michael Douglas. Sorti le 17 Juin 2009.

mercredi 17 juin 2009

Et des oeufs sortirent des chenilles...

Je fais beaucoup de photos macro en ce moment, mais surtout sur de gros insectes... par contre, les œufs présents dans le terrarium depuis quelques jours ont éclos la nuit dernière, et hier matin j'ai eu la surprise de découvrir ce lot de petites chenilles, de quelques millimètres à peine. Comme souvent, pour y voir un peu plus clair, j'ai fait quelques photos... tirées en A4 et que les petiots ont emporté à l'école en même temps que le terrarium. (Oui, j'ai prévenu la maîtresse que les chenilles pouvaient s'enfuir, mais qu'elles ne posaient sans doute pas un risque majeur face à des enfants d'au moins 15 kilos!)

Et je suis quand même super contente du boulot que fait mon reflex Canon, associé à l'objectif macro EF-S 60mm. Lumière naturelle, 800 ISO (d'où le grain, j'aurais du passer en 200 ou 400), et en quelques secondes, une petite série de clichés. Comme je l'ai indiqué, les barreaux rouges font 2mm de large, c'est vous dire si tout cela n'est pas bien gros!

oeufs papillon chenilles

oeufs papillon chenilles

Le soir, tous les oeufs avaient éclos et étaient grignotés entièrement, comme celui que l'on voit en bas sur la première photo...

mardi 16 juin 2009

Home (Yann Arthus Bertrand, Luc Besson)

Je vais faire ma politiquement incorrecte, mais j'avoue avoir du mal à comprendre l'engouement suscité par Home. Je veux dire, évidemment qu'il faut protéger notre planète, et évidemment qu'il est temps de se mobiliser individuellement au quotidien. J'ai effectivement vu de belles images, mais qui m'ont beaucoup moins touchée que des émissions comme Ushuaïa savaient le faire, et je crois que c'est du à plusieurs choses.

Premièrement au fait que la réalisation nous emmène constamment d'un continent à un autre, et d'un climat à un autre, enfin, c'est ce que l'on le suppose au vu de la variété des images... Et c'est en effet l'un de mes grands reproches puisque à part quand le lieu est cité dans le commentaire de Yann Arthus Bertrand, rien n'indique où l'on se trouve (ni planisphère, ni nom de lieu), et j'ai trouvé cela extrêmement frustrant. Si vous êtes touché ou intrigué par l'un des lieux survolés, il faut vous rendre sur le site internet, et cliquer sur le globe pour essayer de retrouver l'image qui vous a ému... J'aurais voulu connaître le nom de chaque animal, celui de chaque ethnie, celui de chaque région... Comment peut-on donner envie de protéger une planète en ne montrant que des images? en n'enseignant rien? en ne restant qu'à un niveau superficiel d'explications? Vous me direz qu'à la fin il y a cet abécédaire (si je puis dire, l'ordre alphabétique n'étant pas toujours respecté) des pays. Certes.

Deuxièmement, j'ai entendu tellement de chiffres que je n'ai ai retenu aucun. C'est vrai que je n'ai pas pris de notes, et du coup, la seule chose qui me reste de Home, c'est que les pays industrialisés poussent le bouchon trop loin, et que l'arrogance de l'homme ne connaît pas de limites. En résumé, rien de très nouveau... Je suis également très réservée sur la diabolisation de certaines images et de certains modes de vie via le commentaire. J'imagine qu'il a obtenu de tout le monde toutes les autorisations nécessaires pour le droit à l'image, mais je ne peux pas dire que j'approuve la démarche d'aller filmer des personnes dans leur vie de tous les jours, en train d'exercer leur métier (avez-vous remarqué ceux qui clairement regardent la caméra... savent-ils pourquoi ils sont filmés?) pour ensuite en faire un pamphlet, même s'il se veut optimiste.

Troisièmement, Yann Arthus Bertrand est certainement un grand photographe, mais utiliser une seule personne pour lire un commentaire, surtout comme il le fait, de manière très monocorde, ce n'est sans doute pas la meilleure manière de garder l'intérêt des spectateurs, enfin, le mien, en tous les cas. Ajoutez à cela que tous les cinq mots en moyenne vous retrouverez un mot issu de la liste suivante, et vous commencerez sans doute à comprendre pourquoi j'ai décroché: trois-quart; moitié; pourcent; lien (ou encore "tout est lié"); maillon.

Quatrièmement, j'apprécie peu que ce documentaire ait pu servir des intérêts politiques (la date de sortie ne pouvait pas être une coïncidence, faut pas nous prendre pour des truffes)... et encore moins les séquences d'intro et de fin qui introduisent toutes les marques du groupe PPR. J'ai eu du mal à lire les petites lettres du générique, mais j'ai quand même entrevu que le film avait été "compensé carbone". Ah oui, il n'a pas fait tout ça seul depuis une montgolfière? Au-delà des déplacements, je n'ose imaginer les heures passées en vol à attendre la bonne image, dans les bonnes conditions météo. C'est un peu hypocrite, non, pour un gars qui a ce privilège de voyager partout et de voir tout ce qu'il y a de plus beau dans le monde de dénoncer notre société basée sur le pétrole?

Allez, je termine cette review (discordante avec l'opinion générale, je le reconnais!) par une imitation de Nicolas Canteloup... à écouter avec l'esprit ouvert! Nicolas Canteloup le 9 juin sur Europe 1 (si vous êtes pressé, allez directement à 8mn 53s)

Réalisé par Yann Arthus-Bertrand. Produit par Luc Besson. Sorti le 5 Juin 2009.

lundi 15 juin 2009

Tropic Thunder (Tonnerre sous les Tropiques)

Autant vous le dire tout de suite, ce film est très con. Réalisé et joué par Ben Stiller, et il n'y a pas à dire, on retrouve sa patte à tous les niveaux... Mais j'ai ri de bon cœur (pas tout le temps certes, mais suffisamment), et ça, c'est finalement assez rare devant un film! J'ai également trouvées très drôles les bandes annonces qui précèdent le film... surtout accompagnées de titres bien connus de bandes originales. Bref, à voir.

L'histoire, c'est celle d'un groupe d'acteurs au talent discutable et plus ou moins sur le retour qui sont en train de filmer un film de guerre au Vietnam... aucun d'entre eux n'est prêt à admettre qu'il n'est plus une star, et encore moins prêt à reconnaître que l'autre est meilleur acteur. Lorsqu'un léger malentendu survient, grillant d'un coup plusieurs millions de dollars d'effets spéciaux, le réalisateur décide de larguer ses acteurs dans la jungle, et de les filmer façon télé-réalité pour sauver son film... Malheureusement pour eux, la jungle recèle des surprises, y compris de vraies mines et une bande de narco-farmers qui ne plaisantent pas, mais alors, pas du tout. Notre bande de joyeux lurons va mettre un peu de temps à comprendre que tout ce qui leur arrive ne fait pas forcément partie du script d'origine, pour notre plus grand plaisir.

tonnerre sous les tropiques Ben Stiller Robert Downey Jr
Tous droits réservés

Ben Stiller est très bon dans ce genre d'exercice, et mon Matthew McConaughey, qui campe encore une fois un branleur friqué, tire relativement bien son épingle du jeu dans cette complète absurdité ambiante. Mais mon préféré, c'est bien sûr Tom Cruise... qui est absolument génial. Tellement bien planqué dans un personnage cynique, calculateur et complètement frappé que s'il n'était ses yeux, je ne l'aurais jamais reconnu, d'autant qu'il ne nous a pas habitués à autant de vulgarité dans ses personnages... ni à être aussi... libéré.

Les Grossman: First, take a big step back... and literally, FUCK YOUR OWN FACE! I don't know what kind of pan-pacific bullshit power play you're trying to pull here, but Asia Jack is my territory. So whatever you're thinking, you'd better think again! Otherwise I'm gonna have to head down there and I will rain down in a Godly fucking firestorm upon you! You're gonna have to call the fucking United Nations and get a fucking binding resolution to keep me from fucking destroying you. I'm talking about a scorched earth, motherfucker! I will massacre you! I WILL FUCK YOU UP!

Vous l'avez compris, c'est un film à prendre au premier degré, éventuellement aussi au second... mais en aucun cas sérieusement ;)

Réalisé par Ben Stiller. Avec Ben Stiller, Jack Black, Robert Downey Jr. Sorti le 15 Octobre 2008.


dimanche 14 juin 2009

De la taille chez les sauterelles...

En faisant une petite inspection d'un cornouiller que je sais être un favori de ces dames, j'ai eu la chance d'y découvrir deux hôtes hier après midi... Mesdames, messieurs, je vous présente une grande sauterelle: facile à repérer par sa taille, facile à photographier en plein bain de soleil :)

sauterelle

Et cette petite là, de rien du tout, qui saute dans tous les sens sans avoir l'amabilité de me donner quelques secondes pour faire la mise au point manuellement ;)

sauterelle

sauterelle

Allez, pour comparaison des tailles...

sauterelle

sauterelle

samedi 13 juin 2009

Auto-promo!

Un grand merci à Tibots qui m'a propulsée à la une de son blog aujourd'hui par le biais de cette illustration ;)


horse and landscape by ~tibots on deviantART

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .