Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 20 novembre 2010

Et ne me dites pas que je suis trop grosse, hein...

... je pourrais mal le prendre.

Chat dans une boite de biscuits Ikéa

Chat dans une boite de biscuits Ikéa

mardi 16 novembre 2010

Pour les beaux yeux de Daniel...

Oui, messieurs-dames, pour la première fois de ma vie, j'ai acheté des disques Blu-Ray. Et un coffret, en plus! Ceci dit, j'ai plusieurs excuses...

La première... c'est la série des 6 premiers Harry Potter, et même si je préférerai toujours les lire, regarder Harry Potter, c'est magique! (Je me demande s'il faut que je vous fasse remarquer lourdement à quel point cette réflexion est subtile!?)

La seconde... c'est une super bonne affaire! Les 6 Blu-Ray sont vendus moins chers sur Amazon que les 6 DVDs (des bêtes DVDs, hein!) chez Carrefour. Où les Blu-Ray sont d'ailleurs à 15€ pièce. Pfff. Je ne vois même pas comment on peut résister à des offres pareilles :)

Tiens, je crois que je viens de me souvenir de la raison pour laquelle je n'avais jamais acheté de Blu-Ray... je n'ai rien pour les lire! (Et le premier qui se moque...)

lundi 15 novembre 2010

La Floride, épisode II, J5: Kennedy Space Center

Nous avons dormi pour la première fois dans un véritable motel, et nous sommes garés littéralement sous les fenêtres de notre chambre. Nous sommes à Titusville, dans un de ces motels à $30 la nuit qui appliquent un tarif spécial (prix habituel multiplié par 10!) la veille d'un lancement. Heureusement, le décollage de la mission STS-133 est pour le 1er novembre, et nous ne sommes encore que le 29 octobre! Tiens, ne serait-ce pas mon anniversaire, d'ailleurs?!

Six mois après le dernier vol de Discovery, nous voilà ainsi de retour au Kennedy Space Center pour y admirer... Discovery... mais sur son pas de tir cette fois-ci! (pour lire mon récit du lancement de STS-131, cliquez ici!)

Nous avons rendez-vous à 10H50 pour un tour spécial en bus, qui nous emmènera voir la belle au plus près... d'ici là, direction le Shuttle Launch Experience, le simulateur de lancement! En sortant, nous prenons plaisir à chercher au sein des missions STS les astronautes français, et en particulier Léopold Eyharts que nous venons de rencontrer par l'intermédiaire du CNES (compte rendu à lire ici!). Au propre comme au figuré, que de chemin parcouru depuis le premier lancement!


Space Shuttle Missions, Kennedy Space Center

Dans la foulée, nous retournons visiter Explorer, éblouissante sous le soleil matinal...

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Une fois dans le bus, direction le Causeway, la route qui offre une vue imprenable sur ce que l'on pourrait appeler le skyline de la NASA... Au pied de la levée, des dauphins folâtrent; au loin, c'est toute la conquête spatiale qui est représentée par ces bâtiments. Juste là, à gauche, c'est le pas de tir 40, celui d'où Spacex va lancer ses fusées Falcon, qui emmèneront bientôt des astronautes vers l'ISS.

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Et bien sûr les deux pas de tir utilisés jusqu'à dernièrement par les navettes... le 39B...

Kennedy Space Center

Et le 39A, sur lequel attend actuellement Discovery. Si la structure rotative (Rotating Service Structure - RSS) qui la protège était repliée, d'ici nous verrions véritablement l'orbiteur, posé sur son réservoir principal et flanqué de ses boosters. Premier arrêt du bus, et nous avons l'autorisation de descendre quelques minutes pour contempler le paysage :)

Kennedy Space Center

Prochain arrêt prévu entre les deux pas de tir... et pendant que nous roulons, notre guide narre avec talent histoires et anecdotes. Ici, guides et chauffeurs ont eu un autre métier; ils ont vécu la conquête spatiale depuis une console informatique ou une salle blanche, et aujourd'hui "recyclés" auprès du public, je trouve qu'ils font merveille. Ils connaissent leur sujet de manière empirique et théorique, partagent tout cela avec enthousiasme, et leur passion est véritablement communicative.

Nous passons devant un "crawler-transporter", plate-forme sur chenilles à deux conducteurs qui emmène les navettes depuis le VAB (Vehicle Assembly Building - le bâtiment d'assemblage) jusqu'à leur pas de tir. La précision à maintenir est de l'ordre du centimètre, pour un engin qui pèse 5000 tonnes une fois chargé. Inutile de vous préciser qu'ils avancent tout doucement...

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

... sur la piste que voici, pavée de pierres de rivière et longue de 5,6 kms!

Kennedy Space Center

Nous passons doucement devant le launchpad 39B, en travaux actuellement pour le remettre dans la configuration qui était la sienne au moment des missions Apollo. Et oui, il s'agit de véritables pelleteuses grand format en bas de la photo ;)

Kennedy Space Center

Nous descendons du bus pour admirer à nouveau, de beaucoup plus près, Discovery. Sous cet angle, pas moyen de voir l'orbiteur, qui est de toutes manières dissimulé par la RSS, mais le spectacle valait le déplacement. Elle est si proche!

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

De retour dans le bus, nous passons devant la barge chargée d'acheminer le réservoir principal jusqu'au VAB...

Kennedy Space Center

Et devant la zone réservée à la presse lors des lancements, où se trouve la fameuse "countdown clock"!

Kennedy Space Center

Nouvel arrêt au niveau du VAB histoire de faire quelques photos...

Kennedy Space Center

... avant de passer devant notre second nid d'aigle du jour, avec cette fois-ci l'un des adultes bien visible! Sur les 24000 hectares que possède ici la NASA, près de 90% sont inoccupés par l'homme, ce qui laisse la part belle, entre autres bestioles, aux lamantins, aux aigles, et aux alligators - nous en verrons d'ailleurs plusieurs!

Kennedy Space Center

Direction maintenant la piste d'atterrissage des navettes...

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Avant de descendre pour de bon de notre bus, et de rejoindre le centre Saturn V... réintégrant ainsi le circuit habituel de visite.

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Pendant que l'Homme mitraille la Saturn V sous tous les angles, je tire profit de la fonction vidéo de mon compact pour faire un travelling artisanal le long de la fusée. Si vous regardez la vidéo ci-dessous, pardon d'avance pour le ratio qui n'est pas bon sur DailyMotion, et ceci étant dit, j'attends vos félicitations pour la bande son... le lancement de la mission Apollo 16, et l'alunissage de la mission Apollo 11 ;)


Saturn V rocket, Kennedy Space Center, Florida

Kennedy Space Center

Déjeuner sous le LM, au Moon Rock Café!

Kennedy Space Center

Avant d'assister à un show que nous n'avions pas vu lors de notre dernière visite, pendant lequel nous revivons les grands moments de la mission Apollo 11... à grand renfort de vidéos de l'époque... et d'effets spéciaux sur la scène lunaire juste devant nous!

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Ayant lu l'excellent bouquin Failure Is Not an Option: Mission Control from Mercury to Apollo 13 and Beyond de Gene Krantz, je bloque sur la réflexion finale de la voix off, qui souligne que Aldrin et Armstrong ont su ignorer dans les dernières secondes les messages d'avertissements communiqués par leur ordinateur de bord.

Dans les faits, c'était une fantastique coïncidence, mais la situation qui s'est présentée pendant l'alunissage d'Apollo 11 s'était produite à l'identique pendant la dernière simulation avant le vol. Et c'est parce que pendant cette simulation les techniciens au sol avaient préféré renoncer -avec tort- à l'alunissage qu'ils ont su le 21 juillet 1969 intimer aux astronautes d'ignorer ces messages... Le transcript de la mission Apollo 11 ne laisse d'ailleurs aucun doute à ce sujet!

Sans rancune, il nous reste à admirer des artefacts datant de la conquête de la lune, parmi lesquels ce cockpit de LM...

Kennedy Space Center

... et cette capsule qui porte les marques de sa rentrée dans l'atmosphère.

Kennedy Space Center

Je vous laisse lire vous-même les légendes pour les photos ci-dessous :)

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

De retour au Visitor Complex, nous discutons quelques minutes du futur vaisseau spatial Orion, présenté ici avec son système d'éjection de secours... et nous repartons avec en cadeau des maquettes à construire, des miniatures et des pin's!

C'est quand même frustrant de se dire que le futur vaisseau spatial ne ressemblera toujours pas à quoi que ce soit que l'on ait pu voir dans un film. Mine de rien, elles avaient plus d'allure, quand même, les navettes!

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

Un dernier regard aux astronautes avant de reprendre la route, pas le temps d'avoir le cœur gros, dans 2 jours, nous serons de retour pour assister au décollage. Et maintenant, direction le Magic Kingdom de Walt Disney pour la Not-So-Scary Halloween Party! Les enfants vont y étrenner, devinez quoi... leurs costumes d'astronautes! :)

Kennedy Space Center

Kennedy Space Center

samedi 13 novembre 2010

Les pirates s'invitent à l'anniversaire!

J'ai vu l'idée tellement souvent que je ne saurais même pas dire à qui je l'ai piquée... mais au final, je trouve ça plutôt pas mal :)

Gâteau d'anniversaire île et bateau pirate

Gâteau d'anniversaire île et bateau pirate

Gâteau d'anniversaire île et bateau pirate

Vous l'avez deviné, mais après l'avoir fêté au restaurant le jour même, c'est 13 jours plus tard que Pitchoun #2 soufflait ses bougies à la maison!

vendredi 12 novembre 2010

Magic Works

Après une journée passée au Château de Hogwarts, je crois que je n'avais pas d'autre choix que d'écouter à nouveau les Bandes Originales des films Harry Potter...




jeudi 11 novembre 2010

Début des hostilités

Bon, le moins que l'on puisse dire, c'est que même chez les poussinets, le judo, c'est pas de la rigolade.

Première compétition des petiots aujourd'hui, et malgré leur complète inexpérience (en particulier de ce qu'il faut pour gagner un combat, ayant manqué le dernier entrainement!), ils ont quand même chacun réussi à remporter un combat sur trois. Nous sommes rentrés depuis un moment, mais les médailles n'ont pas encore quitté leur cou :)

mercredi 10 novembre 2010

La Floride, épisode II, J4: St Augustine

Nous commençons la journée par deux expéditions dans des drugstores afin de dénicher des décorations pour Halloween... plus moyen de trouver quoi que ce soit en France, ce serait bien le diable (!) si je revenais en plus les mains vides de ce voyage, mais rassurons-nous, ce ne sera pas le cas!

Direction St Augustine ensuite, qui est réputée être l'une des villes les plus hantées des Etats-Unis, et pour cause, ce serait LA plus vieille ville, littéralement construite et agrandie au fil des siècles sur les cimetières des occupants précédents... Quand je vous aurai dit que la jolie baie que protège le Castillo de San Marcos s'appelle Matanzas Bay (la baie des massacres), vous aurez compris que les conteurs ont quantité d'histoires toutes plus effrayantes les unes que les autres à disposition. Mais pour ce matin, nous visitons le fort, avec le pas-si-secret espoir de rencontrer l'un ou l'autre des fantômes qui le hante... Oui, même en plein jour!

Le Castillo de San Marcos a la particularité d'être construit en coquillages, édifié parce que les espagnols en avaient ras-le-bol de subir les assauts des anglais, des pirates et des corsaires qui ne se privaient pas de brûler systématiquement la ville...

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Nous arrivons juste à temps pour une démonstration de tir au mousquet par des bénévoles en costume d'époque...

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Le fort a une belle collection de canons et de mortiers d'époques différentes, et les salles intérieures ont été rénovées à l'identique de leurs époques respectives... La chaleur étant étouffante dehors, soleil de plomb et pas un souffle de vent, c'est un plaisir de s'y réfugier!

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Castillo de San Marcos, Saint Augustine, Florida

Nous déjeunons dans un petit grill dans la partie piétonne de la vieille ville, et pour ma part, j'y déguste le meilleur hamburger que j'ai jamais goûté... avant de déambuler, à pied, justement, au milieu des échoppes attrape-touristes.

Saint Augustine, Florida

Nous restons scotchés un moment devant ces bernard-l'hermite vendus comme animaux de compagnie... tout y est, la nourriture, les vivariums, et bien sûr les coquilles décorées!

Saint Augustine, Florida

Tiens, un cimetière... hanté par un écureuil, celui-là :)

Saint Augustine, Florida

Saint Augustine, Florida

Direction le Ripley's Believe It Or Not Museum... Je crois qu'on peut dire que Ripley était un collectionneur excentrique, avec un goût certain pour l'étrange et pour le macabre. Le musée est un bric à brac invraisemblable, réunissant des choses aussi diverses que des animaux naturalisés, des parures en os humain, des énigmes à résoudre, des épitaphes, un lamantin grandeur nature en canettes de coca, des instruments de torture, des miroirs déformants, ou encore des monstruosités de la nature. Évidemment, les enfants adorent. Je suis un peu plus réservée, j'y vois un paquet de vitrines qui flanquent littéralement la chair de poule...

Ripley's Believe It Or Not Museum, Saint Augustine, Florida

Ripley's Believe It Or Not Museum, Saint Augustine, Florida

Ripley's Believe It Or Not Museum, Saint Augustine, Florida

Il est déjà temps d'aller dîner, avant de revenir au Musée... pour embarquer non pas dans l'un des petits trains rouges qui sillonnent aimablement la ville, mais dans le train noir, celui du Ripley's Ghost Tour Adventure... Équipés chacun d'un détecteur de champs électro-magnétiques (EMF - Electro Magnetic Fields) et d'un appareil photo jetable, c'est l'heure d'aller chasser le fantôme!

Première étape, l'ancien hôpital militaire espagnol, où nous visitons les salles à la lueur des bougies, en écoutant notre excellent guide raconter avec humour (noir) moult histoires de gangrène, d'épidémies, de médecins encore et toujours assis à leur bureau, et d'invisibles patients qui jettent au sol matelas, draps et tables de chevet. Sans compter la brave visiteuse sur le dos de laquelle quelqu'un avait gravé YES de ses ongles (à l'envers, pour qu'elle puisse le lire dans un miroir) après qu'elle ait visité les lieux en demandant "Esprits, êtes-vous là?". Je traduis au mieux pour les enfants, évidemment passionnés :)

Ripley's Ghost Tour Adventure, Saint Augustine, Florida

Ripley's Ghost Tour Adventure, Saint Augustine, Florida

Deuxième arrêt dans un vieux drugstore, construit sur la tombe d'un chef indien, qui a longuement hanté les lieux avant que les propriétaires du drugstore se décident à lui ériger une nouvelle tombe à l'intérieur de celui-ci. Tandis que tout le monde écoute le récit, Pitchoun #2 s'en va passer son détecteur EMF sur la pierre tombale avant de surgir près du guide... qui sursaute avant de soupirer de soulagement. Je crois que c'est là qu'il nous dit que si nous le voyons s'enfuir en courant, nous devons faire de même ;) Venant d'un homme en frac noir, avec haut de forme, lunettes noires et canne victorienne, la réflexion est troublante!

Ripley's Ghost Tour Adventure, Saint Augustine, Florida

De l'autre côté de la rue, c'est un cimetière français (ah!). Ceci dit, nous n'y verrons pas déambuler de compatriotes... qu'ils soient ou non de chair ou d'os, mais aujourd'hui, en y regardant de plus près, c'est quand même ma photo la plus troublante; vous le voyez, vous aussi, le visage ?! Je me demande brièvement si la douleur fulgurante que je ressens sur le dessus des orteils vient du fait que j'ai mécontenté un occupant, mais avec le recul, je crois que j'ai plutôt été victime d'une attaque de fourmis. Ceci dit, elles sont invisibles sur la photo de mes pieds prise à cet instant là. (Je vous l'épargne, hein...)

Ripley's Ghost Tour Adventure, Saint Augustine, Florida

Troisième arrêt au Musée Ripley, qui, si c'était possible, flanque encore plus la chair de poule de nuit. Bravement, après une première série d'histoires, nous restons -les petiots et moi- en dernier dans une salle, paraît-il que c'est ainsi que nous avons le plus de chances d'apercevoir un fantôme. Nous n'en verrons pas, mais ceci dit, nous sommes sortis super vite pour rattraper le groupe... A part les panneaux indiquant les issues de secours, seules quelques vitrines jettent un éclairage dans les pièces, et, bref, comme on dit, "safety is in numbers".

Ripley's Ghost Tour Adventure, Saint Augustine, Florida

D'autres histoires nous attendent dans d'autres salles, et si nous avons quitté le musée sans jamais paniquer, j'ai lu que quelques jours après nous, un groupe a eu moins de chance. Ou plus de chance, c'est selon! Pour lire le récit de leur soirée, cliquez ici...

Retour à la voiture, nous avons encore 2 heures de route à faire avant de rejoindre notre prochain hôtel, situé à Titusville... Pour tout vous dire, je n'ai pas encore fait développer les 4 pellicules de photos prises par les petiots ce soir là, mais si l'une des photos s'avère intéressante, je vous la scanne, promis!

mardi 09 novembre 2010

La Floride, épisode II, J3: Ichetucknee & Big Talbot Island State Parks

Levés de bon matin, nous dévorons notre petit déjeuner: bacon, œufs brouillés, pommes de terre, biscuits & cinnamon rolls... de quoi nous sentir d'attaque pour la descente en kayak de la rivière Ichetucknee!

Sur le ponton depuis lequel nous embarquons dans nos embarcations, nous apercevons notre première araignée de Floride, beaucoup trop grosse à mon goût. Je la soupçonnerai longtemps d'avoir embarqué avec moi et Pitchoun #2, mais nous ne la reverrons pas de la matinée. Ouf!

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

La descente de la rivière dure normalement 2 heures, mais nous donnons rendez-vous 3 heures plus tard seulement à nos guides, histoire de prendre notre temps, et si possible nager un peu. Nous sommes hors-saison, la rivière est déserte... De toute la matinée, nous croiserons un nageur et deux canoë qui eux remontent la rivière, et après notre arrivée, nous serons rejoints par un autre nageur et un autre kayak. A part ces brèves rencontres...

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

La rivière est laissée à l'état naturel... la végétation est aussi dense sur les rives que sous l'eau, et nous nous retrouvons plusieurs fois échoués sur un tronc!

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Nous verrons évidemment de nombreux oiseaux: hérons, aigrettes, cormorans...

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Les tortues qui prennent le soleil sont si proches qu'il suffirait d'étendre le bras pour les toucher!

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Nous guettons loutres et ratons-laveurs, mais sans succès... Ceci dit, pendant que nous nous changeons sur un ponton qui se trouve à mi-chemin, des craquements sur l'autre rive attirent notre attention, et nous voyons tomber sous nos yeux un immense arbre. Les petiots mettent évidemment ça sur le compte de castors, une chose est sûre, il ne s'agissait pas de bucherons!

Après une première moitié de matinée installés bien au sec dans nos kayaks, nous enfilons donc nos combinaisons pour nous glisser à l'eau pour une bonne heure de descente le nez sous la surface... Nous transférons toutes nos affaires dans le kayak de l'Homme tandis que je récupère la garde des deux loustics, qui pourront remonter dans mon kayak quand ça leur chante. Et c'est parti! Les petiots s'accrochent à la proue du kayak, je le tiens au milieu, et nous nous laissons porter par la rivière...

Ichetucknee Springs State Park

Beaucoup de vie sous l'eau également, mais entre le courant, les p'tits gars à surveiller, le kayak à tenir et les obstacles à négocier... pas facile de prendre des photos correctes!

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Et nos plus impressionnantes rencontres sous-marines de la matinée...

Ichetucknee Springs State Park

Ichetucknee Springs State Park

Au final, les petiots sont ravis de la balade, et nous également!

De retour à la voiture, et après un copieux déjeuner dans un improbable Pizza Hut rural, nous prenons la direction de Jacksonville où le GPS nous fait faire un aller-retour sur un immense pont qui n'est pas sans rappeler celui de St Nazaire, la faute sans doute aux chantiers navals que nous apercevons en contrebas! Il nous faut un bon moment pour mettre la main sur notre destination de l'après midi, Boneyard Beach... mais la route côtière est superbe, ça compense!

Nichée dans le Big Talbot Island State Park, la plage tire son nom du fait que l'érosion des marées sape les fondations de la forêt située juste au-dessus... déracinant les arbres qui se retrouvent ainsi couchés, racines à l'air, sur la plage.

Big Talbot Island State Park

Big Talbot Island State Park

Et malgré la première impression d'Apocalypse, il se dégage une certaine sérénité de ces géants caressés par l'eau de mer.

Big Talbot Island State Park

Big Talbot Island State Park

Big Talbot Island State Park

Les petiots sont ravis... ils escaladent les troncs, crapahutent au bord de l'eau, découvrent des conches... et même un véritable trésor; emmêlés dans des racines, deux fils de pêche encore garnis de plombs, d'hameçons et d'autres trucs de pêche en tous genres.

Big Talbot Island State Park

Pour ma part, je peste juste contre les moustiques, qui se sont jetés sur moi à peine étais-je descendue de la voiture, et s'ils sont absents de la plage, je subirai à nouveau une attaque en règle en remontant dans notre carrosse... Heureusement (enfin, pour les autres), c'est surtout moi qui suis visée, les hommes s'en tirent quasiment sans dommages.

C'est déjà l'heure de dîner, nous passons par notre hôtel pour prendre une bonne douche avant d'aller faire un tour au Mall The Avenues, où j'espère trouver quelques bricoles d'Halloween. Pendant que les hommes s'installent au Food Court, j'arpente le centre commercial, sans rien trouver d'autre qu'une bijouterie fantaisie qui solde largement ses colliers, bagues et bracelets décorés d'araignées, de chauve-souris et de chats :)

De retour à l'hôtel, il ne nous reste plus qu'à rincer nos combinaisons et à les passer au sèche-linge, à priori nous n'en aurons plus l'usage pendant le reste du séjour!

Les lits sont moins larges que d'habitude, et au milieu de la nuit je retrouve Pitchoun #2 en train de dormir par terre, tandis que le grand frère, lui, s'est installé sur toute la largeur du lit... Le petit finira donc sa nuit plus confortablement installé sur le canapé, tandis que le grand se réveillera tout inquiet de sa disparition ;)

lundi 08 novembre 2010

La Floride, épisode II, J2: Crystal River & Ichetucknee Springs State Parks

Lors de notre premier voyage, nous avions programmé une après-midi à Crystal River, où est réputée se trouver une grande concentration de lamantins, avec lesquels on peut nager librement... mais le jour venu, le centre de plongée nous avait dit au téléphone qu'il n'y avait pas de sorties prévues cet après midi là, et bref, nous avions renoncé. En voyant une vidéo de nos amis qui eux avaient pu vivre cette expérience, nous nous étions dit que ce serait à faire un jour, dont acte.

Après un bon petit déjeuner dans une salle à manger décorée pour Halloween, direction le centre de plongée, donc, où nous nous joignons à un groupe. Aux aguets sur le bateau qui vogue à allure ultra-réduite, nous guettons donc longuement l'apparition en surface d'un nez de lamantin venu prendre sa respiration. Très longuement. Très très longuement. En voilà bien un qui passe devant nous, mais sans s'arrêter. Au bout d'une bonne heure infructueuse, le pilote a pitié de nous et nous emmène plonger au niveau d'une des sources qui alimente Crystal River, King Spring. L'eau est loin d'être cristalline, mais nous entrevoyons quand même quelques poissons qui nous redonnent courage.

Crystal River

Rafraîchis, nous reprenons nos postes d'observation de plus belle. Las, nous ne verrons que de jolies maisons, une flore épatante, quantité d'oiseaux... et, comme le formulera Pitchoun #2, "une antenne de lamantin" (celle d'un animal en cours de convalescence équipé d'un GPS!).

Crystal River

Nous remontons en voiture terriblement frustrés, direction Ichetucknee (à prononcer i-CHE-tuck-nee)! Nous adorons déjà notre voiture, mais y'a pas à dire, pour se changer, le camping car c'était quand même beaucoup plus pratique, et pour faire sécher les combinaisons également...

Nous traversons une Floride extrêmement rurale, les villages ne sont guère plus que quelques maisons groupées autour d'un carrefour et d'une station-essence. De très belles propriétés côtoient des mobile-homes sédentarisés... et beaucoup de jardins sont décorés pour Halloween. Les églises -aux noms évocateurs- sont nombreuses, souvent éloignées des villages; certaines sont très modestes, d'autres sont florissantes, pimpantes, immaculées, presque ostentatoires.

Comme prévu, nous arrivons trop tard pour descendre en canoë la rivière, mais nous nous inscrivons pour le lendemain avant de poser la voiture et de crapahuter jusqu'à Blue Hole Spring, où nous enfilons nos combinaisons pour une longue baignade au milieu d'une faune abondante.

Ichetucknee

Nous y sommes presque seuls, et nous regardons avec admiration (et un brin d'envie, peut-être) deux plongeurs-bouteilles en combinaisons étanches et équipés d'appareils photo impressionnants disparaître dans la grotte de laquelle jaillit la source.


Snorkeling at the Ichetucknee Springs State Park (Fl)

Ichetucknee

Ceci dit, juste sous la surface, le spectacle vaut également le détour... tortues, écrevisse, serpent, poissons en tous genres... nous ne manquons pas de sujets d'observation!

Ichetucknee

Ichetucknee

Ichetucknee

Seconde plongée dans un autre point d'eau (Head Spring) où nous sommes cette fois-ci parfaitement seuls, si on excepte la faune tout aussi abondante...

Ichetucknee

Ichetucknee

Ichetucknee

C'est déjà la fin de cette journée, direction l'hôtel, à 15 miles de là, pour prendre une bonne douche... et par un heureux hasard (!), nous pouvons ensuite aller dîner à pied dans le Cracker Barrel situé juste en face. La Lemon-pepper trout est tout aussi délicieuse que dans mes souvenirs, la raspberry lemonade également, et le magasin solde à -40% ses décorations d'Halloween. C'est juste moi, ou le hasard fait bien les choses?!

dimanche 07 novembre 2010

Tante Agnès

Je me souviens des longues promenades en sa compagnie sur le Mont Canisy. Je me souviens du goût savoureux de sa confiture de mûres maison. Je me souviens des cartes que je recevais à mon anniversaire, sur lesquelles figurait toujours un cheval. Je me souviens de son hospitalité envers nous tous, nièces, neveux, petits-neveux, petites-nièces lors des vacances scolaires. Je me souviens des oiseaux qui venaient picorer les miettes du petit-déjeuner déposées chaque matin sur son appui de fenêtre. Je me souviens de son dévouement et de sa générosité envers sa famille et ses amis. Je me souviens des après-midis pluvieuses passées à jouer tous ensemble au scrabble. Je me souviens de sa jolie maisonnette sur les hauteurs de Blonville sur Mer. Je me souviens de Mick, l'un de ses chiens, que personne d'autre qu'elle n'aurait voulu adopter et que je promenais pendant de longues heures sur la plage. Je me souviens avoir découvert la mode en feuilletant les catalogues des VPCistes chez qui elle aimait faire ses achats. Je me souviens de son jardin dans lequel tous les oiseaux des environs venaient se réfugier...


Ma tante Agnès nous a quittés ce 2 novembre... mais à travers ces souvenirs, parmi tant d'autres, elle restera toujours dans mon cœur.

samedi 06 novembre 2010

La Floride, épisode II, J1: Voyage

Quand je vous ai raconté mon voyage en Floride du mois d'avril, j'étais loin d'imaginer que j'y repartirai de sitôt. Ceci dit, si je vous déroule le raisonnement, vous trouverez ça presque logique également: mon anniversaire le 29 octobre, celui de Pitchoun #2 le 31, Halloween le 31 également, et le décollage de Discovery pour son dernier voyage le 1er novembre. Ajoutez à cela que le Wizarding World of Harry Potter (WWOHP) a ouvert ses portes depuis notre séjour à Orlando, et hop, on se demanderait presque quelles raisons nous aurions de ne pas y passer les vacances de la Toussaint!

Le 25 octobre nous voilà donc sur la route au petit matin. Voire en pleine nuit, l'avion décolle à 10H40, il faut être sur place 2 heures avant, au minimum 3 heures pour aller jusque Roissy, bref, départ de la maison à 4 heures. On mettra beaucoup plus de temps que prévu pour rejoindre l'aéroport et se garer, mais heureusement, l'avion décolle en fait à 11H40, nous sommes donc parmi les premiers à nous asseoir près de la porte d'embarquement, avec un A380 de l'autre côté de la fenêtre :) Pas pour nous, il faudra nous contenter d'un A330 pour le trajet jusqu'à Philadelphie!

Nous occupons des sièges à une rangée d'intervalle mais Pitchoun #2 est au hublot à côté de moi, tandis que nos deux acolytes sont de l'autre côté de l'appareil, nous ne nous verrons quasiment pas pendant les 8H30 de vol! C'est Pitchoun #2 et moi qui avons la meilleure vue au départ...

L'aérogare 1 tout d'abord...

Roissy Charles de Gaulle, aérogare 1

Paris et la Tour Eiffel...

Paris, vue aérienne

Paris, vue aérienne

Et après une demi-heure de survol de la campagne française, nous atteignons la côte! (je n'arrive pas à identifier l'endroit précis sur Google Maps...)

France, vue aérienne

France, vue aérienne

Par contre, l'île que nous survolons immédiatement après, ce doit être Jersey! (cf Google Maps)

Ile de Jersey

Ensuite, à part quelques bateaux... nous ne survolons plus que de l'eau et des nuages :)

Atlantique

Après un trèèèès long vol au rythme de Pitchoun #2 qui n'a pas trop envie de regarder la télé (il me laissera tout juste regarder Letters to Juliet, une jolie comédie romantique, bref!), d'un repas qui me laisse sur ma faim, et d'un livre dont j'arrive à peine à lire quelques pages tant je suis sollicitée en permanence par le loustic... nous touchons terre, enfin, façon de parler ;)

De l'autre côté de l'avion, Pitchoun #1 dort ou regarde la télé... comme toujours, c'est lui le compagnon de voyage idéal!

Atlantic City, donc! (cf Google Maps là encore)

Atlantic City

Atlantic City

C'est Pitchoun #1 et son père qui bénéficieront de la vue panoramique sur le skyline de Philadelphie à l'atterrissage, mais vu que c'est moi qui ait la garde des deux appareils photo, il faudra vous contenter de mes photos de la banlieue!

Philadelphie

Philadelphie

De Philadelphie nous reprenons un vol vers Orlando, nous sommes là encore séparés, et il nous faut même négocier à l'intérieur de l'avion avec d'autres passagers pour pouvoir être assis chacun avec un enfant. Mon voisin de voyage lit une revue sur les armes à feu, pas de doutes, nous sommes aux US... Pas de hublot, pas de photos! C'est bien dommage d'ailleurs, le soleil se couche sur un ciel de cumulonimbus isolés que nous ne traversons pas sans turbulences ;)

A l'arrivée à l'aéroport, nous récupérons nos 4 valises sans encombres *intense satisfaction*, et sortons prendre possession de notre véhicule de location. Sitôt passées les portes, nous sommes assaillis par une chaleur intense et un fort taux d'humidité... nous savions qu'il ferait 30°C, mais pour le coup, je sentirais presque nos bronchites disparaître instantanément :)

Pas de mauvaise surprise avec la voiture, nous avions réservé un Chevrolet Tahoe, nous réceptionnons un Chevrolet Suburban... C'est (encore) plus gros, les valises rentrent sans problème dans le coffre et je me sens la reine de la route au volant, c'est tout bon! Les petiots sont évidemment ravis, il faut bien dire que même leurs sièges enfants bénéficient de porte-gobelets ;) (Message personnel pour P'tit Mousse... en la voyant arriver, Pitchoun #1 s'est écrié qu'il faudra te dire qu'on en avait une plus grosse que la tienne - ce sont ses mots, loin de moi l'idée de déformer ses propos!)

Chevrolet Suburban

Premier repas dans un Mc Donald's qui distribue avec les Happy Meal des seaux en plastique pour la collecte des bonbons le soir d'Halloween... et nous prenons la route, direction Crystal River (à 1H30 environ) où nous avons réservé un hôtel pour la nuit; il est presque 23 heures lorsque nous prenons possession de notre chambre, 5 heures du mat' en France.

dimanche 24 octobre 2010

...

Allez, je vais faire comme si je n'avais pas regardé les statistiques de fréquentation de ce blog...



(Et faites que je ne rêve pas QUE de zombies et de vampires cette nuit-ci...)

samedi 23 octobre 2010

Harry Potter pour les Flemmards

Pris par la nécessité urgente d'inculquer aux petiots les bases d'Harry Potter, plutôt que de se contenter du film, nous avons décidé d'investir un peu de temps dans la version audio... à savoir le texte intégral du livre. Rien n'empêche d'avoir Harry Potter en fond sonore dans la maison, et les heures passées en voiture mercredi dernier ont également permis d'écouler avantageusement quelques chapitres!

Et finalement, je trouve ça pas mal comme alternative. Avec un peu d'entrainement, les petiots arrivent à se concentrer sur le texte, même s'ils sont loin de comprendre tout ce qu'ils entendent, et ça a le mérite d'être beaucoup moins superficiel que le film. Mon vrai regret, ce sont les voix. Le narrateur se donne du mal pour prendre des voix différentes selon les personnages (je ne sais pas si c'est le cas pour toutes les versions audio!), et je les trouve très irritantes... Ceci dit, ça n'a pas l'air de perturber les petiots, et puis, c'est peut être du à mon habitude des voix des acteurs!

vendredi 22 octobre 2010

Cueillette Virtuelle

"
Mushrooms - Images by Brigitte Bailleul

jeudi 21 octobre 2010

Astronaute & Rêves d'enfants

Ingénieur aéronautique, pilote de chasse, pilote d'essai, premier vol en Soyouz avec à la clé un séjour de 3 semaines dans la station Mir, second vol avec la navette Atlantis, et après 48 jours dans la Station Spatiale Internationale, retour sur Terre à bord d'Endeavour... C'est en voyant des hommes marcher sur la lune en 1969, alors qu'il avait douze ans, que Léopold Eyharts s'était dit qu'il deviendrait astronaute. Mission accomplie!

Leopold Eyharts, astronaute de l'ESA

On ne peut être qu'admiratif devant un homme de cette trempe, qui nous a raconté hier l'objectif qui lui était confié à bord de l'ISS, rien de moins que l'installation du module européen Columbus. Ceci dit, il nous a expliqué ses responsabilités avec une extrême modestie, très rafraîchissante... Nous étions une petite cinquantaine dans la salle, invités par le CNES à cette rencontre privative; présentation en images tout d'abord, et longue séance de questions/réponses ensuite.

"Notre" astronaute s'est prêté au jeu avec beaucoup de grâce, prenant le temps de répondre en détail aux questions posées... Les thèmes étaient aussi variés que l'impact physiologique et psychologique d'un séjour dans l'espace, les expériences menées à bord de l'ISS, le sport (jogging, vélo et musculation... suivant un programme personnalisé pour chaque astronaute), la variété des menus (comme à la maison, quand il y a des restes, il faut les finir!), le rythme des journées, l'avenir de l'exploration spatiale (mars... à son avis pas avant que la propulsion permette d'y aller en moins de 2 mois), les difficultés pour trouver le sommeil, la fin du programme des navettes (plus de possibilité de ramener de gros éléments sur Terre), les cargos de ravitaillement (japonais et européens), la gestion des débris et des micro-météorites (si l'ISS n'a pas le temps ou la possibilité de faire une manœuvre d'évitement, direction le Soyouz de secours afin d'être prêts à évacuer en urgence)...

Leopold Eyharts, astronaute de l'ESA

Quelques questions plus personnelles également, sur la difficulté de rester motivé alors qu'il se passe si longtemps avant une première puis une seconde mission (facile... les astronautes sont très impliqués dans le développement et le quotidien des missions en cours), ce qui lui a manqué le plus en étant là-haut (sa famille), ou une anecdote cocasse (on mange donc plus facilement avec des baguettes en apesanteur!). Pas facile non plus de s'habituer à accrocher chaque objet/outil que l'on lâche, ni de se souvenir où trouver telle ou telle chose...

Les enfants n'ont pas hésité à mettre les pieds dans le plat avec entre autres le mal de l'espace... pour sa part, Pitchoun #2 lui a demandé si la Terre était belle (oui, toute bleue et blanche, très belle) et si elle était bien ronde (oui aussi, même si depuis l'ISS elle est tellement proche que l'on ne voit que sa courbe sur l'horizon) :)

Nous étions attendus à 20 heures (enfin, surtout Léopold Eyharts!) à la soirée "L'espace, compagnon des explorateurs", animée par Vincent Perrot dans un grand amphithéâtre à l'étage au-dessus... mais nous avons quand même failli abuser de la patience de nos hôtes du CNES en soumettant Léopold à une séance d'autographes et de photos souvenirs! Là encore, il s'est prêté à nos requêtes avec beaucoup d'humilité. Monsieur Eyharts a beau être un grand homme, nous l'avons trouvé extrêmement accessible!

Nous n'avons pas assisté à toute la soirée -il y a une limite au temps pendant lequel les petiots peuvent rester assis à écouter des gens parler... peu importe à quel point leur récit est passionnant. Et c'était réellement passionnant, le CNES avait invité des explorateurs de tous poils pour évoquer la manière dont la conquête de l'espace avait révolutionné leur métier: spéléologue, scaphandrier, botaniste, spécialiste de la biodiversité, baroudeur du désert, zoologiste, responsable de la réserve naturelle du Centre Spatial Guyanais... Bref, beaucoup de belles images, commentées par des hommes et des femmes qui parlent de leur métier avec passion.

L'espace, compagnon des explorateurs, soirée organisée par le CNES et animée par Vincent Perrot

Nous sommes revenus enchantés de ces rencontres, d'autant plus que nous avons été accueillis comme des princes par Séverine et Sylvain du CNES (merci encore!) et que nous sommes repartis chargés de goodies, les enfants ont même eu droit à une maquette d'Ariane 5 à monter eux-mêmes :)

Pour plus de photos, RDV sur la galerie Flickr du CNES...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .