Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 02 février 2008

Lion chassant un Chat

Happy Groundhog Day!

groundhog marmotte

Pour cette tradition américaine, si la marmotte, censée sortir de son hibernation le 2 février, est effrayée par son ombre à son réveil (si le soleil brille, donc!), elle prolongera son hibernation de six semaines... prolongeant d'autant l'hiver.

(Et au cas où vous ne l'auriez pas encore compris ;) jetez un oeil au film Un Jour Sans Fin)

groundhog marmotte

vendredi 01 février 2008

Un Jour Sans fin (GroundHog Day)

Hier soir, j'ai décidé de regarder un film d'actualité. Je vous vois déjà sourire devant vos écrans, mais oui, le 2 février, c'est le jour de la marmotte! (et non, je ne parle pas de celle qui met le chocolat dans le papier alu!)

Pour Phil Connors, le 2 février équivaut à passer une journée en enfer, avec des bouseux inintéressants et stupides. Parce que tous les ans, le 2 février, ce présentateur météo se rend à Punxsutawney pour être témoin de l'événement de l'année: Phil, la marmotte, va t-elle prédire, ou non, la fin de l'hiver? Et notre pauvre Phil, cynique à souhait, désabusé, ignoble avec ses petits camarades en particulier et le genre humain en général, va revivre cette journée encore, encore, et encore, jusqu'à ce qu'il soit digne de Rita, sa productrice, dont il vient à tomber amoureux.

Et notre pauvre Phil va passer par toutes les phases possibles et imaginables, et peu importe ce qu'il lui arrive, il se réveille à 6:00 tous les matins, au son de la même musique ("I got you Babe" de Sonny and Cher, j'adore!), et des mêmes jeux de mots (vaseux, évidemment) des deux DJs locaux. Au fil des jours il va braver tous les interdits moraux de la société, avant de tenter de se suicider de multiples manières, ou de manipuler Rita pour tenter de l'amener dans son lit. Et si chaque jour, chaque soir, il progresse un peu plus avec Rita, tant qu'il ne s'agit que de manipulation, de réciter une leçon apprise au fil des jours, il ne réussira jamais à la séduire.

Phil: I was in the Virgin Islands once. I met a girl. We ate lobster and drank pina coladas. At sunset we made love like sea otters. *That* was a pretty good day. Why couldn't I get that day over and over and over...

Ce n'est que quand il se décide à changer, à apprendre de ses erreurs, à aider les autres, à faire preuve d'empathie et à aimer, véritablement, profondément, que sa vie va prendre un autre tournant. Que Rita va l'aimer pour ce qu'il est et le délivrer de sa "malédiction".

Évidemment c'est une comédie romantique, et c'est très drôle, plus drôle que romantique même puisqu'on ne peut pas dire que les deux acteurs principaux, Andie McDowell et Bill Murray dégagent une réelle alchimie à l'écran. Mais c'est en tous les cas un joli film, avec une belle leçon à la clef... et au final, c'est une de mes comédies romantiques préférées.

Réalisé par Harold Ramis. Avec Bill Murray, Andie MacDowell, Stephen Tobolowsky. Sorti le 28 Juillet 1993.

Dans ma cabane au Canada...



... ça ne vous donne pas des envies de trek en motoneige ? Moi, si...

jeudi 31 janvier 2008

Cri-Kee

Alors, je vous ai déjà dit que j'ai beaucoup aimé Mulan (ici...), et ça tombe bien, mes petiots également, et je voulais partager avec vous, chers lecteurs, un instant privilégié...

Notre chère Mulan se trouve chez la marieuse, et passe de petits tests destinés à prouver qu'elle fera un bonne épouse, et couvrira ainsi d'honneur sa famille. Et elle est supposée être aidée en ceci par le criquet porte-bonheur que vient de lui remettre sa grand-mère. Ledit criquet qui met une pagaille monstre chez la marieuse, faisant tourner au désastre l'entrevue de Mulan.

mulan
Copyright Disney

Et moi, l'expression béate de ce criquet en train de se prélasser dans la tasse de thé que vient de servir Mulan... je l'adore.

mulan cri-kee
Copyright Disney

(La même, à colorier ;) sur ce site)

mercredi 30 janvier 2008

C'est pas cher, c'est en vrac, faites votre choix!

Eh bien si j'avais du courage, je vous parlerais de la grève des taxis, qui a bien soûlé tout le monde par chez nous.

Ou de la sortie d'Astérix et Obélix, que j'ai mis d'emblée (que des préjugés, me direz-vous) sur la liste des films que je ne verrai JAMAIS. Déjà j'aime pas tout ce qui est adaptation de BD à l'écran. Un personnage de BD, c'est pas fait pour qu'on l'anime, mais pour qu'on le dessine. Et les nains de jardin, je les mets dans le même sac. Sauf que les nains de jardin, il ne faut pas non plus les dessiner. Ni les fabriquer. Ni les acheter. Ni en mettre un en scène dans une pub en train de ..., de ... *hum, comment on dit déjà en restant polie?*, de faire la cour à une Blanche Neige nue sous une cascade alors qu'il vient de voyager en benne à ordures.

Ou du grand moment de solitude de Faustine Bollaert cet après-midi dans son émission ("On peut tout se dire", sur Europe 1)... Thomas Dutronc au téléphone, mal casté visiblement puisqu'il n'avait rien à dire sur le sujet en question (les objets fétiches). Je me demande même s'il savait que c'était du direct vu le gringue qu'il s'est permis de faire à la demoiselle! Suivi par un auditeur qui explique que son objet fétiche, à lui, c'est un noeud coulant avec lequel quelqu'un s'est réellement pendu, même que c'est son père, ou son grand-père, j'sais plus, qui l'a décroché, et qu'ils se le transmettent depuis. D'ailleurs, ça porte bonheur puisqu'il a gagné au loto et au tiercé. (J'en apprend tous les jours, Faustine aussi, sauf que elle, elle doit garder son calme et son sérieux parce qu'elle est en direct. Moi pas.)

Bon, j'avais le sentiment d'avoir plein d'autres choses à raconter, mais elles m'échappent... Zut. (Et ne me dites pas que je me fais vieille...)

mardi 29 janvier 2008

La Vie des Autres

Je ne peux pas dire que j'ai été convaincue par ce film (en ce moment, séduire Tequila, c'est quand même relativement rare!). Le sujet est intéressant, tant d'un point de vue historique que par le suspense (limité néanmoins) qu'il dégage, mais je ne trouve pas que ce soit une réussite.

la vie des autres
Photo © Océan Films

L'histoire, c'est celle d'un homme et d'un couple dans l'Allemagne de l'Est des années 1980. L'homme est chargé par la Stasie de surveiller le couple, un écrivain et une actrice, soupçonnés d'entretenir des relations avec l'Ouest. Mais le couple est irréprochable, ou presque... du moins au début... disons que c'est surtout un Camarade Ministre qui souhaite avoir l'actrice pour lui seul, et quel meilleur moyen à sa disposition que de faire accuser l'écrivain de trahison? Et lorsque l'écrivain va effectivement basculer dans la dénonciation du régime suite au suicide d'un de ses confrères, l'homme chargé de leur surveillance est suffisamment écoeuré par le régime est-allemand, et suffisamment séduit par la femme, pour les couvrir. Il va donner une porte de sortie à l'actrice lorsque celle-ci doit dénoncer l'écrivain, et protéger ce dernier à son insu. Ce faisant il va perdre son poste, ses relations et se retrouver dans un placard. Et ce n'est que des années plus tard, après la chute du mur, que l'écrivain réalise qu'un ange gardien a veillé sur lui.

la vie des autres
Photo © Océan Films

Le film est affreusement long à démarrer... je dois avouer que je me suis ennuyée ferme pendant quasiment toute la première heure. Et ensuite, ma foi, j'aurais volontiers coupé tout un tas de scènes pour ne quasiment garder qu'une unité de lieu... et en faire un huis-clos entre les trois personnages principaux. Mais je ne suis pas réalisatrice, et les critiques ont été relativement unanimes sur ce film (époustouflant! incroyablement prenant! captivant! magistral! ambitieux! impressionnant! fascinant!) donc je me trompe certainement ;)

Réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck. Avec Thomas Thieme, Martina Gedeck, Ulrich Mühe. Sorti le 31 Janvier 2007.

Les 50 ans de Légo

Pour fêter dignement cet anniversaire, on a symboliquement relâché un des dragons des petiots après deux années de bons et loyaux services... peine perdue, il est encore là ce matin. Je crois qu'on va le laisser rentrer, il a l'air bien malheureux sans son dragonnier.

dragon lego

(Ceci dit, je me demandais justement hier pourquoi Google était écrit en légo sur la page d'accueil du moteur de recherche... )

lundi 28 janvier 2008

Soleil Couchant

Ciel exceptionnel ce soir... c'est bon d'être à la maison pour le voir :)

soleil couchant

soleil couchant

soleil couchant

StarGate Atlantis 4x14: Harmony

Honnêtement, s'il y a une chose de sûre, c'est que si on aime Stargate, il ne faut PAS, mais alors sous aucun prétexte, regarder cet épisode. C'est le moins bon de la franchise SGA, et c'est peu de le dire, mais c'est probablement le pire de tout Stargate. Vous me direz qu'il n'a pas du coûter cher, certes. Point de vue personnages, on a Rodney et Shep, entourés par des inconnus au bataillon. Point de vue décors, et à part un bout de château (c'est sans doute la 112ème fois qu'on nous le ressert), la fameuse forêt qu'on connaît réellement par coeur, et trois morceaux de ruines anciennes (également recyclées), il n'y a rien de notable. Mais surtout, surtout, ce qu'il y a de meilleur marché dans cet épisode, c'est le scénario. Je suppose qu'il a été écrit par un stagiaire à qui on a laissé deux heures, c'est pas possible autrement. Les dialogues sont niais au possible, au point que nos deux acteurs ont constamment l'air affligé, et je ne suis pas sûre que c'était écrit dans le script, ça doit être juste parce qu'il n'ont pas pu faire autrement, et je les comprends.

L'intrigue... McKay et Shep sont sollicités par deux soeurs pour accompagner leur cadette, qui va devenir reine, lors d'un rite initiatique: traverser une forêt dans laquelle rode une Bête, et faire un peu de méditation dans des ruines. La petiote, 13 ans, est non seulement une peste manipulatrice, mais une impénitente dragueuse, qui va d'abord jeter son dévolu sur Shep avant de se rabattre sur McKay qui lui sauve la vie à l'insu de son plein gré. Assaisonnez tout ça de drones, de Genii mandatés par une des deux soeurs qui veut devenir reine (ô surprise, on ne l'avait pas vue venir, celle-là), et vous obtiendrez... pas grand chose. Vraiment. C'est terrible d'aimer une série et de tomber sur un épisode nul à ce point.

RainMaker Rookie ATH

Aujourd'hui, j'ai vendu mon premier cheval. A la fois le premier cheval que je vends, et le premier cheval que j'ai fait naître. J'ai chargé RainMaker (le faiseur de pluie pour les Native Americans) dans un camion il y a moins d'une heure... C'est le but d'un élevage, faire naître des chevaux et les vendre, mais ça fait quand même un gros pincement au coeur... d'autant plus (bêtement, je vous l'accorde) qu'il était né le jour des 2 ans de Pitchoun #1.

rainmaker rookie ATH pinto
A quelques jours...

rainmaker rookie ATH pinto
A deux ans et demi...


dimanche 27 janvier 2008

Iris nains

Bien en avance...

iris nains

Jo-Wi! Jo-Wi!

Dans la série "Tequila découvre le sport à la télé"... pourquoi les jeux au Tennis c'est 15, 30, puis 40 puis on ne compte plus? Hein, c'est quoi la logique là-dedans?

Bon, et sinon, j'ai ressorti les raquettes de tennis des petiots (avec balle en mousse, évidemment)... je nous y mets cet aprem' ;)

Tipiti le Rouge-George

Allez, elle n'est pas extraordinaire, mais je n'ai pu prendre qu'une seule photo ce matin avant que la batterie de l'appareil ne me lâche. L'animal a fait des terrasses son terrain de chasse, je vais donc le revoir ;)

rouge george

Quand j'étais petite, parmi mes livres préférés , il y avait "Tipiti le Rouge-George", l'histoire d'un rouge-george familier d'une maisonnée, et qui transmet ses secrets avant de mourir à un autre rouge-george, qui va tenter de prendre sa place...

Acheter sur Amazon (ben oui, il est encore édité!): Tipiti le rouge-gorge

samedi 26 janvier 2008

Open Range

Voilà un bon vieux western comme on les aime... avec des hommes bourrus, rustiques, et qui fleurent la vie au grand air. Des femmes (peu) qui en ont. Des chevaux. Des bagarres. Du bon sentiment. Les méchants sont ignobles, et les gentils sont de braves garçons... pas forcément bien dégrossis, mais avec une femme pour leur apprendre à boire dans de la porcelaine, on devrait en faire quelque chose dans les années qui suivent.

open range kevin costner

L'histoire, c'est celle de quatre éleveurs itinérants qui convoient leur troupeau sur la piste... et qui ont le malheur d'aller aux provisions dans une ville tombée sous la houlette d'un rancher qui lui est devenu propriètaire de ses terres. Et évidemment il voit d'un mauvais oeil les éleveurs qui n'ont pas su s'adapter à cette nouvelle logique, au point de les liquider discrètement, s'appropriant par la même occasion les troupeaux itinérants. Je n'oserai pas faire le mauvais jeu de mots. Oh et puis, si, tiens. Le bétail n'a pas d'odeur :)

Heureusement pour nos itinérants, il y a une charmante docteur célibataire en ville, et nos p'tits gars ont l'heur de sauver un chien et de dépenser généreusement leurs dollars, ce qui gagne à leur cause quelques habitants. Et surtout, surtout, il y a des femmes décidées à retrouver leur liberté et à foutre des coups de pied aux fesses de leurs hommes. Atypique, comme western, vraiment ;)

Réalisé par Kevin Costner. Avec Kevin Costner, Robert Duvall, Annette Bening, Abraham Benrubi. Sorti le 25 Février 2004.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .