Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 29 août 2007

Matériel Photo

Puisque c'est une question qui revient régulièrement, quelques mots pour décrire mon équipement photo.

L'appareil: Canon EOS 20D

Acheté pour remplacer à la fois mon compact numérique et mon réflex argentique que je trimballais tous les deux partout. Selon les circonstances, je shootais avec l'un ou l'autre, et c'était pas super pratique ;) Je voulais un réflex rapide, et capable de travailler dans des conditions de lumière difficile, je ne suis pas fan de la photo au flash... La marque c'était forcément Canon puisque je voulais pouvoir recycler mon vieux 100-300mm UltraSonic acheté d'occaz à un photographe pro en 94... et éventuellement mon flash externe qui date de la même époque.

Les objectifs

En plus du 18-55mm livré avec l'appareil, j'ai acheté fin juin un 70-300mm avec stabilisateur, toujours de chez Canon. Mon vieux 100-300 donnait des gros signes de fatigue (problèmes de communication) et la netteté était un chouia frustrante. J'ai inauguré mon nouveau zoom au Salon du Bourget... avec beaucoup de plaisir. Je pensais acheter un monopode, mais vu que le stabilisateur a l'air de fonctionner super bien, et que je ne vois pas de différence notable dans la longévité de la batterie, pour l'instant, j'ai mis l'idée de côté.

La télécommande: Canon TC-80N3

Complément indispensable du trépied pour toutes les photos qui réclament un temps de pose... feu d'artifice, orage, ciel profond. Au-delà du fait de "délocaliser" le déclencheur, et de ne pas être obligé de laisser le doigt appuyé dessus pendant toute la pose... celle que j'ai choisi permet aussi de faire des tas de choses sympa que je n'ai pas encore testé... l'intervallomètre qui permet par exemple définir des prises de vue en rafale avec un intervalle donné entre chaque photo. Les circonstances ne s'y prêtaient pas cette année, mais je tenterai peut être une prochaine fois les étoiles filantes de cette manière.

télécommande TC-80N3 pour reflex Canon EOS 20D

La housse étanche: ewa-marine

Vu le prix de l'appareil, et vu que j'étais frustrée de ne pas pouvoir le prendre absolument partout (...) j'ai aussi choisi une housse étanche adaptée à mon réflex... Je ne l'ai pas encore testée sous l'eau, elle est supposée être étanche à 20 mètres, mais elle m'a permis d'emporter l'appareil aux bébés nageurs, de le garder autour du cou sur les pistes de ski, et de le poser négligemment sur le sable à la plage... A noter qu'une fois l'appareil dans la housse, pas question de modifier la focale ou de procéder au moindre réglage, la seule chose réellement faisable, c'est d'appuyer sur le déclencheur. Avec le froid la housse se rigidifie, mais même avec les gants de ski, y'a pas de soucis pour prendre des photos.
Ils commercialisent différents types de housses, y compris pour accommoder en plus du boitier un flash externe ou un téléobjectif... j'ai la plus simple, le modèle U-A.

housse étanche ewa marine pour reflex
(évidemment il faut enlever le cache AVANT de fermer la housse...)

Fête Médiévale à Champtocé sur Loire

Oyez, oyez! (Je voulais justement parler de Champtocé sur Loire, alors un grand merci à Doberman pour ces photos du château prises hier soir...) ce 9 septembre, donc, aura lieu la fête médiévale: marché, exposants, jeux d'armes, troubadours, repas médiéval... et pour cloturer la journée, un feu d'artifice. A vos agendas!

Pour plus d'informations: Site officiel La Croix de Sable et Gilles de Rais

château Champtocé sur Loire

mardi 28 août 2007

Presqu'en direct!

ULM pendulaire

ULM pendulaire

ULM pendulaire

Le Patient Anglais (The English Patient)

Au programme d’hier soir, un film que j’avais vu lors de sa sortie, qui m’avait beaucoup plu mais que j’avais trouvé tellement chargé émotionnellement que je ne l’avais jamais revu. C’est peut être le fait de voir voler des biplans ce week-end qui m’a donné le coup de cravache nécessaire pour le regarder à nouveau.

Le Patient Anglais, ce sont deux histoires en parallèle. L’une se situe dans le désert, en 1939, et c’est celle d’un homme, un cartographe hongrois, qui tombe amoureux de la femme d’un autre. L’autre se situe en Toscane, en 1944, et c’est celle d’une femme, infirmière canadienne, qui voit mourir tous ceux qu’elle aime et se raccroche à un grand brûlé qu’elle soigne envers et contre tous.

En 1939, un groupe d’hommes cherche à cartographier le désert… à partir d’un camp de toile, ils explorent en tous sens le Sahara, cherchant à percer ses mystères et à établir des routes. Un photographe anglais, jeune marié, les rejoint pour un temps avec sa femme, Katherine, joliment interprété par Kristin Scott-Thomas qui n’hésite pas à se mettre à nu, littéralement. Le coup de foudre avec le Comte Almasy (Ralph Fiennes) est immédiat même s’il n’est pas question de céder à la tentation... Katherine veut son amitié tandis que lui ne cache pas son hostilité envers elle, jusqu’à ce que la menace de la guerre se fasse plus pressante.

Katharine Clifton: Will we be alright?
Almásy: Yes. Yes, absolutely.
Katharine Clifton: "Yes" is a comfort. "Absolutely" is not.


En 1944, une longue colonne d’ambulances travers l’Italie… à bord de l’une d’elle, une jeune femme bouleversée par la mort omniprésente autour d’elle. En passant devant un monastère abandonné, elle s’installe dans ce havre de paix avec son patient le plus mal en point, un grand brûlé. L'homme est amnésique et a pour seule possession un livre qui lui sert également de carnet de notes et contient des bribes de sa vie sous forme de dessins ou de mots griffonnés. Ils sont rejoints par un homme mystérieux qui semble connaître le passé de ce patient anglais. Puis par des démineurs chargés de nettoyer les environs des mines et des bombes qui n’ont pas explosé… Une tendre histoire d’amour va naître au milieu de ces décombres tandis que sont évoqués en flash-back des bribes du passé des uns et des autres.

Comme au premier visionnage, j’ai été bouleversée par l’intensité de Ralph Fiennes, qui joue de manière sublime… difficile de décrire son personnage, si froid, si solitaire et en même temps tellement humain et tellement passionné. Un homme qui sacrifie tout par amour, sans hésiter un seul instant. Ce n’est pas un super-héros prêt à sauver le monde. Au contraire, il sacrifie le monde pour sauver la femme qu’il aime. Politiquement incorrect… mais tellement bouleversant.

Almásy: This... this, the hollow at the base of a woman's throat, does it have an official name?
Madox: Good God, man, pull yourself together.
(...)
Almásy: There is no God... but I hope someone looks after you.
Madox: Just in case you're interested, it's called the suprasternal notch. Come and visit us in Dorset when all this nonsense is over.
[Heads away but turns back]
Madox: You'll never come to Dorset.

Et au-delà des deux histoires, les paysages sont magnifiques, que ce soit l’ocre du désert, ou la blancheur de la Toscane. Terriblement dépaysants.

(Petit détail noté au générique, Torri Higginson, alias Elizabeth Weir dans Stargate Atlantis, fait partie du casting…)

Réalisé par Anthony Minghella. Avec Ralph Fiennes, Kristin Scott-Thomas, Juliette Binoche, Willem Dafoe, Colin Firth. Sorti le 12 Mars 1997.

lundi 27 août 2007

J-5

En bonne Lilloise d'origine, j'émigre vers Lille ce week end pour la braderie... je vais admirer les tas de moules frites, flâner, jouer des coudes dans la foule bigarrée et cosmopolite, humer l'odeur des merguez brûlées et des kebabs clandestins, éviter les cadavres de Jeanlain qui jonchent le sol, chiner, marcher un demi-million de kilomètres, plier sous le poids d'un sac à dos rempli de bazar au fur et à mesure de la journée, et, accessoirement, voir mes parents. Je précise que ma mère a le même programme en tête et qu'on en fera vraisemblablement une partie à deux :) Mais pour les vrais, le noyau dur, la braderie, c'est un truc individuel. Personne n'a exactement les mêmes envies que son voisin.

Lille Vieille Bourse et Beffroi CCI

La Vieille Bourse (premier plan) et le Beffroi de la CCI (arrière plan) - photo scannée et hors braderie, désolée!

Les Vacances sont Finies



Il est temps de troquer les baskets pour les talons...

Journée au bord de l'Océan





Et 250 photos de mes Pitchouns en train de jouer dans l'eau...

dimanche 26 août 2007

Bien joué

Je me demande combien de temps dure une pile de montre... parce que celle qui est dans la mienne m'a lâchée pour cette première journée de l'année à la plage (et dernière journée de vacances). Quand elle indiquait 18h15, l'heure de se mettre en route tranquillement, il était en fait 19h30. Soit 1h15 de soleil et de sel en rab'. Et ça, c'est quand même super bien joué :)

samedi 25 août 2007

Anjou Ailes Rétro 2007

Aérodrome de Marcé - Angers (Maine et Loire, dpt 49) ces 25 et 26 août 2007.

Cessna 195 Anjou Ailes Rétro 2007

Lire la suite

Fouga Magister (Anjou Ailes Rétro 2007)

Fouga Magister Anjou Ailes Rétro 2007

Fouga Magister Anjou Ailes Rétro 2007

Lire la suite

Alphajet "Gadget" (Anjou Ailes Rétro 2007)

alphajet gadget anjou ailes rétro 2007

alphajet gadget anjou ailes rétro 2007

Lire la suite

Vol en Formation (Anjou Ailes Rétro 2007)

Anjou Ailes Rétro 2007

Lire la suite

Transal C160 (Anjou Ailes Rétro 2007)

Transal C160 Anjou Ailes Rétro 2007

Lire la suite

Sphinx du Troène (Sphinx Ligustri)

Sphinx du Troène Sphinx Ligustri

Lire la suite

vendredi 24 août 2007

Confiture de Mûres

mûres

confiture de mûres

confiture de mûres

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .