Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 31 janvier 2011

Destination Savoie Mont Blanc

Allez, dans moins d'un mois maintenant, je serai sur les pistes - que j'espère bien blanches et ensoleillées ! En attendant, je vous propose de découvrir la destination Savoie Mont Blanc, et, pourquoi pas, de gagner votre prochain séjour au ski !

Alors, Savoie Mont Blanc Tourisme, c'est l'appellation sous laquelle sont réunis les départements de la Savoie et de la Haute Savoie et leurs 110 stations... bien connues des amateurs de poudreuse et de sensations -et pas seulement sportives ! Là, comme ça, tout de suite, je vous citerai bien les stations de Courchevel, Les Gets, Les Menuires, Avoriaz, Chamonix, Morzine, Saint-Gervais, Val Thorens... et des domaines skiables aux noms aussi prestigieux que Les Portes du Soleil ou Les Trois Vallées. Pour ma part, ces noms m'évoquent de délicieux souvenirs !

Si vous faites partie des addicts qui ont un iPhone, je vous invite à télécharger l'application Ski Contest, à effectuer quelques descentes en utilisant votre téléphone comme bâton de ski... et à revenir ensuite poster ici vos résultats, nous verrons bien qui se débrouille le mieux :)

 Jeu concours Savoie Mont Blanc

Et si en plus d'avoir un iPhone vous êtes aussi sur Facebook, rendez-vous sur ce mini site pour envoyer des cartes postales virtuelles et personnalisées à vos amis... un avant-goût du plaisir que vous aurez bientôt à dévaler les pistes, ou à savourer un délicieux vin chaud dans un cadre extraordinaire. Pensez également à jeter un coup d'œil sur la page fan facebook de Savoie Mont Blanc pour découvrir les derniers bons plans en date !

Ceci dit, pas de panique si vous n'avez ni iPhone (quoiqu'il y a aussi une application Androïd!), ni Facebook... vous pouvez tenter votre chance au Ski Contest directement sur le mini site, et si vous le préférez, vous pouvez simplement laisser vos coordonnées pour participer au tirage au sort.

A gagner, deux séjours à Tignes et Châtel, avec hébergement au cœur de la station et forfaits mécaniques... Laissez-vous tenter !

 Jeu concours Savoie Mont Blanc

Billet sponsorisé par Adrider

Loustique

Chat tigré

Lire la suite

dimanche 30 janvier 2011

MMArena

Depuis quelques jours, la presse (surtout par chez nous, j'imagine) ne parle plus que du MMArena, que ce soit pour dire qu'il est beau, ou que c'est un scandale qu'un stade porte le nom d'une marque.

Moi, à chaque fois que j'entends parler du MMArena, je visualise l'Atlas Arena. Le stade des Buccaneers, l'équipe de Pyramid de Caprica City.

Atlas Arena, Caprica City

Atlas Arena, Caprica City

samedi 29 janvier 2011

Vénus a rendez-vous avec la lune

Ces jours-ci, Vénus et la lune se donnent rendez-vous dans le ciel. Je les ai surprises ce matin...

rapprochement lune venus janvier 2011

jeudi 27 janvier 2011

6 jours, 3 dates, 3 tragédies, 17 morts

Apollo I - le 27 janvier 1967.
Challenger - le 28 janvier 1986.
Columbia - le 1er février 2003.

Lourde semaine commémorative du côté de la NASA...

Pour ma part, je me souviens très bien du mercredi suivant l'explosion de Challenger, j'avais 11 ans. Je passais un moment chez ma grand-mère avant d'aller à la piscine située tout à côté de chez elle, et je suis tombée sur le numéro de Paris Match qui contenait un long reportage sur l'explosion et une série de photos. Que d'émotions.

Astronaut Hall of Fame, Apollo I

mercredi 26 janvier 2011

Clin d'oeil...

... à ma copine La Sorcière, et à la nouvelle série de la BBC, aussi!

Sherlock Holmes Complete Illustrated Short Stories


mardi 25 janvier 2011

The Big Bang Theory, Mad Men & La Mode

Sans être passionnée de mode, j'y ai finalement développé une certaine sensibilité au fil des années... en particulier en matière de série télévisée. Pendant longtemps je ne me suis intéressée qu'aux méandres des histoires et à la finesse des dialogues, et puis je me suis mise à écouter la bande originale... Le déclic ce fut avec Battlestar Galactica, avec ses phrases musicales propres à chaque personnage ou chaque couple, qui se mêlent, se séparent, cèdent l'une à l'autre pour des compositions toujours originales. Et puis je me suis mise à regarder les personnages. Je veux dire, à vraiment les regarder.



Pour la mode, je crois que le déclic fut The Big Bang Theory. La décontraction Californienne de Penny, les gilets à capuche de Leonard, les t-shirts de Sheldon -toujours portés sur un t-shirt à manches longues d'une couleur différente, et bien sûr les pyjamas en satin de Howard, ses boucles de ceinture et ses ensembles jean skin-fit/col roulé/chemise aux couleurs improbables. Obligé de porter un costume, Leonard ressort son costume en velours tandis que Sheldon refuse catégoriquement de porter quoi que ce soit d'uni, ou pire, de sombre. Évidemment, si l'identité visuelle des personnages est aussi forte, c'est aussi et surtout pour nous rappeler à quel point ils sont... comment dire... en marge... décalés... éloignés... du commun des mortels. Nous.

Pour le plaisir, un dernier lien: ici.

Réflexion faite, finalement, vu le nombre de magasins qui proposent en ligne les t-shirts de Sheldon, et vu ceux que je possède moi-même -sans compter ceux de l'Homme, je me demande si nous sommes des espèces si éloignées :)

Et puis il y a la série Mad Men, qui nous replonge dans les 60's à New York, au milieu des jeunes et vieux loups de la pub et des secrétaires qui hésitent entre embrasser le féminisme (ou la féministe, d'ailleurs) et épouser le meilleur parti parmi leurs collègues. Une série récompensée pour ses décors et la justesse avec laquelle elle dépeint cette époque... sur tous les plans, y compris la mode. Là encore, chaque personnage a son identité visuelle... du côté des hommes ça se joue surtout entre les couleurs, les coupes et les matières des costumes deux- ou trois-pièces. Du côté des femmes, l'exercice est d'autant plus intéressant que les morphologies sont variées et les caractères parfois aux antipodes entre la jeune épouse de bonne famille, la secrétaire naïve, l'artiste délurée, l'ancienne mannequin, la plantureuse chef de service, la journaliste libérée, la chef d'entreprise...



Séduite par l'atmosphère de la série, j'ai donc eu envie de lire The Fashion File: Advice, Tips, and Inspiration from the Costume Designer of Mad Men, écrit par Janie Bryant qui est la costumière de Mad Men. Un mot qui sonne finalement un peu démodé pour désigner un métier qui nécessite flair et inspiration, et une bonne dose de psychologie (ou d'empathie?) pour trouver le style qui conviendra à chaque personnage, renforcera notre perception de son caractère, et permettra à l'acteur ou à l'actrice de rentrer dans son rôle. Pour la femme, le souci du détail est d'ailleurs poussé à l'extrême, jusqu'aux sous-vêtements et aux bas, qu'elles aient ou non des scènes dénudées à tourner. Et c'est finalement l'aboutissement d'un rêve pour Janie, qui, à défaut de devenir créatrice de mode, l'a influencée à sa manière... dans la rue d'abord, et sur les podiums ensuite puisque les créateurs se sont largement inspirés du travail de Janie pour Mad Men dans leurs dernières collections.

The Fashion File, Janie Bryant

The Fashion File, Janie Bryant

C'est un livre passionnant, destiné à donner à chacun les bases pour se créer une signature vestimentaire. Un livre qui s'inspire de l'expérience personnelle de Janie, de son travail sur le set de Mad Men et de l'histoire de la mode pour nous donner envie de prendre plus de deux minutes pour choisir chaque matin nos vêtements. Le tout est joliment illustré de photos, et surtout de très beaux dessins signés de Robert Best!

The Fashion File, Janie Bryant



A lire sur le même thème:
The Big Bang Theory
Mad Men
Vide-dressing

dimanche 23 janvier 2011

Delta IV Heavy

Vous avez du entendre parler aux infos de la fusée japonaise qui a décollé cette semaine en emportant un cargo de ravitaillement, un HTV, vers la station spatiale internationale.

Vous n'avez par contre peut-être pas entendu parler du décollage de la fusée Delta IV, partie cette semaine également, et qui embarquait un satellite espion. Celle-ci se situe dans la catégorie des lanceurs lourds, comme Ariane 5, et pour ma part, je trouve l'allumage des moteurs... impressionnant!


jeudi 20 janvier 2011

...


mercredi 19 janvier 2011

Heat Wave, par Richard Castle

Voilà un honnête roman policier, qui se dévore d'une traite ou presque... L'histoire d'une jeune femme policière -Nikki Heat- chargée de résoudre une sombre affaire d'assassinat tout en jouant la baby-sitter pour un journaliste -Jameson Rook- chargé d'écrire un article sur les méthodes de la police New Yorkaise. Si ce n'est que ledit journaliste s'avère finalement plutôt utile et d'agréable compagnie. Très agréable, même (!)

Mais ce qui m'a bien plu, dans ce livre, ce n'est pas tant l'enquête rondement menée que la mise en abîme... Car ce petit bouquin est une sorte de bonus de la série télévisée Castle, dont je vous avais déjà parlé ici. Richard Castle l'écrivain, qui, dans la série, s'incruste auprès de Kate Beckett dans toutes ses enquêtes.

Dans Heat Wave, premier roman écrit suite à cette collaboration (et dont on voit la sortie en librairie dans la série), ce serait difficile de ne pas reconnaître Richard Castle dans Jameson Rook et Kate Beckett dans Nikki Heat. Difficile également de rater dans le roman divers éléments d'enquêtes élucidées dans la série Castle et ré-utilisés pour l'intrigue fictive, comme un écrivain l'aurait fait. Et enfin, c'est très drôle de voir comment il a fantasmé les rapports extra-professionnels entre les deux protagonistes de son livre, et offert à son personnage une irrésistible aura à laquelle Heat ne peut que succomber. Et un Prix Pulitzer.

Si vous m'avez suivie, c'est donc un livre écrit par un écrivain qui travaille avec une policière dans une série TV, livre dans lequel il met en scène un journaliste qui travaille avec une policière, journaliste qui lui-même écrit un article sur ladite policière.

Bref, c'est un chouette clin d'œil à la série, mais qui peut se lire même sans avoir regardé le moindre épisode... une jolie réussite.


mardi 18 janvier 2011

La Floride, épisode II, J11: Le Retour

Nous nous étions endormis sous une pluie battante, celle-ci n'a pas faibli pendant la nuit... on dirait que la Floride fait de son mieux pour que nous n'ayons pas de regrets à rentrer en France! En parlant de partir, Discovery ne décollera pas ce 4 novembre. D'ailleurs, à ce jour, la mission STS-133 est toujours clouée au sol, Discovery a même réintégré le VAB après avoir passé des semaines sur son pas de tir.

Je file au Starbucks acheter notre petit déjeuner, et vu qu'il est situé dans un "surf shop", j'en profite pour ramener un joli souvenir... un dessin numéroté de Mike Nemnich. De retour à l'hôtel et le petit déjeuner avalé, les petiots filent dans la piscine, et moi aussi, il sera toujours temps plus tard de faire les valises!

Nous partons en fin de matinée pour Orlando... Un dernier coup d'oeil à l'océan qui miroite sous le soleil, aux bateaux de croisière dans le port de Cocoa Beach, aux échassiers le long de la route, au VAB dans le lointain. Je dépose l'Homme et les enfants au comptoir d'US Airways et file rendre la voiture, avec un gros pincement au coeur. Je m'y suis bien habituée, moi, à mon gros 4x4... Un dernier déjeuner au Wendy's de l'aéroport, et nous prenons l'avion pour Philadelphie.

Nous avons 4 sièges disséminés dans l'avion, qui est plein, le personnel au sol nous a assuré que le personnel de bord trouverait une solution, mais le personnel de bord ne lève pas le petit doigt malgré mes demandes répétées. Après d'âpres négociations avec des passagers peu coopératifs, l'Homme est loin, Pitchoun #2 est à côté de moi, Pitchoun #1 devant moi, et je me fais sermonner par un stewart parce que je suis la dernière debout et qu'à cause de moi l'avion prend du retard. Je l'aurais bien étranglé de mes propres mains.

Le vol Philadelphie/Paris est sans histoires... Nous avons 4 sièges au centre de l'avion et les petiots exhibent fièrement leurs nouveaux doudous (une chouette et un hippogriffe du WWoHP) à tous nos voisins, avant de dormir ou de regarder la télévision tranquillement. Les valises mettront une éternité à arriver sur les tapis roulants à Roissy, Paris est embouteillé, mais nous avons fait un bien beau voyage...

lundi 17 janvier 2011

La Floride, épisode II, J10: Royal Pacific & Cocoa Beach

Nous aurions du prendre l'avion en fin d'après-midi, mais nous avons reporté notre départ d'une journée pour tenter de voir le décollage de Discovery... encore repoussé depuis. Aux dernières nouvelles, elle devrait partir demain, comme nous!

Le staff du Loews Pacific Resort est très accommodant, et après nous avoir permis un early check-in à 8 heures du mat' il y a deux jours, l'on nous accorde un late check-out. Nous en profitons pour passer la matinée à la piscine de l'hôtel, qui est immense, déserte et presque trop chauffée!

Les petiots s'éclatent avec les jeux d'eau installés dans un bateau, tandis que les grands se délassent avec délice!

Loews Royal Pacific Resort, Orlando

Loews Royal Pacific Resort, Orlando

Loews Royal Pacific Resort, Orlando

Une fois toutes nos affaires embarquées dans la voiture, direction le MacDo pour un copieux déjeuner... et une connection WiFi. Le temps est superbe, nous décidons de retourner sur la côte et de profiter d'une après-midi à la plage.

Nous réservons via internet et à un tarif défiant toute concurrence une suite dans un hôtel à Cocoa Beach. Le Beach Front Wakulla Suites a effectivement une plage privée, mais nous découvrons sur place qu'il est construit perpendiculairement à la route parallèle à la plage, avec donc juste la largeur du bâtiment face à la mer :)


Agrandir le plan

Notre appartement (2 chambres, sdb, cuisine, salon) est le plus spacieux des vacances, nous sommes au RDC avec vue sur le patio intérieur, le bord de la piscine est à moins de 5 mètres de nos fenêtres. Certes, il y a quelques minutes de marche jusqu'à la plage... mais ça ira quand même :)

Direction l'océan, qui est incroyablement chaud. L'on y rentre sans peine... Les vagues sont belles, le soleil brille, la plage est presque déserte... c'est une jolie fin de vacances. On se méfiera quand même après avoir vu un jeune homme sortir de l'eau largement brûlé par une méduse, mais les petiots termineront la journée sans dommages. Comme d'habitude, dés qu'il y a des bêtes qui piquent ou brûlent dans le coin, c'est moi qu'elles visent! (Je vous rassure, "attaquée" moi aussi par une méduse, j'ai senti la brûlure sur l'instant, mais à part la rougeur qui a persisté, c'était indolore ensuite.)

Cocoa Beach

Cocoa Beach

L'Homme retourne à la chambre avant nous, il est passé 19h30 quand je rentre avec les petiots, sous une belle averse... Je guettais pourtant l'approche de nuages orageux depuis un moment, mais le ciel était tellement beau et nous étions tellement bien au bord de l'eau que je me suis laissée surprendre :)

Cocoa Beach

Cocoa Beach

Cocoa Beach

Nous reprenons la voiture pour aller dîner dans une restaurant italien un petit peu plus loin... avant de nous endormir au son de la pluie battante.

dimanche 16 janvier 2011

Chevreuils dans la brume

Comme tous les matins, les chevreuils sont là! Je les compte tous les jours, les chasseurs ne sont pas avares de coups de feu en ce moment...

Chevreuils dans la brume

Chevreuils dans la brume

Chevreuils dans la brume

Chevreuils dans la brume

vendredi 14 janvier 2011

La Floride, épisode II, J9: Islands of Adventure & The Wizarding World of Harry Potter

Le grand jour est arrivé, aujourd'hui nous n'allons pas nous contenter, comme il y a six mois, d'entrevoir le Wizarding World of Harry Potter au-delà des arbres ou au travers d'une palissade. Non, aujourd'hui, nous allons fouler les allées de Hogsmeade!

Honeydukes, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogsmeade, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogsmeade, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Impossible de prévoir quelle sera l'affluence pendant la journée, mais le parc ouvre une heure plus tôt pour les résidents des hôtels Universal, et tout le monde se dirige au pas de course vers le Wizarding World of Harry Potter! Nous y sommes accueillis par le Hogwarts Express, mais notre objectif premier, c'est The Forbidden Journey qui se situe à l'intérieur du château, l'attraction la plus moderne au monde!

Hogwarts Express, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Nous devons obligatoirement laisser nos sacs dans des casiers à l'entrée de l'attraction, mais le personnel tolère les petits appareils photo et les portables... Le parcours de la file d'attente est immense, mais à partir du moment où l'on passe sous la serre d'Hogwarts, quantité de détails attirent notre regard. Quant à l'intérieur du château, c'est une pure merveille... on en regretterait presque de ne pas y passer des heures à patienter!

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

La serre, l'entrée du château, le phoenix, le bureau de Dumbledore, la salle des portraits, la classe de Defense Against the Dark Arts, la salle commune de Gryffindor... autant de lieux parcourus qui sont devenus si familiers au fil des livres et des films, et que l'on traverse soudain...

Représentez-vous les personnages des portraits qui s'animent, parlent, passent d'un tableau à un autre!

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Représentez-vous le Sorting Hat en train de vous donner les consignes de sécurité! Représentez-vous être reçu par Dumbledore dans son bureau, avant de rencontrer votre trio préféré qui complote pour vous épargner un cours d'histoire!

Hogwarts, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

L'attraction en elle-même est une sorte du super-cinéma dynamique suspendu à un rail, qui vous promène dans une alternance de scènes projetées sur d'immenses écrans qui vous enveloppent, et dans des décors composés d'animatronics. C'est une promenade en balai qui commence au-dessus d'Hogwarts, qui dégénère avec l'attaque d'un dragon, un détour par la forêt où l'on échappe de peu à Aragog et sa progéniture (à notre 6ème et dernière fois, en fin de journée, j'hurlais encore!), le saule cogneur, un match de quidditch interrompu par des dementors, et un retour triomphal à Hogwarts... Je pourrais vous dire que c'est très bien fait, mais c'est bien plus que cela... c'est... magique!

Nous enchaînons tout de suite deux tours avant de nous rendre chez Ollivander's (JK Rowling elle-même a donné son accord pour cette entorse aux livres)... côté magasin seulement, et non côté spectacle... Sur 30 personnes qui sont admises simultanément pour ce mini "show", une seule seulement aura le droit d'être choisie par une baguette magique. Tant pis, nous choisirons donc nous-mêmes :) En plus, les petiots savent exactement quelles baguettes ils veulent -celle de Dumbledore pour le plus grand, celle de Harry pour le plus petit- mais dans le magasin, des centaines de boites... celles de tous les personnages des livres, bien sûr, et quantité d'autres!

Ollivander's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Ollivander's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando



C'est l'heure de nous présenter au Three Broomsticks, où nous avions effectué une réservation!

The Three Broomsticks, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Le petit déjeuner est ultra-copieux, et autour de nous, au plafond ou sur les murs, nous voyons parfois passer l'ombre d'une chouette ou d'un balai...

The Three Broomsticks, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Direction les roller-coasters pour grands, il y a six mois nous embarquions dans le dragon de feu et le dragon de glace, il s'agit désormais de deux dragons tout droit issus de l'un des challenges de la Coupe de Feu... Les décors intérieurs et extérieurs ont été largement revus!

Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Le jardin d'Hagrid est au cœur du troisième roller-coaster, le vol de l'Hippogriffe, que les enfants vont faire, refaire, re-refaire, re-re-refaire... et moi aussi. Lors de la montée, la vue est imprenable sur Hogwarts et sur Islands of Adventure. Sans compter qu'on est salués par Buckbeak lui-même!

Hagrid's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hagrid's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Sur une petite place, des animations ont lieu régulièrement, que ce soit les jolies danseuses de Beauxbatons, les fiers gaillards de Durmstrang... ou encore la chorale de Hogwarts!

Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Parce que l'on ne peut pas passer là toute la journée, direction Jurassic Park... Nous sommes au premier rang de notre bateau, et je ressors suffisamment trempée pour laisser les petiots et l'Homme y retourner seuls une seconde fois. Nous déjeunons non loin des Ptéranodons, et je profite de la table pour écrire mon courrier. Autant j'ai complètement arrêté depuis des années d'envoyer des cartes postales, autant ce coup-ci, je ne veux pas rater le cachet de la owl-post d'Hogsmeade. Ceci dit, vu que les cartes postales que j'ai choisies ne rentrent pas dans les enveloppes du set de correspondance que je viens d'acheter, y coller trois timbres relève du challenge. Bref.

Direction Le Temple de Poséidon, et nous filons ensuite faire, re-faire, et faire à nouveau Spiderman. Il s'est mis à dracher, mais s'il ne fait pas froid, nous endossons quand même des ponchos pour éviter de garder sur le dos tout le reste de la journée nos vêtements trempés... Et puisque nous sommes désormais équipés, l'Homme emmène les petiots faire les attractions qui mouillent VRAIMENT tandis que je retourne à Hogsmeade flâner dans les magasins qui sont un réel plaisir pour les yeux!

Honeydukes, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Zonko's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Zonko's, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Une heure plus tard, nous retournons tous ensemble faire The Forbidden Journey, avant de voler à nouveau plusieurs fois en hippogriffe... et de déguster une butterbeer (bière sans alcool créée spécialement pour le parc), qui nous séduit tous les 4!

Le jour tombe... c'est l'heure de jeter un dernier regard vers les toits enneigés, il nous reste des attractions à faire avant l'heure de fermeture, et en particulier l'immense roller-coaster de Hulk!

Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogsmeade, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Honeydukes, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

Hogsmeade, Wizarding World of Harry Potter, Orlando

L'heure venue, nous quittons le parc à regrets... quel enchantement!

Islands of Adventure, Orlando

Islands of Adventure, Orlando

Le dîner, ce sera au restaurant NBA, devant un écran géant qui diffuse... du basket (!), puisque notre premier choix, le restaurant NASCAR, est fermé pour cause de soirée privée, et que l'attente au second, le Hard Rock Café, s'annonce beaucoup trop longue!

A l'hôtel, je découvre via le Twitter de la NASA que le décollage de Discovery a été reporté du 3 au 4. Zut, plus moyen de repousser notre retour une nouvelle fois... je me surprends à espérer qu'elle ne partira pas non plus le 4, qu'on ne la rate pas de si peu!

jeudi 13 janvier 2011

La Floride, épisode II, J8: Universal Studios

Changement d'hôtel aujourd'hui, nous dormirons ce soir au Loews Royal Pacific, au sein même du Universal Resort. Nous déposons dés le matin nos valises dans la chambre, la voiture au parking, et empochons les Express Plus qui nous permettront de passer en priorité dans toutes les attractions. Il nous reste ensuite à marcher une dizaine de minutes le long d'un canal jusqu'à l'entrée du parc...

Six mois après notre première visite, nous voilà donc de retour à Universal Studios... qui a revêtu ses couleurs d'Halloween. Il faut bien dire que pendant tout le mois d'octobre le parc est ouvert certains soirs pour des soirées spéciales, interdites aux moins de 14 ans! Au programme, rencontres effrayantes dans les rues, attractions exclusives basées sur des décors de films d'horreur célèbres, et bien sûr les "rides" qui font la réputation du parc. Très honnêtement, ce que j'en ai vu sur internet m'a semblé tout à fait terrifiant :)

Halloween Universal Studios Orlando

Halloween Universal Studios Orlando

Halloween Universal Studios Orlando

Nous connaissons bien les lieux, notre parcours est rodé... la vraie différence, c'est que Pitchoun #2 a grandi des quelques centimètres nécessaires pour être admis dans l'attraction de La Momie!

Nous enchaînons les attractions: le roller coaster Rip Ride Rock It, Twister, La Momie, Les Dents de la Mer, Men In Black, Les Simpsons... pas grand monde dans le parc, et avec nos Express Plus nous n'attendons littéralement jamais plus de 5 minutes!

Universal Studios Orlando

Nous déjeunons dans "notre" restaurant au rythme du rock n' roll avant de reprendre notre exploration du parc: ET, un roller-coaster à la mesure des petiots et dans lequel ils enchainent les tours les bras levés, une zone de jeux destinés à mouiller les téméraires, Terminator...

En sortant de Terminator, justement, nous trainons longuement dans le magasin adjacent, très orienté Science-Fiction... Les petiots essaient les pistolets mitrailleurs en tous genres tandis que les grands s'extasient devant les modèles "réduits" de Terminator et les reproductions à l'échelle 1 de Darth Vader, R2D2 ou Alien.

Terminator Universal Studios Orlando

Star Wars Universal Studios Orlando

Et c'est ainsi que j'aurai le droit à un beau sourire du grand gaillard qui vient de jouer sur scène, sous nos yeux, le rôle de Schwarzenegger. J'suis tellement surprise par sa ressemblance avec Terminator et son apparition subite près de moi que je ne pense même pas à lui demander de poser avec nous ;)

Alléchés par la promesse d'un spectacle de magie, nous entrons dans une petite salle et prenons place autour d'un magicien qui démontre les "tours" vendus dans le magasin adjacent: la petite lumière qui disparaît et réapparaît dans des endroits improbables, les pièces de monnaie qui lévitent, le paquet de cartes Svengali, les balles qui apparaissent et disparaissent, le portefeuille qui prend feu... Évidemment (!) nous ressortons avec un kit (dispo en ligne sur www.theatremagic.com). Vous serez heureux d'apprendre que depuis l'Homme maitrise la lumière, et se débrouille pas mal aux cartes... Même sans avoir le temps de s'entrainer aux manipulations, connaître les trucs est assez jouissif ;)

Jimmy Neutron, Shrek, Animal Actors... Nous terminons notre journée devant la DeLorean et la locomotive Jules Verne de la trilogie Retour Vers Le Futur...

Delorean, Back to the Future, Universal Studios Orlando

Jules Verne Train, Back to the Future, Universal Studios Orlando

Direction la Bubba Gump Shrimp & Co pour le dîner, avant de retourner tranquillement à pied à notre hôtel...

Bubba Gump Shrimp & Co, Universal Studios Orlando

1 2 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .