Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 29 juillet 2011

Crevaison

Ma voiture à peine réparée suite à la casse du turbo, qui nous a obligés, les enfants et moi, à prolonger notre séjour dans l'est... v'latipas que sur la route du retour, je crève. Enfin, la voiture, pas moi. Par contre, c'est bien moi qui ait du changer la roue comme une grande, avec quand même l'assistance téléphonique de l'Homme. Parce que si le mode d'emploi précise que le cric se trouve dans le compartiment moteur, rien ne décrit précisément qu'en fait il est caché dans une boite, elle-même dissimulée sournoisement. C'est tellement plus drôle de laisser l'automobiliste fouiller, hein.

L'outil permettant d'enlever le mini-enjoliveur qui cache les boulons, je ne l'ai même pas vu, lui. Heureusement que j'avais une barrette sous la main. Ça tombait bien, d'ailleurs, je me suis dit que cheveux au vent, j'aurais plus de chances de susciter un élan chevaleresque chez un autre automobiliste. Que dalle. L'autoroute avait beau être très fréquentée, en 40 minutes, personne ne s'est arrêté pour me donner un coup de main. Personne. Pas de galanterie masculine, pas non plus de solidarité féminine :)

Enfin, maintenant, au moins, je sais que je sais changer une roue. La prochaine fois (!), je tente d'améliorer mon chrono.

jeudi 28 juillet 2011

Filé de F1

A regarder passer les F1, les GP1, les GP2 et les Porsches pendant les essais libres, qualificatifs et les courses, j'ai pensé que c'était l'occasion de tenter un effet que j'ai souvent vu en photo, et qui consiste à suivre un sujet qui se déplace avec un léger temps de pause... L'on obtient ainsi un arrière plan flou et un sujet net, ce qui donne véritablement l'impression de vitesse.

Bref, c'était super adapté, j'avais tout mon temps, et pléthore de sujets qui passaient et repassaient devant moi...

GP Nürburgring 2011

F1 Nürburgring 2011

F1 Nürburgring 2011

F1 Nürburgring 2011

Finalement, même avec de la pratique, ce n'est pas facile du tout. Idéalement, j'imagine qu'il faudrait un trépied placé sur un sol stable plutôt que de faire ça manuellement, debout sur une tribune qui tremble. Ceci dit, je crois que le pire, c'était d'avoir à côté de moi un photographe affligé que je ne sois pas fichue de régler mon appareil correctement pour photographier en toute netteté, au point de me fourrer son appareil entre les mains pour que je vois la différence, et m'afficher ses réglages pour que je les copie. Le tout en allemand, avec des boules Quies dans les oreilles et des F1 qui déboulent à moins de 30 mètres.

mardi 26 juillet 2011

La Floride, épisode III, J1: Le Voyage

Parfois on s'inscrit en se disant que de toutes façons, l'on a aucune chance d'être sélectionné. Ceci dit, c'est comme le loto, au final, il y en a bien quelques uns qui gagnent. Pour le tweetup organisé par la NASA pour le dernier décollage d'une navette, celui de la mission STS-135, il y a eu 150 heureux élus sur 5500 postulants. Et après un p'tit passage par la #NASAWaitUp list, nous voilà à organiser un nouveau voyage en Floride en à peine 15 jours de temps. Location du camping car, billets d'avion, hôtel pour la première nuit et les trois dernières... sans parler du programme!

En recherchant les billets d'avion, nous tombons par hasard sur un combiné Nantes-Londres-Orlando, à peine plus cher qu'en passant par Paris, mais vu que nous économiserons péage, essence et coût de parking, sans compter les heures de trajet en moins... nous tentons le coup.

Premier vol via fly.be, donc. 45 minutes de retard au départ de Nantes, heureusement nous ne sommes pas pressés par le temps au niveau de la correspondance... la compagnie n'y est pour rien, c'est une grève à Gatwick qui est en cause! Billets vérifiés, nous descendons sur le tarmac, avec embarquement par une passerelle à l'ancienne, ça sent l'aventure!

Démarrage des moteurs, et hop, on décolle!

Dash 8-C400 Fly.be

A peine le temps de se payer un coca et de récupèrer de la monnaie anglaise (!) que nous descendons déjà...

Côtes anglaises

Dash 8-C400 Fly.be

Déjeuner à l'aéroport de Londres, avant d'embarquer dans notre 747 de Virgin Atlantic. Les grands examinent attentivement les hôtesses afin de vérifier qu'elles sont bien conformes à celles de la pub (il y a de l'idée), les petits se plongent dans le sac de voyage plein de goodies qui leur a été remis. Casquette, feutre multicouleurs, montre... et bouquin, en anglais. Zut. Second goodie bag, pour tous les passagers cette fois: une paire de chaussettes, un stylo, et un cache-yeux... Nous sommes gâtés!

747 Virgin Atlantic

Nous sommes assis au coeur du 747, malgré le fait que nous ayons demandé deux hublots... l'hôtesse nous ayant expliqué que de toutes façons l'avion est vide. Effectivement, une fois embarqués, tout le monde est assis dans la partie centrale de l'avion, personne à l'avant... Dés son message d'accueil, le commandant nous invite à prendre nos aises après le décollage, dés qu'il aura éteint le signal des ceintures. Il ne faudra pas nous le répéter deux fois, nous émigrons le plus à l'avant possible, et vu que nous ne serons pas rejoints par quantité d'autres passagers, nous nous étalons sur 4 rangées. L'Homme s'installe sur une rangée de 4, les petiots et moi prenons chacun un hublot et les sièges attenants. Le voyage est donc extrêmement confortable, d'autant plus que le vol est sans histoires. Les petiots promènent, jouent aux cartes, et Pitchoun #2 arrivera même à se perdre (ben oui, c'est quand même un 747!). Les grands s'autorisent une sieste. Le service est impeccable, c'est vrai qu'avec 100 passagers à bord, la charge de travail doit être plutôt confortable!

747 Virgin Atlantic

747 Virgin Atlantic

Plein d'enthousiasme, Pitchoun #2 (encore lui...) se cogne sur un hublot et perd une dent qui berloquait depuis longtemps... ça, c'est fait. Seul bémol, nous sommes obligés de reprendre nos places pour l’atterrissage... Les formalités douanières sont rapidement expédiées, la récupération des bagages également, et il ne nous reste plus qu'à passer un coup de fil à notre hôtel pour qu'ils nous envoient une navette...

Nous montons nos bagages dans la chambre, et nous redescendons illico à la piscine, dont l'eau dépasse allègrement les 30°C. Nous sommes levés depuis plus de 18 heures, il fait 35°C, la baignade est un délice.

En guise de dîner, nous nous faisons livrer une pizza dans la chambre... demain il faudra se lever tôt, une navette doit nous emmener à 7H45 à l'agence de location du camping-car!

samedi 23 juillet 2011

12 choses à savoir sur le Nürburgring

1. A Nürburg, un 23 juillet, il fait froid: 12°C. Les couvertures polaires et les bonnets Scuderia Toro Rosso s'arrachent comme des petits pains.

2. (C'est p'têt aussi parce que Sebastian Vettel, le pilote allemand de l'écurie Red Bull, est Champion du Monde 2010 de F1.)

3. Les F1 font un barouf d'enfer.

4. Le jeune homme qui vend des glaces vous les donnerait presque gratuitement.

5. Forte demande pour les mini-bouteilles d'alcool, le café et le thé. L'attente à la buvette est proportionnelle!

6. Il fait froid. Très froid.

7. Quand vous arrivez au pied de la tribune 13, il vous reste 700 mètres à parcourir avant de vous y asseoir.

8. Les F1 font tellement de bruit, que même avec boules Quiès plus un casque anti-bruit, vous les entendez encore. Les GP2 aussi. Et les GP3. Même les Porsches!

9. Echanger deux mots avec votre voisin, par contre...

10. (Surtout s'il ne parle qu'allemand!)

11. Pour déjeuner, vous aurez le choix entre currywurst, bratwurst et wurst mit bröt. Saucisse, donc!

12. Pas possible qu'on soit en juillet, installé en plein vent dans la tribune, on se croirait assis sur un télésiège. (D'ailleurs, vous regrettez fortement de ne pas avoir fait comme votre voisin de devant, qui est venu en combinaison de ski. Un 23 juillet...)

Sebastian Vettel Nurburgring 2011 Red Bull Toro Rosso

Ceci dit, c'est vachement bien!

mercredi 20 juillet 2011

A la Une! (si, si, je vous assure!)

En attendant de me lire ici de manière peut être moins formelle, je vous invite à jeter un coup d'oeil sur ma prose sur le site participatif du Nouvel Obs :)


mardi 19 juillet 2011

STS-135, The Final Mission

My Atlantis STS-135 launch video (july 2011) from Brigitte Bailleul on Vimeo.

On the 7th and 8th of july 2011, I had the extreme luck to be invited by NASA to the final space shuttle launch NASA TweetUp.

This video includes footage of the launch (which I did try to look with my own eyes, and not only through my EOS 60D viewfinder), but also a few minutes before (including the hold at T-31s) and after.

My tripod was set up between those of a mexican TV channel, and ABC... You'll hear the mexican journalist a lot on the audio feed, because he was live on TV during the launch. ABC had a portable radio with the NASA audio feed, and if you pay attention, you'll hear that too. And you'll hear everyone at the press site but me, before the launch I was holding my breath, and after she lift-off, I was so happy I could only look at others and smile :)

I'm just an amateur photographer, and this is one of the very first videos I shot with my brand-new Canon EOS 60D, which I received the day before I travelled to Florida... be indulgent :)

*********************

Les 7 et 8 juillet 2011, j'ai eu la chance extraordinaire d'être invitée par la NASA au TweetUp organisé pour le dernier lancement d'une navette spatiale.

Cette vidéo comprend le lancement en lui-même (que j'ai regardé le plus possible de mes propres yeux, et non via le viseur de mon EOS 60D), mais également quelques minutes avant (y compris l'arrêt de la chronologie à T-31 secondes) et après.

Mon trépied était entre ceux d'une chaîne de télévision mexicaine et de la chaîne de télévision ABC... Vous allez beaucoup entendre le journaliste mexicain, parce qu'il était en direct pendant le lancement. ABC avait une radio portable qui nous permettait d'écouter le canal de la NASA, et si vous prêtez l'oreille, vous l'entendrez aussi. Et vous entendrez tous les gens présents sur le site de presse, à part moi, avant le lancement je retenais mon souffle, et après qu'Atlantis ait décollé, j'étais tellement heureuse que je ne pouvais que regarder les autres et sourire :)

Je ne suis qu'une photographe amateur, et c'est l'une des toutes premières vidéos que j'ai faite avec mon Canon EOS 60D, reçu la veille de mon départ pour la Floride... soyez indulgents!

lundi 18 juillet 2011

I'm baaaack!

Après avoir dormi comme un loir à bord d'un 747, puis à l'aéroport de Manchester, puis dans un Dash 8-C400 à hélices... je suis bien rentrée hier après-midi, pour sombrer à nouveau dans une nuit de plus de 15 heures.

Vous l'aurez compris, sur place, il y avait bien plus intéressant à faire que dormir :)

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .