Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 10 septembre 2007

Le Lundi au Soleil

araignée de mer

J'adore ces matins qui commencent par une demi-heure d'embouteillage sur mon autoroute. MON autoroute. Ce sont qui tous ces gens d'abord? Pourquoi ils ne s'écartent pas sur mon passage?

Et puis il fait beau. Pourquoi il fait beau le lundi?

(Oui, je suis à prendre AVEC des pincettes)

dimanche 09 septembre 2007

Coati (Zoo de Lille)

Coati Zoo de Lille

Coati Zoo de Lille

Coati Zoo de Lille

Autres billets relatifs au Zoo de Lille:
Panda Roux
Mangoustes
Zoo de Lille

samedi 08 septembre 2007

Tequila fait du Rugby

ballon rugby

C'est pas tout ça, mais après la splendide démonstration de rugby faite par les All-Blacks cet aprés-midi (purée, quelle branlée ils leur ont mis, aux italiens!), j'ai eu envie d'essayer... ça tombait bien, j'allais justement faire les courses au Super U du village.

Eh bien si vous en doutiez, je peux vous confirmer que le rugby, c'est physique... et pourtant, vu que ma science rugbylistique est toute neuve, j'ai juste tenté le coup de pied... et la chandelle.

Première impression, déjà, le ballon, il n'est pas rond (je vous en bouche un coin, là, j'en suis sûre), et du coup, on se demande où taper... et comment réussir à taper dans l'endroit choisi. Ensuite, il rebondit la première fois n'importe comment, un peu comme les balles dont on se sert pour rendre dingue les chats... au second rebond, il part au ras du sol, et c'est bézef pour lui mettre la main dessus. Etrangement, à la télé, il rebondit souvent directement dans les bras du All-Black à proximité. Avec moi, pas du tout.

Au final, coups de pied pas extraordinaires, mais j'étais assez contente de mes essais de chandelle, sauf celles qui partent finalement plutôt à l'horizontale (Grumpf). Je me suis ratée de très peu une fois en tapant le ballon avec le dessus du pied, il m'est revenu directement dans la tête, évité je ne sais comment, mais j'ai eu chaud :)

Allez, c'est décidé, je range les ballons de foot des petiots, et on attaque le rugby :)

Cerambyx Cerdo (Grand Capricorne)

D'aprés mon bouquin d'identification, l'un des plus grands coléoptères d'Europe... égaré ce soir dans la maison.

Cerambyx Cerdo

Cerambyx Cerdo

Cerambyx Cerdo grand capricorne

Cerambyx Cerdo grand capricorne

Cerambyx Cerdo grand capricorne

Cerambyx Cerdo grand capricorne
(ni l'enfant ni l'insecte n'ont été maltraités pendant la prise de cette photo ;) )

Voir également ce billet.

Long-Courriers sous le Soleil Couchant

long courriers

long courriers

vendredi 07 septembre 2007

Rugby: France vs Argentine

On aura les audiences demain je suppose, mais comme beaucoup de monde, ce soir, j'ai regardé la France se faire battre par les Pumas Argentins... ce n'est pas ça qui va m'empêcher de dormir, vous me direz, mais quand même. La dernière fois que j'avais regardé un match (et peut être d'ailleurs la seule?!), c'était Wilkinson le buteur... la finale de la précédente Coupe du Monde?

J'aurais quand même bien aimé qu'on gagne, tiens. J'adore les phases de jeu pendant lesquels ils galopent sur le terrain façon rouleau compresseur, mais clairement, on en a pas vu assez... et je me suis demandé un paquet de fois pourquoi ils continuent pas d'avancer plutôt que de chercher à faire des tas de passes. Mais bon, les mêlées, c'est sympa aussi. Un chouette fouillis.

N'empêche, les gars, c'est pas des lopettes, et je suis impressionnée par la résistance physique... purée, cette animalité... incroyable. Et puis ce qu'il y a de sympa, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. Entre les petits qui courent vite, les grands costauds qui résistent et les buteurs plutôt beaux garçons, y'a de quoi se rincer l'oeil, et même les deux yeux.

Dans l'histoire, j'ai quand même vu de jolies actions, mais surtout, surtout, je suis contente d'avoir enfin mis un visage (et un corps) sur les noms que j'entends à la radio depuis des semaines... en particulier l'homme de Néanderthal, notre Sébastien Chabal. Et effectivement, je ne sais pas comment il est dans la vie, mais sur un terrain, je ne lui chercherais pas de noises, c'est sûr... les All-blacks ont le Haka, mais notre Chabal, il ne doit pas beaucoup faire rigoler le camp adverse non plus.

(J'oubliais... je trouve ça vachement intelligent que les numéros des joueurs soient en rapport avec leur rôle, et que les deux équipes aient les mêmes... ça aide quand même bien à comprendre les subtilités du jeu. Tiens, le "p'tit neuf", on le repère tout de suite, du coup.)

Allez, haut les coeurs, on fera mieux au prochain :)

6 Jours, 7 Nuits (6 Days, 7 Nights)

Ce qu'il y a de vraiment bien avec 6 Jours, 7 Nuits, c'est que ça favorise la paix des ménages. Parce que mine de rien, c'est l'histoire d'un beau mec (Harrison Ford) et d'une jolie fille (Ann Heche) paumés sur une île polynésienne. Et évidemment, les t-shirts mouillés, les shorts hypercourts et les torses nus, c'est aussi facile à trouver qu'une mouche dans le cul d'un éléphant, pour reprendre une réplique du film. Voilà une critique de film qui s'annonce bien, tiens.


Photo copyright Caravan Pictures

Je (me) reprends. Robin est une rédactrice à succés pour un magazine de mode. Si côtée qu'alors qu'elle est en vacances en Polynésie et que son brave petit ami vient de la demander en mariage, il faut qu'elle aille superviser un shoot photo. Et lorsque que le coucou qui l'emmène à Tahiti est pris dans un orage, Quinn le pilote quasi-sexagénaire (mais foutument bien conservé) et Robin se retrouvent pris au piège sur une île déserte, sans moyens de communication avec l'extérieur.

Quinn Harris: How do you want it?
Robin: Excuse me?
Quinn Harris: Do you want it sugar-coated, or right between the eyes?
Robin: You Pick.
Quinn Harris: We got no landing gear, so we can't take off. Lightning fried the radio, so we can't call for help. AirSea will try a rescue mission but without a beacon to home in on it's like trying to find a flea on an elephant's ass. The only thing we got is this flare gun with a single flare.
Robin: Is it too late to get it sugar coated?
Quinn Harris: That was sugar-coated.


Pendant que le brave petit ami (Ross de Friends!!) se console avec la demoiselle qui meuble habituellement les nuits du pilote, Quinn et Robin, eux, font face à des pirates des temps modernes.

Robin Monroe: I am so scared.
Quinn Harris: If it makes you feel any better, I'm a little scared myself.
Robin Monroe: Uh, no. No, that does not make me feel better.
Quinn Harris: I thought that's what women wanted.
Robin Monroe: What?
Quinn Harris: Men who weren't afraid to cry, who were in touch with their feminine side.
Robin Monroe: No, not when they're being chased by pirates, they like 'em mean and armed!


Honnêtement, il ne faut surtout pas chercher à trouver de vraisemblance à ce film, qui ne brille ni par son originalité ni par sa crédibilité, mais c'est le genre de divertissement qui fait toujours du bien. Les acteurs sont adorables, Robin a des yeux magnifiques (et pas de budget pour acheter des sous-vêtements, visiblement), Quinn est aussi craquant qu'Indy a pu l'être à son époque, il ne manque pas de ressources non plus, et franchement, le résultat est très mignon.

En fait, au-delà du film, ce que je trouve drôle aujourd'hui avec le recul de "Men In Trees", c'est de voir Ann Heche un peu dans le même genre de rôle, la New Yorkaise avec un job littéraire bien payé qui débarque dans un milieu inhospitalier. Et si l'Alaska et la Polynésie n'ont évidemment pas les températures en commun, le serpent et le raton laveur, eux, ont un seul et même but... jeter Marin/Robin dans les bras de Jack/Quinn, avec pour toile de fond un cadre aussi grandiose au nord qu'au sud. C'est un chouette film, j'vous l'jure.

Réalisé par Ivan Reitman. Avec Harrison Ford, Anne Heche, David Schwimmer, Jacqueline Obradors. Sorti le 26 Août 1998.

jeudi 06 septembre 2007

Apollo 13, le Film

Bienvenue en Ovalie: Spéciale Coupe du monde de Rugby

Emission de Jacques Pradel ce 06 septembre 2007 de 9h30 à 11h, disponible en podcast et en différé sur le site d'Europe 1.

Invité(s) : Daniel Herrero (entraîneur, écrivain), Pierre Albaladejo (consultant rugby), et Xavier Audebert (journaliste sportif).

Alors coup de coeur pour Daniel Herrero et son parler politiquement incorrect mais tellement savoureux... l'écouter raconter le rugby, c'est un vrai plaisir. Alors si comme moi vous avez envie d'en savoir plus sur le ballon ovale, ses origines et sa culture, ou si vous aimez entendre un homme passionné et imprégné par son sujet, quelque soit ce sujet... écoutez-donc cette émission.

Pour ma part, j'ai adoré entendre parler de la genèse du rugby, et comprendre pourquoi l'on dit toujours qu'il s'agit d'un jeu de voyous pratiqué par des gentlemen. Pourquoi les All-blacks portent le deuil de leurs adversaires. Découvrir que le rugby s'est longtemps joué sans arbitres, et même sans règles fixes, les équipes se mettant d'accord au début du match sur les actions autorisées ou non. Apprendre qu'alors on se donnait parfois "Carte Blanche" pour que tous les coups soient permis dans les cinq dernières minutes du jeu. Mettre le doigt sur les raisons pour lesquelles l'arbitre est respecté et pourquoi son rôle n'est pas répressif. Analyser le fait que le rugby s'est développé dans le sud-ouest plus fortement qu'ailleurs... et bien d'autres thèmes encore, soutenus par des anecdotes savoureuses.

Lille: Gros Plans sur le Beffroi de la CCI

beffroi CCI Lille

beffroi CCI Lille

beffroi CCI Lille

mercredi 05 septembre 2007

Le Rugby expliqué aux Filles

Première journée pour ma part avec les programmes de rentrée sur Europe 1... et retrouvailles avec Faustine Bollaert, qui faisait toujours un billet plein d'humour chez Morandini. Je ne devais pas être la seule à le penser puisque les grands chefs lui ont confié un magazine de 14 à 15 heures (disponible en podcast ou en différé sur le site d'Europe 1).

Et aujourd'hui, donc, le rugby expliqué aux filles, avec comme invitée Anne Roumanof, trés inspirée comme à son habitude. Ca n'a pas parlé QUE technique ou statistiques, ni QUE expliqué les règles du jeu, mais ça a aussi papoté à propos du physique des joueurs, il faut bien l'avouer. On est pas des filles pour rien!

Le Haka: Arts Premiers et Rugby

J'entendais ce matin sur Europe 1 que le Musée des Arts Premiers à Paris organisait deux mois d'événements autour de la Coupe du Monde de Rugby, programme sur le site internet du Musée du Quai Branly, avec entre autres des cours d'initiation au Haka, rendu célèbre par les All Blacks.

Petite recherche sur internet pour en savoir plus sur ce fameux Haka, et je suis tombée sur ce site, très bien fait, que je vous conseille vivement d'aller visiter: Haka (site officiel néo-zélandais)

mardi 04 septembre 2007

La Braderie de Lille 2007: Le Bilan

C'est fou le nombre de recherches "bilan braderie lille 2007" que je vois passer, alors dites-moi, qu'attendez-vous de cette recherche? Je ne peux pas m'empêcher de penser que vous êtes un ch'tit peu déçus de tomber sur mes petits achats personnels (oui, le trench me va bien, merci!).

Alors que cherchez vous au juste? Le nombre de kilomètres de trottoirs occupés? Le tonnage de moules consommées? Le pourcentage d'intoxications alimentaires (nan, je plaisante...)? La meilleure affaire? La plus grosse arnaque?

Pour ma part, si je devais faire un bilan, après 4 années "sans" braderie, je vous dirais les choses suivantes:

(1) Moins de barbecues qu'à l'habitude... globalement, j'ai eu l'impression que les stands "alimentaires" étaient systématiquement professionnels, je suppose que ça a à voir avec une interdiction des bouteilles de gaz sur la voie publique sans autorisation en bonne et due forme. Très peu de vente d'alcool également, maintenant que j'y pense.

(2) La Chine a fait du tort à la vente de jouets divers et variés... quand on voit les prix pratiqués par la grande distribution, je pense aux jouets sans marque en caoutchouc ou plastique, la revente n'est plus très intéressante. Qui va acheter un dinausore sale ou abîmé à 1€ alors qu'on trouve un "mètre" de dinosaures au Super U du coin pour 8€? Pour ma part, les avions de chasse en métal achetés neufs 5€ au magasin de modélisme pendant la braderie, je les ai vus d'occasion et en mauvais état (sans armement, hélices cassés ou manquantes) à 3€... labellisés "avions de collection".

(3) La police sous toutes ses formes est omniprésente, et je dois avouer que j'ai trouvé ça plutôt rassurant, tout comme les secouristes qui patrouillaient dans les rues au lieu d'attendre le client sous leur tente. Point de vue sécurité toujours, les axes de circulation véhicules d'urgence sont de plus en plus grands et nombreux, et voir la place de la République et le square Jacquemars Giélée vierges de tous stands, c'était une nouveauté pour moi... ça améliore la circulation piétonne, mais ça ne favorise pas le rapprochement humain ;)

(4) Les prix des affaires vendues par les particuliers sont en hausse, sans doute grâce au succés d'Ebay... et des autres sites de vente d'occasion. La jeune femme à qui j'achetais mes livres en anglais refusait de les baisser sous prétexte qu'elle en obtiendrait un meilleur prix sur Alapage... j'étais sceptique qu'elle arrive à les vendre 3 ou 4€ plus frais de ports alors que moi je les achète neufs 6€ franco de port sur Amazon, mais il faut bien admettre qu'avant, à la braderie, un livre se négociait 5 francs maxi.

(5) Et enfin, à part les cubes en verre avec un motif à l'intérieur, je dois avouer que je n'ai pas repéré l'objet incontournable de cette édition 2007...

Finalement, ce qui est dommage c'est que la braderie commence de plus en plus tôt... il paraît que ça vendait déjà subrepticement jeudi et vendredi. Du coup, le dimanche, pas mal de vendeurs ont déjà mis les voiles, et se ballader dans des rues à moitié vide, c'est pas trop drôle. D'autant plus que du coup, les tas d'ordures se font très visibles. La braderie, à une époque, c'était deux jours et deux nuits non-stop... et je ne sais pas jusqu'à quelle heure il y avait des bradeux dans la nuit de samedi à dimanche, mais dimanche à 9 heures du mat', pas mal de stands attendaient encore d'être déballés, et ça roupillait sec sous les tentes... j'ai connu une époque où personne ne rangeait son stand la nuit, nuit pendant laquelle déambuleait une catégorie précise de bradeux avec la lampe de poche accrochée sur le front, à l'affût de la bonne affaire négociée avec un vendeur dans un demi-sommeil... et ça, c'est toute une tradition qui se perd!

Ceci dit, j'ai bien aimé ma braderie de Lille 2007, évidement, et je ne l'échangerais pas contre dix vide-greniers angevins ;)

Et pour les curieux, je vous remets les liens de billets fort intéressants, ceux de mes achats du Samedi, et du Dimanche... :)

lundi 03 septembre 2007

It's a Hell of a Day

Définitivement, j'me referais bien un p'tit Desperate ;)

Beignets de Tomates Vertes (Fried Green Tomatoes)

Beignets de Tomates Vertes, c'est une fois de plus deux histoires: celle d'Evelyn Couch, déçue par sa vie de femme au foyer et qui noit sa frustration dans les sucreries, et celle narrée sous forme de flashbacks par une pétillante et pétulante Ninny Threadgoode, résidente presque malgré elle d'une maison de retraite. Les deux femmes se rencontrent par hasard, et au fil des semaines et de l'histoire narrée par Ninny, l'amitié s'installe entre elles, durable et profonde.

Ninny Threadgoode: Idgie and her friend Ruth ran the Whistle Stop Cafe. Idgie was a character, all right. But how anybody could have thought she murdered that man is beyond me.
Evelyn Couch: I beg your pardon?


Ninny déroule une chronique des années 20 dans l'Alabama rural au travers du Whistle Stop Café, un restaurant tenu par deux femmes, Idgie et Ruth... L'histoire débute alors qu'Idgie est une toute jeune fille, marquée par un drame... la seule personne qu'elle va apprendre à tolérer dans sa bulle de douleur face à la perte de celui qui la comprenait, c'est Ruth.

Ninny Threadgoode: A heart can be broken, but it will keep beating just the same.

Ruth est une jeune fille bien élevée, posée, et en tous points respectueuse des convenances, tandis qu'on ne peut pas s'empêcher de penser à Tom Sawyer en voyant Idgie... rebelle, impolie, hostile à toutes les règles et à tout ce que représente encore le Sud à ce moment là, en particulier la ségrégation... et la religion.

Et si leurs parents espéraient le contraire, c'est bien Idgie qui déteint sur Ruth... Les années passent et Ruth trahit son amie en épousant Frank Bennett, un membre du Klan. Idgie coupe les ponts, ce qui ne l'empêchera de venir enlever Ruth en découvrant la violence conjugale que Frank exerce au sein du foyer. Le bébé de Ruth grandit au Whistle Stop Café, jusqu'au jour où Frank Bennet vient rechercher ce qui lui appartient... et disparaît. Quand 5 ans plus tard l'on découvre sa voiture au fond d'une mare, les soupçons de l'enquêteur se portent naturellement sur Idgie... Que s'est-il donc passé cette nuit là? Chaque chapitre oscille entre le drame, la comédie, le mystère, le suspense, la tendresse, l'émotion... dans cet ordre ou dans un autre ;)

Dans les années 90, Evelyn, inspirée par le courage d'Idgie, prend sa vie en main, au grand dam de son mari, qui voit disparaître la maîtresse de maison soumise et effacée. Evelyne prend enfin... ses propres décisions.

Beignets de Tomates Vertes, c'est un mélange savoureux de deux époques pas si différentes... C'est aussi une histoire de femmes... qui n'est pas réservée aux femmes. Une histoire de tolérance, une histoire d'amitié, une histoire forte et fragile à la fois... à savourer sans modération. Et pour raconter un peu plus ma vie, c'est un film que j'ai vu en étant aux Etats-Unis, avec la mère de ma famille d'accueil... nous vivions en Caroline du Nord, et elle était en tous points une Evelyn Couch... avec son "avant" (le divorce, qui venait d'être prononcé), et son "après". Caricatural, évidemment, mais en même temps tellement vrai. Je crois que c'est pour ça que l'on rit autant aux côtés de Kathy Bates, alias Evelyn, qui campe toujours à merveille la ménagère américaine de moins de 50 ans.

Réalisé par Jon Avnet. Avec Jessica Tandy, Mary Stuart Masterson, Kathy Bates. Sorti le 23 Septembre 1992.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .