Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 20 octobre 2007

Loustique

chat tigré

vendredi 19 octobre 2007

Visiteurs du Soir...

(Non, on ne chasse pas... et c'est sûrement pour ça qu'ils sont là...)

chevreuil

chevreuil

chevreuil

Moi aussi, J'aimerais bien...

Laissez-moi vous expliquer... il y a des années, je me suis inscrite sur un petit site de Ventes Privées, parce que même si je gagne correctement ma vie, y'a pas de mal, quand on a envie d'un truc de marque, à le payer 50% moins cher. Genre Puma, Barbara, Wrangler... qui sont des marques que j'aime bien. Bref.

Et puis de temps en temps, je regarde les ventes des marques que je ne connais pas (l'immense majorité... je vis en plein campagne, ne l'oubliez pas!), par curiosité. Et donc ce matin, 7h14, je me connecte sur la vente Poiray. Marque inconnue, mais c'était écrit joaillerie/horlogerie, et je suis une fille. Donc je clique ;)

Je sais bien qu'il faut venir à l'ouverture de la vente (7h en semaine, 9h le week-end) sous peine de ne plus trouver que des chaussures pointures 43 (pour les femmes) ou des vêtement taille 34/36, mais découvrir 14 minutes après l'ouverture que tout le stock de montres s'est déjà vendu, ça m'a scotchée devant l'écran.

Je me dit qu'il n'y avait peut être qu'un modèle de chaque. Mais quand même... Avoir les moyens de se décider en moins de 15 minutes pour l'achat d'une montre par correspondance à 8500€, ça me laisse quand même un peu rêveuse.

Oui, je suis un chouia matérialiste. Et oui, l'argent ne fait pas le bonheur. Et oui, une montre à 8500€ ne garantit absolument pas d'être toujours à l'heure. Je sais tout ça :) N'empêche que...

Lire la suite

jeudi 18 octobre 2007

Men in Trees 2x01, A Tree Goes On in Elmo

Je me sens d'humeur généreuse aujourd'hui, donc je vais vous expliquer pourquoi c'est si difficile de trouver des informations cohérentes sur la fin de la saison 1 et le début de la saison 2. Pour des raisons obscures, ABC n'a diffusé que 18 épisodes de la saison 1, et a décidé de diffuser en saison 2 les 5 restants (qui par contre ont été diffusés dans l'hémisphère sud... d'où leur présence sur le net). Mais au lieu de commencer par ces cinq épisodes déjà en boite, ABC a diffusé le premier épisode de la saison 2, qui réintroduit les personnages tout en ayant une intrigue stand-alone.

Et c'est un épisode important finalement, qui permet à Marin de faire le deuil de sa relation avec Jack, sur les conseils d'un gourou que Cash l'emmène consulter dans un arbre (!). Et pendant que tout Elmo se réunit au Chieftain pour affronter un cyclone artique, Marin et Cash, eux, gravissent une montagne pour jeter depuis son sommet des pierres sur lesquelles ils ont écrit leurs soucis. Et c'est symboliquement une jolie manière de se rendre plus léger. Et si Cash n'a qu'une seule pierre à jeter "Sickness", Marin en a deux sacs pleins... la dernière étant "Jack". Et qui d'autre que Jack peut venir à leur secours lorsque Cash et Marin se perdent... ramassant en chemin ladite pierre.

Cash et Jack qui vont d'ailleurs règler à coups de poing leur différence de point de vue sur la meilleure manière de prendre soin de Marin. Jack reprochant à Cash son inconscience, et Cash lui rétorquant que c'est bien à cause de lui, Jack, que Marin était là haut.

Le titre de l'épisode vient de l'arbre planté par Jack dans le jardin de Marin. Marin veut s'en débarasser, et c'est une jolie métaphore de sa colère et de sa douleur, jusqu'à ce que l'arbre soit déraciné par le cyclone... et que l'on retrouve Marin en train de le replanter, en paix avec elle-même, et avec Jack également.

A380, des Premières Maquettes au Premier Vol

Émission consacrée à l’Airbus A380 ce matin chez Jacques Pradel de 9h30 à 11h. Disponible en podcast ou écoute différée sur Europe 1.

L’invité, Michel Polacco, profite de la sortie du livre « A380 » pour raconter des anecdotes sur le vol d’essai auquel il a participé, mais aussi sur la configuration de l’appareil, son élaboration, la redondance des systèmes de commande… mais aussi, et c’est plus surprenant, la technicité de sa gestion des eaux usées ;) Ancien pilote et journaliste, il raconte volontiers ses impressions aux commandes de l’avion, et quelques anecdotes plus anciennes pour illustrer par exemple l’importance du centrage d’un appareil ou des systèmes de secours... et c'est passionnant.

Au téléphone pendant quelques minutes, le photographe qui a illustré le livre, Michel Fraile, évoque les circonstances dans lesquelles ont été prises certaines photos… la difficulté de placer un tel oiseau pour que la lumière soit parfaite, la hauteur de l’échelle pour aller photographier de l’extérieur le pilote aux commandes…

Cliquez ici pour voir mes photos de l’A380 au Salon du Bourget 2007.

mercredi 17 octobre 2007

Sale Môme

Pour le coup, je me suis faite avoir par la bonne bouille de Bruce Willis en gros plan sur la jaquette du DVD, et la petite phrase alléchante au verso: "Bruce Willis parvient par son charme et son humour qui vous feront craquer à rendre sympathique ce personnage arrogant."

Si j'avais été moins naïve, j'aurais tilté que quand on dit également "Pleine de tendresse et de drôlerie, Sale Môme est une comédie touchante qui divertira autant les petits que les grands", c'est pas bon signe du tout.

Bruce est Russ, un conseiller en communication super compétent mais qui mériterait une visite des 3 Scrooge pour comprendre à quel point il rate sa vie et empoisonne ceux qui l'aiment par son arrogance... Mais vu que ce n'est pas un conte de Noël, c'est un gamin qui s'incruste dans sa vie. Un gamin de 8 ans qui, mystérieusement, serait lui-même à cet âge là. Je n'ai rien contre le pitch du film, mais le gamin, là, je l'ai trouvé absolument insupportable. I-N-S-U-P-P-O-R-T-A-B-L-E. Et j'ai décroché un gros quart d'heure après qu'il ait commencé à s'incruster dans la vie de Russ.

Bruce Willis Sale Môme
Photo Copyright Walt Disney Pictures.

Alors je ne peux que supposer que tout se termine bien, que Russ se réconcilie avec son père, et qu'il ouvre les yeux et se rend compte à quel point sa charmante assistante Amy mérite d'être aimée et choyée. J'irai même jusqu'à supposer que ça a du être touchant et/ou drôle par moments. Mais je n'en sais rien. Et ma foi, ça ne m'a pas empêchée de dormir...

Réalisé par Jon Turteltaub. Avec Bruce Willis, Spencer Breslin. Sorti le 02 Mai 2001.

mardi 16 octobre 2007

Alien vs Predator

Allez, je dois avouer qu'à part le Alien dans lequel Sigourney atterrit sur une planète prison, c'était le premier "Alien" que je regardais, en ne sachant même pas que Predator était également une saga. Et finalement, j'ai plutôt été agréablement surprise. Avec une petite visite sur imdb, j'ai en plus découvert qu'il y a foison de clin d'oeils avec le reste de la saga, et ça, j'aime bien, même si évidemment, je ne les ai pas compris (voir les épisodes dans l'ordre, je pense que ça aide ;) ). Quoique le "Piper Maru", allusion à X-Files, ça me disait quelque chose, sans replacer dans le contexte néanmoins...

Je jubile toujours de la cruauté des réalisateurs qui consiste à nous présenter longuement des tas de gens, à les rendre plus ou moins sympathiques, à nous attendrir avec les enfants de l'un, le papa de l'autre, le malade qui s'en fiche de mourir... pour finalement tous les tuer.

Mark Verheiden: [Pyramid has reconfigured and Verheiden and Miller are cut off from the rest] We're never getting out of this place.
Graeme Miller: You got any children?
Mark Verheiden: A son.
Graeme Miller: Yeah, I've got two. That means we do not have the luxury of quitting. We're gonna make it out of here. We're surviving this if I have to carry you the whole way.


Ou presque.

Alexa 'Lex' Woods: [Rousseau is loading a pistol] Seven seasons on the ice, and I've never seen a gun save someone's life.
Adele Rousseau: I don't plan on using it.
Alexa 'Lex' Woods: Then why bring it?
Adele Rousseau: Same principle as a condom. I'd rather have one and not need it, then need it and not have one.


J'ai également trouvé que le concept était intéressant... déjà exploré, évidemment, mais intéressant quand même. Je pense à cette histoire de civilisation extra-terrestre qui se fait adorer, fait pratiquer des sacrifices rituels pour nourrir les Aliens, et revient tous les 100 ans pour une chasse. Une race, qui, si la chasse ne tourne pas à son avantage, n'hésite pas à faire exploser une bombe qui annihile la civilisation humaine en même temps que les proies.

alien vs predator
Affiche copyright UFB

Ce que j'aime toujours beaucoup également, c'est l'enthousiasme naïf des explorateurs. "Génial! Il y a 100 ans toute la population de ce village de baleiniers a disparu en une nuit sans laisser de trace? Trop cool...". Ou encore "Tiens, qui a bien pu creuser depuis l'espace en une nuit ce tunnel de plusieurs centaines de mètres qui descend à un angle parfait à travers la glace pile juste où on voulait aller? Allons vite voir!".

Et évidemment, quand ça part en carafe, c'est plutôt bon également (parce qu'on y est pas, hein...), d'autant que ça ne manque pas d'humour dans les dialogues.

Adele Rousseau: What happened here?
Thomas: It's common in ritual sacrifice to take the heart of the victim.
Adele Rousseau: That's nice. But that's not where your heart is.
[pause]
Adele Rousseau: Besides it looks like the bones were bent straight out.
[Thomas stares at Rousseau]
Adele Rousseau: Something broke out of this body.
(...)
Adele Rousseau: What did you say this room was called?
[an Alien egg hatches]
Thomas: Sacrificial chamber.


Pour la crédibilité, juste, si les gens en t-shirt pouvaient avoir froid quand ils sont sur la banquise, ce serait bien.

Réalisé par Paul Anderson. Avec Lance Henriksen, Sanaa Lathan, Raoul Bova. Sorti le 27 Octobre 2004.

C'est l'heure!

Merci, je suis contente de ne pas être la seule à m'intéresser au problème... cf ce billet ;)

Desperate Housewives, épisode 4x03 The Game

Petite perte de vitesse à mon goût pour cet épisode qui tourne autour d’une soirée « charades » organisée par Susan… soirée à laquelle nos desperate ne se bousculent pas pour participer, jusqu’à ce que germe entre Bree et Gabrielle un plan pour faire avouer ses secrets à Dana. Plan simple, mais efficace si bien mené : la soûler.

Évidemment la soirée tourne à la catastrophe… sitôt arrivée, et malgré l’interdiction expresse de Carlos, Edie fourre sous le nez de ses copines une énorme bague de fiançailles qu’elle s’est elle-même achetée. Gabrielle du coup fait une scène à Carlos, qui lui-même explose un verre en voyant Gabrielle flirter outrageusement avec Adam, le mari de Dana. Edie profite de l’occasion pour raconter à Dana que Gabrielle a été jusqu’à avoir une aventure avec son adolescent de jardinier... et Dana ne se prive pas de l’évoquer en public devant Victor qui pensait pourtant avoir épousé une femme irréprochable et se demande combien de points cela va lui coûter dans les sondages. Du coup, Gabrielle retrouve Carlos à la salle de bains, pour une bien jolie scène, la plus belle de l’épisode... dans laquelle elle explique à Carlos qu’elle aime sa façon de l’aimer, et qu’elle aime qu’il soit capable d’exploser, contrairement à Victor. Le tout juste avant que Victor explique à Carlos qu’avec un peu d’argent ce n’est pas bien difficile de se débarrasser d’un amant sans être inquiété. Je passe brièvement sur le fait que Lynette, shootée au haschich par sa maman, se sert de la pendaison d’Edie pour faire deviner à son équipe la charade qui lui échoit… et qu’évidemment ce n’est pas de très bon goût. Finalement poussée à bout par la curiosité des ses voisines, Dana finit par révéler son secret… avant de quitter la soirée. Susan, elle, exige des explications de la part de Bree qui l’a envoyée dans la pire clinique obstétrique de la ville au lieu de lui donner l’adresse de son gynéco… et Bree est toujours incapable de lui révéler la vérité, malgré la frayeur que vient de lui faire sa fille.

En rentrant chez elle, Dana trouve sa fille Dylan et Julie en train de fouiller dans les cartons de l’ancienne chambre de Dylan, fermée à clef. Celle-ci ne souvient toujours de rien de son enfance, et nous découvrons un peu plus tard que Dana a sciemment révélé un mensonge à ses voisines pour les mettre mal à l’aise… et avoir la paix. (NDLtequila: adoption suite à mort accidentelle de la "vraie" petiote?). L’on apprend également en fil rouge de l’épisode qu'Adam ne serait pas un modèle de fidélité, enfin, c’est en tous les cas ce que l’on veut nous faire croire…

Quant à Carlos, l’on découvre que ce n’est pas un tueur à gage qu’il a engagé pour s’occuper d’Edie. Je me demande presque si je suis soulagée ou déçue… disons que j’ai peu d’espoir pour Carlos. Face à Edie, je doute qu'il soit suffisamment machiavélique! Il la sous-estime grandement puisqu'il lui fait encore confiance!

Titre Canal +: L’herbe ne fait pas le bonheur

lundi 15 octobre 2007

La Curiosité...



Voyons voyons... vendredi, on avait un visiteur imprévu, enfin, imprévu pour moi. Je ne me souviens pas avoir pris de photos (si, si, ça m'arrive...). Je ne crois pas l'avoir empoisonné avec la quiche lorraine, ni les tomates en salade, ni le vin, mais éventuellement avec la mousse au chocolat. Si tu me lis, rassures-moi.

Notez bien: évitez de passer à l'improviste un vendredi soir, vu que je fais les courses le samedi, c'est toujours risqué.

Pas de Bras, Pas de Chocolat!

J'ai oublié ma clé MP3 / Radio FM à la maison ce matin. Donc pas de radio pendant toute une journée. Elle n'est pas ravie ravie, la Tequila, ça fait déjà douze fois environ qu'elle a tendu la main vers son sac pour la prendre. Je sais pertinement qu'elle n'est pas dedans, mais j'ai quand même le réflexe.

C'est comme les fausses araignées dans la maison... j'ai beau les avoir placées moi-même en des endroits précis, je bondis quand même à chaque fois que j'en vois une.

Et non, je ne suis pas blonde :)

dimanche 14 octobre 2007

Stargate Atlantis épisode 4x03, Reunion

Petit goût de déjà-vu pour cet épisode... je crois que Teal'c a voulu quitter SG1 au moins une fois dans chaque saison, et qu'Elizabeth aurait envoyé bouler John de la même manière que Sam s'agissant de Ford (si vous m'avez suivie, c'est que vous êtes fan ;) ).

Dans cet épisode, Ronon retrouve trois Satedans qui combattent les Wraiths à leur manière. Après avoir tenté, avec tact et délicatesse, vous n'en doutez pas, de convaincre Sam de les accueillir sur Atlantis, Ronon convainc Shep' de faire une dernière mission ensemble, avec les Satedans, avant qu'il ne quitte Atlantis pour les suivre. Evidemment la mission tourne mal parce qu'évidemment les Satedans sont alliés aux Wraiths, et à peine arrivée sur Atlantis, c'est Sam qui prend la tête de l'opération de sauvetage. Si ça veut dire qu'on ne reverra plus Lorne, je ne peux pas dire que je sois ravie.

Y'a quand même pas mal de choses sympa dans cet épisode. Par exemple l'arrogance de McKay, persuadé que c'est lui que l'IOA va placer à la tête d'Atlantis. Et voir McKay se sentir inquiet à peine deux secondes à l'idée de tenir le sort d'une galaxie entre les mains, avant d'assurer à Zelenka que personne ne sera déçu, c'est tout de même jouissif sachant qu'il a déjà anéanti un système solaire à lui tout seul.

J'aime toujours beaucoup quand Sheppard et McKay se battent pour obtenir les faveurs d'une dame, en l'occurence Carter... pour le coup, McKay a ramené une corbeille de fruits issus de planètes de Pégase pour souhaiter la bienvenue à Sam... moqué par Shep', qui lui conseille plutôt des fleurs. McKay se débarasse des fruits pour un misérable bouquet... et retrouve la corbeille de fruits dans les quartiers de Sam, qui lui fait remarquer que c'est une "thoughtful gesture" de la part de Sheppard. Bien joué mon gars! Plan de la caméra au-dessus des cartons qui attendent d'être déballés, et bien en évidence, une photo de O'Neill. Je ne sais pas ce que les shippeurs vont faire de ça, mais moi je dis que c'est louche quand même :)

J'ai bien aimé également que Sam soit capable d'auto-dérision suite à son speech un peu... cliché à son arrivée dans la Cité, pas applaudie d'ailleurs. Je l'ai trouvée plutôt drôle, et certainement moins protocolaire qu'Elizabeth. Mais comme elle le dit plus tard, elle n'est pas Elizabeth, et je ne peux pas m'empêcher d'entendre dans ce genre de remarque une sorte de critique implicite des décisions que le Dr Weir a pu être amenée à prendre. L'avenir nous dira si Sam s'en sort mieux...

Autre scène sympathique lorsque Sheppard fait des ronds dans l'eau et prend mille précautions pour demander à Sam la permission de tenter un sauvetage sur le homeworld des Asurans... et je dois avouer qu'en apprenant la présence d'un réplicateur sur le Hiveship, j'ai caressé un instant l'espoir qu'il s'agisse de Weir. Déjà qu'en entendant de la bouche des Satedans qu'on serait forcément intéressés par cette mission j'avais déjà envisagé qu'il s'agisse de Weir. Et pourtant, je sais bien qu'elle n'est pas prête de réintégrer l'équipe...

En bref, un épisode en demi-teinte, dont l'intrigue générale est cousue de fil blanc, mais avec des scènes intéressantes.

Captures d'écran (et commentaire) chez La Sorcière.

Décoration Automnale

Mon appui de fenêtre de cuisine, qui change au fil des saisons... aujourd'hui dans sa tenue automnale, et j'ajouterais même "Halloween", au risque de provoquer un tollé général :)

courges décoration halloween et automne

courges décoration halloween et automne

Des coloquintes et des courges décoratives (dans toutes les bonnes jardineries, ou comme moi, au Château de Montriou), des piques en forme d'épouvantail dans les pots de fleurs (dans toutes les bonnes jardineries), et des bougies oranges à thème halloween (Galeries Lafayette).

Facétieuse

Au petit matin, même Loustique se fait avoir par une des araignées semées hier dans la maison ;)

chat chasse araignée factice

(Notez bien qu'en vrai, elles peuvent être plus grandes encore par chez nous...)

samedi 13 octobre 2007

Capucine et les Sept Citrouilles Magiques

Une fois n'est pas coutume, c'est un livre pour enfants que je souhaite vous faire découvrir... une histoire à la manière d'Alice au Pays des Merveilles qui se déroule au château de Montriou, situé dans le Maine et Loire. Ecrit par la châtelaine, Nicole de Loture, ce conte est une excellente manière de préparer les enfants à une visite des jardins du château... les plus jeunes s'attendront à y croiser un lapin magique ou une coccinelle dotée de la parole pour les emmener dans des aventures merveilleuses.

Le livre est auto-édité, il peut donc être acheté sur place, ou par correspondance sur le site du Château de Montriou.

Capucine et les Sept Citrouilles Magiques Château de Montriou

Tous droits réservés par leurs propriétaires respectifs.

Voir également mon billet sur le Château de Montriou.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .