Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 22 juin 2007

MiG 29 (OKB MIG)

Avion de combat (sous la pluie!)

MiG 29 OKB MIG

Lire la suite

C27J Spartan (Finmeccanica)

Avion de transport tactique militaire.

C27J Spartan, Finmeccanica

Lire la suite

CM170 Magister (Fouga) - Patrouille "Groupe Tranchant"

Avion d'entraînement et de collection

CM170 Fouga Magister, Patrouille Groupe Tranchant

Lire la suite

C160 Transal (Aérospatiale-MBB)

Avion de transport militaire tactique

C160 Transall Aérospatiale MBB

F16 (Lockheed Martin)

Avion de combat polyvalent

F16, Lockheed Martin

F16, Lockheed Martin

Lire la suite

Typhoon (EADS)

Avion de combat de nouvelle génération

Typhoon, EADS

Lire la suite

Mirage 2000 (Dassault Aviation)

Avion de combat polyvalent

Mirage 2000, Dassault Aviation

Lire la suite

Salon du Bourget: Aéro 2007

Bon, Aéro 2007, le Bourget, c’est quand même très bien. Le souci, c’est la région parisienne, avec ses sempiternels embouteillages. Le second souci, c’est que non, on ne peut pas ne pas avoir de problèmes de circulation quand on organise une manifestation pareille et que toutes les routes d’accès débouchent sur un seul rond-point, même pris en charge par les forces de l’ordre. Et oui, perdre une heure à rouler en première jusqu’à ma place de parking à environ douze kilomètres (OK, j’exagère) de l’entrée du Salon, ça m’énerve. Beaucoup. Et perdre autant de temps au retour, c’est super agaçant également. Le pire, c’est que bon, vu la file d’attente qui souhaitait reprendre une navette vers le métro, je ne suis pas persuadée que les transports en commun soient une solution idéale.

Néanmoins, ça en vaut le coup d’œil. Premio, y’a plein d’avions, d’hélicoptères, et pas des moindres. Et deuxio, les démonstrations en vol sont à couper le souffle. Vraiment. Je suppose que les spécialistes de l’aéronautique peuvent être un peu déçus, mais pour les gens comme moi, qui sont tout simplement émerveillés lorsqu’un avion de chasse les survole ou lorsqu’ils voient atterrir un avion de ligne… c’est extraordinaire. Pour les enfants également.

Je voulais aussi tirer un grand coup de chapeau à tous ces pilotes qui prennent des risques. Parce voler comme ils l’ont fait, parfois sous la pluie torrentielle, avec un plafond à 600 mètres, commencer les figures dés que les roues ont quitté le tarmac, ou presque, c’est du grand art. Et ils m’ont fait rêver.

Et dans une moindre mesure, saluer également les visiteurs de ce vendredi… malgré les averses monumentales, « les draches », comme on dit par chez moi, je n’ai vu que des sourires et de la bonne humeur. J’ai été agréablement surprise de voir toute la philosophie déployée lorsque l’on ouvre pour la mille et une ième fois le parapluie, et lorsque dans la tribune vous manquez d’être éborgné ou noyé par un des 4 parapluies qui vous encadre, et inversement. J’ai même surpris des gens en train d’inviter leur voisin d’infortune à partager un bout de parapluie, et ça franchement, ça fait plaisir à voir.

Mes petits bonhommes ont été adorables, ils ont marché des kilomètres sans jamais se plaindre, fait sans vergogne du charme aux hôtesses pour récupèrer des pin's et des casquettes, et Pitchoun #2, jamais avare de contacts, a accosté des tas de gens sur le mode "regarde, y'a un rôôô n'avion, là... l'est gros, hein?".

Photos "statiques" ci-dessous... rendez-vous en rubrique "Photographiés" pour les photos en vol!

Airbus Zéro G

Airbus Zéro G
L'Airbus Zéro G qui permet 22 secondes d'apesanteur au pic de sa parabolique.

Lire la suite

jeudi 21 juin 2007

Teasing: où serai-je demain?


Allez, un indice:

Je vais voir des engins volants toute la journée au Salon du Bourget 2007 ;)

(Quelqu'un peut me faire la danse du soleil? Merci d'avance)

mercredi 20 juin 2007

Méthode Coué

Platane

Zen... je suis zen... si, si, je vous l'assure... super zen. Ou alors peut être juste un tout petit chouia stressée. Mais si peu que pas. Zen je vous dis.

Coloriages

Imbattable pour les coloriages issus de films, dessins animés, héros etc.
Mes coloriages.com

Super source pour des "éducatifs"... animaux, métiers, culturels, nature, etc.
Educol.net



Et plus chers (évidemment!), j'aime beaucoup les collections suivantes (triées ci-dessous par accessibilité d'âge!):
  • "Color" (éditions Hemma) qui fait plusieurs séries à très gros traits, dont une avec des traits en relief (pour ne VRAIMENT pas dépasser!). Les pages sont plutôt petites, pratiques pour de toutes petites mains.
  • "Je joue et je colorie avec..." (éditions Deux Coqs d'Or) dont les traits sont de la couleur à utiliser pour le remplissage. Un petit bémol, les pages intérieures ont peu à voir avec le thème sur la couverture.
  • "Bloc à colorier" (éditions Le Ballon) qui fait de larges séries thématiques (autos et camions, tracteurs et utilitaires...). Pas de modèle colorisé en exemple, par contre, donc à réserver aux plus grands, ou au plus créatifs!

Les Prisonniers du Temps (TimeLine)

Je m'y attendais, mais je suis un peu déçue par ce film... connaissant par coeur le livre, j'ai trouvé le film creux, peu crédible et faisant appel à des artifices qui n'étaient vraiment pas nécessaires.

Pour prendre un exemple, l'arrivée des protagonistes en 1357 est beaucoup plus percutante dans le livre que dans le film. En moins d'une minute, l'une est décapitée, l'autre tué et les survivants sont séparés les uns des autres. Alors les faire arriver dans une rivière dans le film, simplement parce que l'un d'eux ne sait pas nager, à mon sens c'est ajouter du "drama" bas de gamme qui ne fait que délayer l'intensité qu'imprime Crichton à son histoire.


Photo © United International Pictures (UIP)

Le Chris du roman est un personnage superficiel qui devient un héros poussé par l'instinct de survie et un sens chevaleresque qui le surprend lui-même. Marek semble plus adapté au Moyen Âge qu'au 20ème siècle, et ce n'est pas une surprise de le voir si à l'aise à Castelguard. Kate est une femme indépendante qui se fragilise au fil des pages, sans jamais perdre de sa vitalité ni craquer. Du coup, je n'ai pas non plus été convaincue par les personnages du film, qui m'ont semblé fades, faibles, et convenus.


Photo © United International Pictures (UIP)

D'autres points sont également très différents, je pense au sponsor et à la machine à remonter le temps, par exemple, qui sont traités superficiellement. Rien n'est du au hasard dans le livre... il y a une vraie raison merchantile derrière le sponsoring des fouilles de Castelguard.

Ceci dit, je regardais ce film avec beaucoup d'exigences en tête, et même s'il est perdant de la comparaison avec le livre, certaines scènes sont tout bonnement superbes. Je le juge certainement beaucoup trop sévèrement. Comme souvent, à voir d'abord, et à lire ensuite pour approfondir.

Réalisé par Richard Donner, Avec Paul Walker, Gerard Butler, sorti le 21 Avril 2004.

Voir ma critique du livre.

Les Prisonniers du Temps (TimeLine) de Michael Crichton

Celui-là, c'est du grand Crichton. Bien au-dessus des "Prey", "Airframe" et autres "The Great Train Robbery". Du niveau de "Jurassic Park", et on peut dire ce que l'on veut sur la crédibilité scientifique de Crichton, mais écrire des aventures extraordinaires en leur donnant des bases crédibles, il le fait superbement bien.

TimeLine débute sur un site de fouilles archéologiques, avec une équipe qui déblaye les ruines d'un monastère, d'un manoir, d'une forteresse médiéave, d'un moulin sur une rivière... et s'étonne que leur généreux sponsor semble mieux informé qu'eux sur la configuration des lieux. Et lorsqu'ils découvrent à l'intérieur d'une salle scellée un message du professeur qui encadre leur travail, en fait un appel au secours écrit sur un parchemin vieux de presque 650 ans... ils sont 4 à confronter le sponsor et à exiger des réponses.

Il s'agit d'une machine à voyager dans le temps... et il leur revient de remonter le temps eux aussi pour aller porter secours au professeur. Equipés de pied en cap, Marek, Kate et Chris se retrouvent à leur tour en 1357, pris au milieu d'un affrontement entre un Seigneur Anglais et un Seigneur Français, avec 36 heures maximum à leur disposition pour revenir dans le présent.

Ce qui est fascinant, au delà des péripéties de l'aventure en elle-même, c'est la confrontation de spécialistes "universitaires" du Moyen Âge avec l'objet de leurs études et de leurs fouilles. Ils sont brutalement plongés dans un univers de brutalité, de force brute, de vitesse, un mode dans lequel la vie humaine a finalement peu de prix. Ils vont assister à des carnages, être plongés dans l'horreur, devoir tuer pour éviter d'être décapités sans merci, et ce Moyen Âge va les pousser bien au-delà de leurs limites.

Et comme pour tout voyage dans le temps, en filigrane se pose aussi l'obligation de n'aider aucune des forces en présence, sous peine de bouleverser dramatiquement l'issue de la guerre de cent ans, leur histoire personelle... et l'Histoire (avec un grand "H").

Superbement documenté sur ses sujets, autant le côté médièval que la physique quantique, Crichton déroule une superbe intrigue, rythmée par des révélations et des retournements de situation, à la fois dans le laboratoire du sponsor mégalomane et à Castelguard en 1357. A lire et relire, surtout si comme moi, c'est une époque qui vous plaît.

Voir ma critique du film.

mardi 19 juin 2007

National Geographic: Guide Pratique de la Photo

Je prends quelques minutes pour partager avec vous un livre que j'ai depuis quelques années, mais qui n'est jamais très loin... j'aime le feuilleter régulièrement pour y piocher ici un conseil technique et là une idée de composition.

La première partie du livre, ce sont des principes de base de la photo: la vitesse, l'ouverture, l'évaluation de la lumière, la composition, la profondeur de champ, les objectifs, les focales, etc. On y trouve également des tableaux qui permettent d'estimer ces paramètres suivant le résultat que l'on veut obtenir, par exemple figer un athlète dans sa course, ou au contraire suggérer son mouvement. Tout est expliqué très simplement, avec de nombreuses illustrations des résultats. C'est idéal pour débuter dans la photgraphie, se remettre en tête de grand principes, ou se documenter avant un "shoot" particulier, si par exemple vous allez photographier un rallye alors que vous êtes un spécialiste des portraits.

La seconde partie est thématique: l'on y adresse les animaux, les gens, les paysages, les fêtes, la macro, la nuit, le milieu sous-marin, les prises de vues aériennes... chaque situation est illustrée par un photographe de National Geographic qui présente ses meilleurs photos sur le sujet concerné, les conditions dans lesquelles elles ont été prises, ainsi que ce qu'il a voulu faire passer comme émotion ou comme message. Ledit photographe livre également ses conseils et ses astuces pour son domaine de prédilection, et c'est fort instructif.

Un livre à lire une première fois et à consulter régulièrement pour ceux qui, comme moi, aiment la photo dans sa diversité et sa globalité.

Mes petiotes quittent le nid...

... puisqu'il est temps de leur rendre leur liberté, leur cage a été accrochée dans l'écurie, là où était leur nid, toutes portes ouvertes. La première s'est envolée hier soir, pour ne pas revenir, et nos 3 autres hirondelles hésitent toujours à se lancer. Il faut bien dire que les vers de farine sont encore distribués à volonté... Bonne chance les filles... et vous allez me manquer :(

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .