Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 16 septembre 2007

J'adore l'été...

J'adore être sur mon transat à dix heures du mat' avec un bon bouquin... et dans la piscine une heure plus tard. J'adore manger dehors, sur une belle table à l'ombre du parasol, des tomates joliment assaisonnées et de la truite fumée. J'adore retrouver mon bouquin pour la sieste, et savourer le temps qu'elle dure la caresse du soleil. Quel dommage que les vacances soient finies... et l'été également.

Ceci dit, j'ai acheté une jolie paire de bottes et je suis un peu impatiente de les mettre ;) (l'inconstance féminine...)

samedi 15 septembre 2007

Chevreuils

Photographiés depuis la maison pendant le dîner... sans doute une chevrette et son faon.

chevrette -femelle chevreuil- et son faon

faon de chevreuil

Ah ben ça alors, c'est Moi.

Vu les nombreux fans qui réclament chaque jour des photos dédicacées de moi (mais non, je plaisante!)... je me suis dit que j'allais faire un premier pas dans leur direction ;)

BBH

BBH

Et on ne se moque pas des tenues, c'était sûrement la pointe de la mode dans les 70's :)

Ce matin, c'est brouillard...

brouillard

vendredi 14 septembre 2007

Tiens, j'suis dans "01 Informatique"

... du 14/09/2007... si, si, je vous assure, la dame qui joue au dentiste :)

Publicité

Porc-Epic (Zoo de Lille)

porc épic zoo de lille

porc épic zoo de lille

porc épic zoo de lille

jeudi 13 septembre 2007

Veni, Vidi, Vici

Dans mon boulot, les produits Adobe, ça me connaît un peu. FrameMaker et PhotoShop tous les jours, Illustrator parfois, PageMaker autrefois, et Acrobat n'est jamais fermé. Mais cette semaine, je me suis lancée dans InDesign... et figurez-vous que chez Adobe, ils ont quand même réussit l'exploit de prendre des petits bouts de tous leurs autres softs pour en faire un nouveau, mais surtout, au final, il y a autant de manières de réaliser une même tâche qu'il y a de softs.

On se sent comme chez soi, ça ressemble terriblement, mais rien n'est complètement pareil. Comme si on était dans une dimension parallèle.

Sur ce, je vous laisse, j'ai piscine ;)

Jurassic Park

Jurassic Park, à la base, ce sont deux livres de Michael Crichton... et c'est un formidable raconteur d'histoires. Ces deux livres sont superbes, malgré la propension parfois agaçante de l'auteur à se perdre dans des explications scientifiques très pointues. Et je dois dire que c'est le léger défaut de ce premier film... il faut bien qu'on nous explique comment Hammond a créé ses dinosaures, comment ils se sont mis à se reproduire seuls, et que Ian Malcolm nous serve sa Théorie du Chaos.

Ceci dit, j'ai beaucoup de tendresse pour ce film, peu pour le T-Rex, évidemment, mais les personnages sont attachants même si les traits sont parfois un peu forcés. Ian Malcom a des réparties brillantes, Alan est très drôle dans sa relation avec les enfants, et Hammond est fabuleux dans sa mégalomanie...

Les premières rencontres avec les dinosaures sont magiques... le groupe d'herbivores tout d'abord, et le Triceratops ensuite... Alan le paléontologue, et Ellie la paléobotaniste sont complètement subjugués... avoir étudié des ossements pendant des années, sans espoir de voir vivre ces animaux fabuleux, et pouvoir soudainement les toucher, écouter leur respiration, les regarder les yeux dans les yeux... l'enthousiasme d'Ellie et Alan est communicatif, et c'est très attendrissant. Ils sont comme un enfant qui touche un animal pour la première fois. Evidemment, comme le dira Ian de manière un peu cynique dans un des épisodes suivants, c'est toujours comme ça que ça commence.

Dr. Ian Malcolm: Oh, yeah. Oooh, ahhh, that's how it always starts. Then later there's running and screaming. (Jurassic Park II)

Mais reprenons l'histoire dans l'ordre. Jurassic Park, c'est le rêve d'un riche homme d'affaires qui a l'idée géniale d'extraire de l'ambre du sang de dinosaures, et de recréer grâce à la génétique... rien de moins qu'une quinzaine d'espèces de dinosaures, qu'il met en scène dans un gigantesque parc d'attractions. Sceptiques, ses investisseurs lui demandent d'obtenir l'aval d'un mathématicien, Ian Malcolm, et de deux paléontologues, Alan et Ellie. Hammond les invite donc à visiter son parc en avant-première, en compagnie de ses deux petits-enfants... Pendant ce temps, Nedry, l'informaticien du parc, s'apprête à vendre des embryons à une firme concurrente, n'hésitant pas pour ce faire à mettre en péril la sécurité du parc. Parce qu'éteindre les clôtures électriques des enclos du T-Rex et des Raptors, couper le téléphone et verrouiller par mot de passe les systèmes informatiques, c'est quand même une très mauvaise idée.

Dr. Ellie Sattler: We can make it if we run.
Muldoon: No, we can't.
Dr. Ellie Sattler: Why not?
Muldoon: Because we are being hunted.
Dr. Ellie Sattler: Oh God.
Muldoon: It's all right.
Dr. Ellie Sattler: Like hell it is!



Photo copyright Universal Pictures

Le tour inaugural se transforme en boucherie, et malgré cela, malgré que ses petits-enfants soient perdus au milieu d'un parc dans lequel chassent les carnivores les plus redoutables qui aient un jour existé, Hammond veut continuer à croire en son rêve. Et c'est terrible... et triste à la fois.

John Hammond: All major theme parks have had delays. When they opened Disneyland in 1956, nothing worked, nothing.
Dr. Ian Malcolm: But, John, if the Pirates of the Caribbean break down, the pirates don't eat the tourists.


J'aime beaucoup le personnage d'Ian Malcom (et Jeff Goldblum de manière générale, j'adore ce grand bonhomme!) qui est superbement servi par des dialogues aux petits oignons exprés pour lui. Parfois subtils...

Dr. Alan Grant: It looks like we're out of a job.
Dr. Ian Malcolm: Don't you mean extinct?


... parfois cyniques, et parfois terriblement drôles, même quand la situation ne l'est pas du tout :)

[after finding Malcolm with a broken leg]
Dr. Ellie Sattler: Should we chance moving him?
[the Tyrannosaur roars nearby]
Dr. Ian Malcolm: Please, chance it.


En résumé, un excellent film... c'était la première fois que je ressentais l'envie de voir un film deux fois au cinéma, et également la première fois que j'achetais une bande originale composée spécifiquement pour un film... parce que le thème musical est très bien réussi également.

Le film a 14 ans déjà, et il a plutôt bien vieilli, à part peut être l'émerveillement des gamins devant le cédérom interactif avec écran tactile embarqué dans les voitures. Évidemment, aujourd'hui, c'est d'un commun... Un quatrième opus est annoncé pour 2008, et ça me fait bien plaisir :)

Réalisé par Steven Spielberg. Avec Sam Neill, Jeff Goldblum, Laura Dern. Sorti le 20 Octobre 1993.

The Lost World: Jurassic Park (Jurassic Park II)

Aaaaaaaaah, le retour d'Ian Malcolm et de son brillant esprit de répartie, sans blabla scientifique pour gâcher le tout... Jurassic Park II, c'est à nouveau une formidable aventure (stressante, cela va sans dire) au milieu des dinosaures... et cette fois-ci il y a non plus un T-Rex mais un couple de T-Rex... et un jeune. Et évidemment, trois T-Rex ça fait encore plus de dégats qu'un seul. Même les herbivores se montrent... moins paisibles.

L'histoire... comme le dit Ian Malcolm lui-même, John Hammond a évolué durant ces cinq dernières années, et pour le coup, il tente de recruter Malcolm pour mener une expédition chargée de se rendre sur le Site B. Le but est de réaliser un documentaire sur la manière dont les dinosaures vivent et survivent sans l'intervention humaine. Et quelle meilleure manière de convaincre Malcolm que d'y avoir envoyé en éclaireur sa petite amie, spécialiste en comportement des grands prédateurs? Malcolm, Eddie (organisateur d'expéditions extrèmes), Nick (photographe animalier) et une petite passagère clandestine débarquent donc sur l'île à la recherche de la miss Sarah, qui n'a aucunement besoin que Malcolm vole à son secours.

Sarah Harding: I love you. I just don't... need you right now.
Dr. Ian Malcolm: I'll tell you what you NEED, a good anti-psychotic!
Sarah Harding: I'll be back in five or six days.
Dr. Ian Malcolm: No, you'll be back in five or six PIECES!


Sur l'île, Malcom et le reste de l'équipe se trouvent rapidement face à une seconde équipe, envoyée par le neveu d'Hammond, Ludlow, qui a pu prendre le contrôle de la société Ingen... Menée par un chasseur hors-pair, Roland Tembo, la traque commence pour attrapper vivants des spécimens de chaque espèce...

Roland Tembo: This is a game trail, Mr. Ludlow. Carnivors hunt on game trails. Do you want to set up base camp or a buffet?

Évidemment, les choses tournent au vinaigre lorsque Nick et Sarah ramènent un bébé T-Rex à leur campement, avec les meilleures intentions du monde. La (longue) scène de l'attaque des caravanes par les deux T-Rex, même si elle fait par moment appel à de grossières ficelles, est tout de même super bien jouée.

the lost world jurassic park II
Photo copyright Universal Pictures

Au final, pour survivre entre les T-Rex et les Raptors, les deux équipes vont devoir s'unir, et je dois avouer que c'est assez plaisant de voir en chemin l'agonie des personnables détestables...

Malgré les pertes humaines colossales (Note pour les âmes sensibles: il y a deux fois plus de morts dans cet opus que dans les deux autres réunis), Ludlow réussit à embarquer un T-Rex mâle sur un cargo... et à le ramener à San Diego pour en faire l'attraction phare de son parc... inutile de vous dire que ça ne se passe pas tout à fait comme prévu...

Dr. Ian Malcolm: Why don't people listen to me. I use plain and simple English, I don't have any accent that I'm aware of.
Sarah Harding: Oh, shut up.


Allez, pour terminer, je voulais juste dire que c'est quand même étonnant d'avoir mis des gamins dans tous les épisodes de Jurassic Park... ils visaient tant que ça un public pré-ado? Je sais bien que les dinosaures n'existent pas vraiment, mais bon... ça reste un film assez cruel... et sanguinolent, même si c'est plus suggéré que montré (quoique).

A noter également que dans le livre, deux gamins se joignent clandestinement à l'expédition (aucun n'est issu d'Ian Malcolm) et que Crichton ne ramène aucun dinosaure sur le continent... tout ce passage façon Godzilla a été écrit spécifiquement pour le film.

Réalisé par Steven Spielberg. Avec Jeff Goldblum, Richard Attenborough, Pete Postlethwaite. Sorti le 22 Octobre 1997.



mercredi 12 septembre 2007

Jurassic Park III

Les petits sont beaucoup dans les dinosaures en ce moment, alors forcément, une fois qu'ils sont couchés, ça donne envie de se replonger dans la trilogie Jurassic Park. A l'envers, parce qu'ainsi ça va du moins bon au meilleur, et du moins vu au plus vu. Premier constat, c'est bien d'avoir couché les petits. Parce qu'il y a beau avoir de superbes images de dinosaures, ils sont quand même rarement paisiblement en train de brouter. Les trente premières minutes sur Isla Sorna sont... trépidantes.

L'histoire... bien malgré lui, Alan (Sam Neill) se retrouve otage de l'île, en compagnie d'un couple venu chercher leur gamin, Erik, porté disparu six semaines plus tôt alors qu'il survolait l'île en parachute ascentionnel. Le jet privé rutilant est à peine posé sur la piste de fortune que la fine équipe est attaquée par un dinosaure qui relèguerait presque le T-Rex au rang de roquet. A partir de là, c'est la débandade, et entre le spinosaure, le T-Rex, les raptors (plus intelligents que jamais), et les immenses pterodons... nos héros vont avoir fort à faire pour rester en vie.

Reporter: Are you saying you wouldn't want to get on Isla Sorna and study them if you had the chance?
Dr. Grant: No force on earth or heaven could get me on that island.



Photo copyright United International Pictures (UIP)

Cet opus voit le retour d'Alan, le paléontologue du Jurassic Park I, toujours aussi fasciné par ses raptors, au point de tenter de communiquer avec eux. J'étais pas fan du personnage dans le I, et c'est pas tellement mieux dans le III, si ce n'est qu'il est maintenant plus à l'aise avec les gamins.

Dr. Grant: I have a theory that there are two kinds of boys. There are those that want to be astronomers, and those that want to be astronauts. The astronomer, or the paleontologist, gets to study these amazing things from a place of complete safety.
Erik: But then you never get to go into space.
Dr. Grant: Exactly. That's the difference between imagining and seeing: to be able to touch them.


Clairement, Ian Malcolm (Jeff Goldblum) et son humour manquent terriblement au film. A part ça, je me suis demandé où j'avais bien pu voir la belle blonde, mais à part qu'il s'agit de Tea Leoni, l'épouse de David Duchovny (Fox Mulder!)... sa filmographie ne me dit rien. Je la remettais peut être de Jurassic Park III ;)

Au final, c'est quand même un film sympathique, avec des effets spéciaux superbes. Même si depuis Jurassic Park I on s'est habitué à voir vivre, bouger, manger et rugir les dinosaures, c'est encore à couper le souffle, et le film introduit pas mal de nouvelles espèces. Réalisé par Joe Johnston. Avec Sam Neill, William H. Macy, Téa Leoni. Sorti le 08 Août 2001.

La Cuisine des Desperate Housewives

Allez, une fois n’est pas coutume, celui-là je ne l’ai pas lu, mais je l’ai feuilleté ce midi, et j’ai trouvé l’idée sympathique. Belles photos, style agréable… bon, gros inconvénient, c’est un livre de cuisine. Mais c’est le genre de livre qui pourrait (je dis bien pourrait !) m’inciter à passer du temps aux fourneaux. Ludique, vous avez dit?

La cuisine des Desperate Housewives, donc. Cinq grandes parties pour ce livre de recettes, chacune introduite par un profil « cuisine » de la femme au foyer désespérée en question. J’ai lu celui de Susan, et je dois avouer qu’il m’a fait sourire, et qu’il vise juste ! Chacune ses spécialités, et pour Susan, forcément, on cause café, cocktails et recettes inratables… Pour les autres, perfectionnisme, séduction, simplicité et piment sont au menu, je vous laisse deviner à qui s’applique chacun de ces styles ;)

Made in China

La peinture au plomb revient à la Une de l'information aujourd’hui… Depuis Sarge (voir ce billet), Mattel a rappelé d’autres jouets fabriqués en Chine et soupçonnés d’être non-conformes. Du coup, le Brésil a décidé de stopper l’importation de jouets Mattel, et la Chine s'est engagée à arrêter d’utiliser de la peinture au plomb (brève AP).

Et finalement, ce qui m’inquiète là-dedans, c’est que je connais le process de fabrication en Chine. Dans ma boite, je sais combien de personnes font régulièrement le voyage pour qualifier les fournisseurs, vérifier l’industrialisation, opérer des tests qualité. Je sais le nombre de certificats de conformité RoHS (Risk of Hazardous Susbtances) que l’on exige. Pour information, la norme RoHS est une norme européenne qui exige que chaque élément d’un produit fini électrique ou électronique, depuis les composants d’une puce jusqu’à la plus petite vis, soit exempt de plomb, mercure et autres substances jugées dangereuses.

Et j’imagine bien que Mattel, soumis ou non à la norme RoHS, a les mêmes exigences de qualité… et pourtant ils se sont fait avoir. De manière très classique pour la culture chinoise, le sous-traitant initial a lui-même sous-traité à un autre fabricant sans en demander l’autorisation. Et au final, ce sont des milliers de produits qui sortent non-conformes des lignes de fabrication.

Aujourd’hui, je me pose la question de la non-toxicité des millions de jouets, objets de déco, décorations de Noël… fabriqués en Chine. Je ne veux pas être alarmiste, je n'imagine pas que ce soit hautement toxique, mais d'un autre côté, c'est vrai que je n'ai pas envie de fermer complètement les yeux.

Dieux du Stade 2008

Les premières photos sont déjà sur internet... merci à la bonne âme qui m'a envoyé le lien!

Calendrier des Dieux du Stade 2008

mardi 11 septembre 2007

Anniversaires

Aujourd'hui, c'est un bien triste anniversaire. Je me souviens du collègue entré à la volée dans le bureau pour annoncer qu'un avion s'était écrasé dans une des tours du WTC. Je pensais à un avion de tourisme, comme celui qui s'est encastré autrefois dans l'Empire State Building, mais le temps que je me connecte sur le site d'abc, un second avion de ligne avait suivi le même chemin. Je n'ai perdu personne en particulier ce jour là, mais j'imagine sans peine la douleur des familles de ces 2997 disparus.

Mais aujourd'hui, c'est aussi l'anniversaire de La Sorcière, rencontrée sur internet il y a (restons pudiques) quelques années. J'ai accroché tout de suite à son franc parler, sa faculté d'analyse, son amour de l'humain et son envie de partager ses expériences télévisuelles. La Sorcière a la volonté de vous entrainer avec elle... et c'est un plaisir des yeux et de l'esprit que de dévorer ses compte-rendus d'épisodes, que l'on aime ou non la série correspondante, d'ailleurs. Alors joyeux anniversaire ma grande, je pense à toi ;)

Souvenir des Deux Tours

Noël 1999, New York, -17°C...

World Trade Center
World Trade Center, photographié depuis l'Empire State Building

World Trade Center
World Trade Center, photographié depuis le bateau vers Liberty Island

World Trade Center
World Trade Center, photographié depuis le bateau vers Liberty Island

World Trade Center
World Trade Center, photographié depuis Liberty Island

Pour voir des photos récentes de New York, faites donc un tour sur le site de pekA qui s'y est rendu cet été.
Quant au futur... il est visible sur le site du World Trade Center.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .