Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 30 décembre 2007

Pré-Science

Depuis deux jours je me pose la question de remplacer sèche-linge et lave-linge qui ne donnent plus entière satisfaction depuis quelques mois. Seconde fournée du jour dans le sèche-linge, et au moment de mettre en route, j'ai tout le panneau de commande qui clignote rouge et vert façon sapin de Noël (ça tombe bien, j'ai justement démonté l'autre plus tôt dans la journée).

Comment diable a t-il su que je voulais le mettre à la retraite?

samedi 29 décembre 2007

Sherlock Holmes et la Boucle d'Argent

En l'espace de 2 jours, je me suis "fait" Sherlock Holmes et la Boucle d'Argent... ne cherchez pas, il ne s'agit pas d'un nouveau Conan Doyle découvert dans un tiroir, mais bien d'un jeu PC. Eh oui. Je crois que la dernière fois que j'avais joué à un jeu de ce type enquête/énigme, c'était déjà un Sherlock Holmes, sauf qu'il devait être en 2D, parce que c'était il y a déjà bien longtemps. Les années qui suivirent, je me suis fourvoyée dans la stratégie, avec Simcity, Transport Tycoon, puis les "Age of...". Et je n'ai plus joué à tout cela "sérieusement" depuis au moins 3 ou 4 ans.

Il me faut bien avouer que même si la jouabilité n'est pas terrible, que même si je ne suis pas fan des énigmes à chiffres, et que même si le mélange des genres (tantôt réflexion, tantôt action) m'agace, ça m'a fait du bien de me replonger là-dedans. Fouiner, cliquer, interroger, réfléchir, récapituler... c'était plutôt sympathique. Le tout sans prendre trop de risques, parce que c'est quand même un peu fait pour les nouilles comme moi. On ne peut perdre la partie que trois fois dans le jeu. Le reste du temps, si vous n'avez pas fait tout ce qu'il y a à faire, vous restez bloqué bien gentiment dans un lieu avec tout le temps nécessaire à votre disposition.

Evidemment, c'est du Sherlock Holmes, donc il ne faut pas trop compter tout comprendre... c'est dans la même lignée que les livres (et j'ai lu l'intégrale dans ma jeunesse), les pouvoirs de déduction de Holmes sont essentiels à la fin pour démêler les fils du mystère, même si ça reste faisable de trouver le meurtrier. Le jeu se termine donc comme toute bonne histoire de Conan Doyle, par un long monologue de Holmes qui laisse tout le monde d'abord incrédule, puis sans voix. Le tout est plutôt fidèle à l'oeuvre de Doyle.

(J'oubliais, les développeurs se sont lâchés sur les textures... et le style de l'époque s'y prête bien!)

Acheter sur Amazon: Sherlock Holmes Boucle Argent

vendredi 28 décembre 2007

Lord of War

Cela ne va pas être simple de parler de ce film que j'ai vu il y a déjà quelques semaines et qui m'a beaucoup plu par son image et son propos, même si parfois, c'est assez horrible, de la même manière que l'a été Blood Diamond. On aimerait ignorer que oui, ce genre de choses se passe sur notre planète. On aimerait se dire que les journalistes en rajoutent, que les rescapés affabulent, et que tout ça finalement, ce n'est qu'une petite goutte d'eau, qu'il ne faut pas généraliser ni y accorder trop d'importance. Et puis de temps en temps, voir la réalité des images, fut-ce dans un film, ça vous retourne. Surtout, évidemment, quand le film est basé sur des faits réels.

Yuri Orlov: Of all the weapons in the vast soviet arsenal, nothing was more profitable than Avtomat Kalashnikova model of 1947. More commonly known as the AK-47, or Kalashnikov. It's the world's most popular assault rifle. A weapon all fighters love. An elegantly simple 9 pound amalgamation of forged steel and plywood. It doesn't break, jam, or overheat. It'll shoot whether it's covered in mud or filled with sand. It's so easy, even a child can use it; and they do. The Soviets put the gun on a coin. Mozambique put it on their flag. Since the end of the Cold War, the Kalashnikov has become the Russian people's greatest export. After that comes vodka, caviar, and suicidal novelists. One thing is for sure, no one was lining up to buy their cars.

lord of war nicolas cage ethan hawke
Photo © Lions Gate Films Inc.

J'ai aimé regarder cet homme, joué par Nicolas Cage, s'endurcir au fil des années. J'ai aimé le voir se persuader que le commerce d'armes est un négoce comme un autre. J'ai admiré son opportunisme, sa rage de devenir le meilleur, son idéalisme. Sa faculté à travestir les choses, son farouche désir de possèder ce dont il a envie, et son cynisme, terrible, mais tellement logique.

Jack Valentine: I don't think you fully appreciate the seriousness of your situation.
Yuri Orlov: [pauses,sighs] My family has disowned me... my wife and son have left me... my brother is dead. Trust me, I fully appreciate the seriousness of my situation. Enjoy it.
Jack Valentine: What?
Yuri Orlov: This. Tell me I'm everything you despise. That I'm the personification of evil. That I'm what- responsible for the breakdown of the fabric of society and world order. I'm a one-man genocide. Say everything you want to say to me now. Because you don't have long.
(...) The reason I'll be released is the same reason you think I'll be convicted. I *do* rub shoulders with some of the most vile, sadistic men calling themselves leaders today. But some of these men are the enemies of *your* enemies. And while the biggest arms dealer in the world is your boss - the President of the United States, who ships more merchandise in a day than I do in a year - sometimes it's embarrassing to have his fingerprints on the guns. Sometimes he needs a freelancer like me to supply forces he can't be seen supplying. So. You call me evil, but unfortunately for you, I'm a necessary evil.


Dans les grandes scènes du film, j'ai retenu en particulier tous les stratagèmes qu'il emploie pour séduire celle qui va devenir sa femme, Ava Fontaine, et sa perte à la fois. L'ancienne reine de beauté et mannequin qu'il admire depuis toujours, et qu'il s'attache en louant tout un hôtel pour qu'ils se retrouvent seuls, et en faisant repeindre un jet privé pour faire croire à sa fortune encore naissante.

Yuri Orlov: You can't force someone to fall in love with you, but you can definitely improve your odds.

Ce n'est d'ailleurs pas la seule fois qu'il fait repreindre un bâtiment... alors qu'il est sur le point d'être arraisonné avec une cargaison d'armes à bord, il envoie un homme d'équipage peindre le nom d'un autre cargo de même tonnage sur la coque. Cachée sous des pommes de terres pourries, la cargaison d'armes passe inaperçue, malgré l'oeil affûtée du limier d'Interpol à ses trousses. Seconde anecdote révélatrice du fait que Yuri Orlov a des c******* comme rarement on en trouve chez un homme, c'est lorsqu'encadré par des avions de chasse, il fait atterrir en pleine brousse son avion, et distribue aux passants toutes les armes qu'il contient... avant même que les autorités n'arrivent sur les lieux. Gardé à vue 24 heures attaché à proximité de son avion... c'est l'appareil quasi au complet qu'il voit être démonté et emporté en une nuit.

lord of war nicolas cage
Photo © Lions Gate Films Inc.

Evidemment il y a des scènes beaucoup moins jouissives... des assassinats, des attentats, des massacres, des génocides. La douleur d'une femme qui réalise que son mari est un marchand de mort. La descente aux enfers d'un frère qui n'arrivera jamais à se blinder ni des facilités que procure l'argent (drogue, alcool, filles), ni de l'horreur des meurtres.

Ava Fontaine: I feel like all I've done my whole life is be pretty. I mean, all I've done is be born! I'm a failed actress, a failed artist... I'm not much good as a mother. Come to think of it, I'm not even that pretty anymore. I have failed at everything, Yuri... but I won't fail as a human being.

Ce n'est pas un film facile, mais c'est un très bon film... bien écrit, bien joué, bien réalisé, bien monté. A voir absolument.

Réalisé par Andrew Niccol. Avec Nicolas Cage, Ethan Hawke, Ian Holm, Jared Leto. Sorti le 04 Janvier 2006.

Innocent Man (John Grisham)

J'ai eu un mal fou à terminer ce livre qui, malgré son auteur, est loin d'être une fiction palpitante. C'est l'histoire vraie d'une vie, celle d'un homme, Ron Williamson, injustement condamné à la peine de mort suite à un procès complètement à charge. Cette homme sera blanchi après 12 années dans les couloirs de la mort, années pendant lesquelles son état psychologique déjà terriblement fragile et instable va aller de mal en pis. Un homme, ancien héros de la ville, qui mourra très jeune des suites de cette incarcération.

Et si évidemment c'est terriblement injuste, et même si on est horrifiés par l'acharnement de ceux (y compris le vrai meurtrier) qui vont tout faire pour que Ron Williamson soit condamné et exécuté (y compris fabriquer des faux-témoignages et des preuves), cela ne reste qu'une peinture du système judiciaire et policier à un instant T dans une petite ville des États-Unis, et cela avant l'avénement de l'utilisation de l'ADN.

Pour résumer, pas du tout convaincue par ce Grisham qui s'étire à n'en plus finir, je suis seulement épatée par le fait qu'il ait passé tout ce temps dans des dossiers vieux de quelques dizaines d'années, même si on peut supposer que c'est surtout son stagiaire qui était le nez dans la poussière. Je n'avais déjà pas accroché aux deux récits de Grisham qui ne sont pas des "fictional legal thrillers", et la tendance se confirme pour moi ;)

Grasse mat'

C'est quand même vachement bien de rester allongé jusqu'à 8h30 le matin...

lionne sieste

jeudi 27 décembre 2007

Dinosaures (FNAC Eveil et Jeux)

Superbe finition pour ces deux séries de dinosaures vendues par FNAC Eveil et Jeux, et fabriquées par Safari Ltd.

triceratops safari ltd fnac

Les 6 adultes sont à l'échelle les uns des autres, et ces reproductions peintes à la main sont réalisées sous la direction du Musée d'histoire naturelle Carnégie de Pennsylvanie. Le petit livret qui accompagne l'ensemble est d'ailleurs fort bien fait, ça donne bien envie d'aller faire un tour sur place.

triceratops safari ltd fnac

Les 11 petiots sont sans doute interprétés avec plus de libertés mais personellement je les trouve fort bien réussis, ils donneraient presque envie de les câliner ;)

triceratops safari ltd fnac

mercredi 26 décembre 2007

Pure Poison (Dior)

J'ai été précieuse, trés irrésistible, adorée, indécente, acclamée, à la mode, hypnotique (j'en oublie certainement)... et enfin, digne :)

(Les plus affûté(e)s auront reconnu Trésor, Ô et Hypnôse de Lancôme, L'air du Temps de Nina Ricci, J'adore de Dior, Organza Indecence et Very Irresistible de Givenchy, et pour terminer, Dignita de Shisheido.)

En 2008, je serai vénéneuse. Je suis partie pour ma journée de voyage professionnel la semaine dernière avec une miniature de Pure Poison, et porté une journée, il m'a convaincue. Le voilà donc adopté, d'autant que Dior a la bonne idée de le vendre en vaporisateur 15ml rechargeable, idéal pour le garder dans son sac toute la journée. Z'êtes prévenus, bas les pattes!

pure poison dior

Il était une fois une séduction innocente et captivante, sincère et énigmatique... Un philtre précieux qui allie la dualité des notes cristallines du jasmin et de la fleur d'oranger à la sensualité du santal et de l'ambre gris. Un nouveau conte olfactif, moderne et inédit, qui révèle le don de la séduction de chacune.

Lettres (Djeco éduludo)

Je suis agréablement surprise par cette boite de jeu dénichée chez Nature et Découvertes... à l'intérieur, 100 cartes silhouettées représentant des animaux ou des objets, 26 lettres majuscules et surtout, plusieurs manières de jouer suivant l'âge de l'enfant, de la plus simple à la plus élaborée, seul ou à plusieurs.

Voilà donc un jeu qui sert d'abord d'imagier avant de se transformer en jeu d'association (silhouette + lettre majuscule, paires de silhouettes), la reconnaissance étant soit visuelle, soit auditive suivant le mode de jeu choisi (on montre la lettre à retrouver, ou on énonce une lettre ou un son). Plus tard, on peut également utiliser le jeu comme un mémo en placant les silhouettes face contre table pour exercer la mémoire et l'imagination.

Les dessins sont agréables, les silhouettes bien découpées, je dois juste avouer que sans la lettre je serais bien en peine de distinguer l'élan, le wapiti et le yack. Le Zigzag pour la lettre Z est un peu tiré par les cheveux également, l'Inuit pour la lettre I n'est pas très politiquement correct, et le X orné de la lettre X est encore un mystère.

Je le conseille néanmoins, je trouve que c'est un excellent rapport qualité-prix, surtout vu le nombre des modes de jeu proposés. Mes deux pitchouns (3 ans et 4ans et demi) ont bien accroché tous les deux, le petiot compensant par sa meilleure faculté d'observation le fait de moins connaître l'alphabet que son frère.

Dinosaures Playmobil (boites 4171, 4173, 4174)

Bon, autant vous le dire tout de suite, vous ne les trouverez pas en France chez votre revendeur préféré... mais uniquement chez des vendeurs étrangers sur Ebay, ou comme moi, directement à la source en Allemagne (ou même au Luxembourg) via le biais d'un acheteur personnel, c'est top tendance ;)

dinosaure playmobil 4174
Playmobil #4174

Comme toujours avec Playmobil, pas de déception à l'arrivée, c'est de la super qualité. Les dinosaures sont évidemment moins réalistes que ceux que l'on peut trouver habituellement, mais ils ont le mérite d'être bien équilibrés (et donc de pouvoir adopter des positions variées), d'être articulés, et de pouvoir ouvrir la gueule. Les pteranodons ont les ailes souples, tous les autres sont rigides, petiots y compris. Et évidemment, le souci du détail est poussé à l'extrème, comme la demoiselle joliment pomponnée malgré sa rencontre avec un spinosaure, l'ordinateur portable qui affiche l'arbre des familles de dinosaures, et la loupe... qui grossit réellement.

dinosaure pteranodon playmobil 4173
Pteranodon Playmobil #4173

dinosaure pteranodon playmobil 4173
Pteranodon Playmobil #4173

tyrannosaure t-rex dinosaure playmobil 4171
Tyrannosaure (T-Rex) Playmobil #4171

tyrannosaure t-rex dinosaure playmobil 4171
Tyrannosaure (T-Rex) Playmobil #4171

tyrannosaure t-rex dinosaure playmobil 4171
Tyrannosaure (T-Rex) Playmobil #4171

spinosaure dinosaure playmobil 4174
Spinosaure Playmobil #4174

spinosaure dinosaure playmobil 4174
Spinosaure Playmobil #4174

EDIT: ces boites sont maintenant disponibles en France, elles font partie des nouveautés Playmobil 2008!

mardi 25 décembre 2007

Cadre Photo Numérique Kodak EasyShare EX1011

Je peux vous en parler puisqu'on l'a offert pour Noël, et que je me suis largement livrée à des essais pour déterminer la manière la plus simple de mettre à jour les photos... les destinataires étant quasi-néophytes en informatique.

La connexion Wi-fi tout d'abord... je partais à priori plutôt sur ce système là, soit en passant par le site internet Kodak Gallery via le logiciel Kodak EasyShare, soit en configurant un lecteur réseau chez nous. Mais dans les deux cas, pas moyen de configurer le cadre pour qu'il démarre dans l'un de ces deux modes... du coup, il faut rentrer dans le menu, sélectionner le mode en question, valider, et lancer le diaporama à chaque fois que l'on allume le cadre. Ce n'est pas la mer à boire, mais c'est quand même un chouia rébarbatif. Pour ce qui est de Kodak Gallery, photos en ligne donc, je n'ai pas non plus réussi à configurer mes photos (prises en ratio 1/1.5) pour qu'elles soient automatiquement coupées/redimensionnées pour affichage en 1/1.66 qui est le ratio du cadre, tandis qu'en local (mémoire interne), le cadre fait ça tout seul.

Pour que des photos s'affichent directement à l'allumage du cadre, sans avoir à passer par un quelconque menu, deux solutions: la mémoire interne (128Mo) ou une carte amovible. Si une carte est présente, le cadre démarre un diaporama à partir de toutes les photos de la carte (racine, puis répertoire par répertoire), et sinon, à partir du contenu de la mémoire interne.

Copier des photos dans la mémoire interne, je l'ai fait par l'intermédiaire de la carte de mon appareil photo (CF) et je n'ai pas été convaincue par l'interface. Pour ceux qui se sont déjà servis des machines à tirer les photos numériques en quelques minutes de marque Kodak dans les hypermarchés, c'est exactement le même principe de navigation et de validation, trop laborieux à mon goût. Il y a également moyen de connecter directement par cable USB le cadre à un PC, ou par le réseau, évidemment, mais je ne suis pas persuadée qu'il ne faille pas quand même passer par l'interface Kodak. Le cadre n'était pas vu comme un lecteur sur notre réseau Wi-fi, et ce n'est pas bon signe.

Au final, on a donc opté pour la carte amovible, qui a le mérite de se mettre à jour facilement. J'envoie mes photos par mail, il suffit au destinataire de les sauvegarder sur la carte, de remettre la carte dans le cadre, et hop, le tour est joué. Avec même, pourquoi pas, la possibilité de jouer entre deux cartes, une avec l'ensemble des photos et une avec uniquement les photos récentes, changées à chaque nouvel envoi. Gros avantage d'avoir les photos en local, c'est également de pouvoir emporter le cadre chez la voisine pour lui montrer les derniers exploits des petits-enfants.

Sinon, point de vue caractéristiques techniques, luminosité etc, rien à redire, c'est un chouette produit. Le manuel utilisateur est symbolique, mais bien écrit. Doubler ou tripler la taille du contenu, par contre, ce ne serait pas du luxe, même si on peut télécharger d'autres manuels depuis le site de Kodak. Un logement pour la télécommande (ultra-plate) se clipse aisément au dos du cadre.

Au vu de mon expérience, réfléchissez-bien avant d'opter pour la version Wi-fi... pas encore parfaitement au point si vous destinez le cadre à des personnes non-initiées aux mystères de l'informatique, cela vous fera peut être économiser 50€. Ceci dit, c'est le genre d'appareil qui pourrait bien avoir des mises à jour de firmware régulières, donc les restrictions actuelles (pas moyen de redémarrer en utilisant le dernier mode actif, par exemple) ne sont peut être que temporaires...

Spécifications (et possibilité de commander) sur le site de Kodak.

Il était au Rendez-Vous...

lundi 24 décembre 2007

Joyeux Noël!



Je vous souhaite un bon réveillon... et je compatis avec ceux qui n'ont pas la chance d'être en famille. Bisous à tous.

La Farce se Prépare...

carottes céleri oignon

carottes céleri oignon

sauge origan thym poivre sel basilic

Balisage de la Piste

balisage piste brume

Fin prête pour le traineau ce soir ;)

Pleine Lune

pleine lune soleil couchant

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .