Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 30 juin 2010

Twisst

Twisst, ça n'a rien à voir avec le genre musical du même nom, ce n'est ni le pseudo d'un journaliste, ni celui d'un photographe, et ce n'est même pas une star du cinéma qui ferait rouler ses pectoraux et exhiberait ses tatouages dans son dernier film. Non, Twisst, c'est un peu votre meilleur copain en matière de Station Spatiale Internationale (si, tout le monde devrait en avoir un...).

Un compte Twitter qui vous envoie un petit mot pendant la journée pour vous dire que le soir même, l'ISS apparaîtra à l'ouest à 23h43, avant de traverser tout votre coin de ciel devant vos mirettes émerveillées.



J'étais déjà conquise par l'application Skygazer sur l'iPhone, qui utilise à la fois le GPS et le gyroscope de l'iPhone pour vous indiquer les étoiles, les planètes, les constellations (la liste est longue)... que vous avez sous les yeux lorsque vous pointez votre iPhone vers le ciel.

Quand je pense aux heures passées dehors il y a encore quelques années, cartes du ciel et livres en main, éclairée à la bougie, pour apprendre tout cela... Je vous le dis, la jeune génération galèrera moins que moi, pas de doutes!

Twisst, donc, c'est un compte Twitter, qu'il vous suffit de suivre pour qu'il vous envoie un éphéméride quotidien de l'ISS personnalisé pour l'endroit où vous êtes. Et je trouve ça génial.



Et puisque je sais où et quand chercher l'ISS, il ne me reste plus qu'à la photographier. Ce qui n'est finalement pas si facile que ça étant donné que trouver un petit point lumineux dans le noir total à l'intérieur d'un viseur, ça ressemble fort à chercher une aiguille dans une botte de foin.

J'ai pris 4 photos en tout, je crois que la prochaine fois je tenterai de n'en avoir qu'une, et de faire en sorte que l'ISS traverse toute la photo.

ISS International Space Station Station Spatiale Internationale

Apparemment, je viens de me fixer un nouveau challenge ;)

mardi 29 juin 2010

A l'ouest, rien de nouveau...

coucher de soleil

coucher de soleil

coucher de soleil

lundi 28 juin 2010

Orages Lointains

(Toute ressemblance avec un titre de film serait purement fortuite, etc.)

orage eclairs

orage eclairs

dimanche 27 juin 2010

Feu de la Saint Jean

Journée bien remplie hier, nous avons honoré de notre présence le spectacle de fin d'année des petiots, la kermesse de l'école et la fête de la piscine (animation assurée par Thétys-aqua... et les petiots se sont vraiment bien amusés!).

A peine fatigués le soir (!), nous sommes allés voir brûler le feu de la Saint Jean, précédé par un concert pendant lequel Superman jouait de l'accordéon (si, sérieusement!) et suivi du bal populaire... C'était bien :)





samedi 26 juin 2010

La plage de rêve

Mes enfants ne rêvent pas d'une plage de sable fin, bordée de cocotiers, sur laquelle ils pourraient s'allonger sur un transat pour lire en sirotant un smoothie. Non, la plage dont ils rêvent, c'est celle qui leur permet de passer l'après midi courbé en deux, le nez dans les flaques, à débusquer les bestioles abandonnées là par la marée descendante...

Comme le week-end dernier, tiens.











jeudi 24 juin 2010

RAS

Je pourrais vous dire que j'ai mis à jour mon iPhone, arrosé des arbres, hésité à cueillir des cerises et à faire de la confiture.

Que je suis allée porter le sac poubelle en vélo avec les enfants, j'avais oublié de l'embarquer dans la voiture en partant les chercher à l'école.

Qu'il fait beau, voire très beau.

Que je ne sais pas encore ce que je vais préparer pour le repas.

Qu'il y a quelques soirs j'ai regardé la Fête de la Musique à la télé, présentée par Nagui -que j'aime beaucoup-, et que j'ai bien ri en suivant les commentaires souvent peu charitables des "live twiterrers" au hastag #taratata (comprenne qui voudra).

Que je suis bien désolée pour notre angevin Nicolas Mahut, qui s'est finalement incliné à Wimbledon après plus de 11 heures de match, 68-70 dans le dernier set.

Que mes enfants veulent absolument que j'aille jouer au foot avec eux, et qu'il va bien falloir que je m'incline devant tant d'insistance... (le dîner attendra?!)

mercredi 23 juin 2010

Port de pêche

la turballe bateau de pêche chalutier

la turballe bateau de pêche chalutier

mardi 22 juin 2010

Recherche une recette de kirsch...

... testée, approuvée, et puis le dé-noyauteur et des bouteilles vides. Et la main d'œuvre, tant qu'à faire :)

J'veux bien aider à le boire ensuite.

cerisiers sauvages

lundi 21 juin 2010

Photographe indemnisé 10€ de l'heure

Je vous le donne en mille, ce matin, au lieu de ranger le bardas du super WE passé au bord de l'océan, cueillir des cerises, faire les courses ou même travailler (oui, ça m'arrive!)... j'ai photographié des bouses de vaches.

Oui, des bouses laissées dans la pelouse, les rosiers, devant le garage, ou encore au pied de la piscine par des génisses en vadrouille.

Celles-là même aperçues au pied de la terrasse en éteignant les lumières vendredi soir. Celles-là même pour lesquelles j'avais alors passé une heure sous une petite pluie fine à courir dans la nuit, un pull et un jean enfilé par-dessus la nuisette, jusqu'à ce qu'elles daignent regagner leur pré avec l'aide tardive de leur propriétaire.

Celles-là même qui étaient de nouveau là le lendemain matin, alors que nous allions partir en WE, et qu'il avait fallut chasser une deuxième fois, sous une pluie battante. Cette fois-là, le propriétaire est arrivé après la bataille, et ne semblait pas comprendre que non, on n'allait pas encore retarder notre départ pour constater les dégâts, ni donner un coup de main pour l'aider à refaire sa clôture.

Celles-là même qui sont revenues une troisième fois pendant que nous n'étions pas là.

Alors évidemment je peux porter plainte, sur la base d'un récit circonstancié et de photos. Je peux aussi faire venir un huissier qui constatera les dégâts. Je peux faire un recours auprès de mon assurance. Je peux même attendre que le propriétaire se manifeste. Je peux aussi faire tout ça à la fois, mais ce qui est sûr, c'est que mon assureur (pourtant très militant) ne connait pas d'entreprise de nettoyage de bouses de vaches. Par contre, je peux espérer une indemnisation d'environ 10€ de l'heure pour le temps passé à nettoyer (et éventuellement pour le temps passé à traiter le dossier). Tout va bien.

vendredi 18 juin 2010

The Voyage, J26: Le retour!

Nous y sommes, après une rallonge de neuf jours, à priori, rien ne viendra plus retarder notre retour en France! Sitôt levés, je boucle les dernières bricoles dans les valises, et nous quittons la chambre... Ma mission du jour, c'est de réussir à ne rien perdre parmi les 2 enfants, les 3 valises, et les 5 bagages à main!

Le portier de l'hôtel nous propose un "town car" plutôt qu'un taxi jusqu'à La Guardia. C'est un chouia plus cher, mais nous embarquons dans un immense 4x4 noir, avec un chauffeur qui me fait la conversation au lieu de passer son temps à discuter vivement au téléphone dans une langue étrangère. Cerise sur le gâteau, il conduit de manière raisonnable!

Arrivés à l'aéroport, nous nous dirigeons cahin-caha vers le guichet d'enregistrement, avant d'épauler à nouveau nos sacs et d'emmener les valises à la Sécurité Bagages. Sitôt (enfin!) débarrassés du plus encombrant, nous prenons la direction de la Sécurité Passagers, où, comme d'hab, il faut présenter billets et passeports, enlever chaussures, ceintures, vestes, sortir les PCs (2) des sacs, tout mettre dans des petits bacs, passer le portique (et la fouille bras et jambes écartées pour moi), avant de se rhabiller tant bien que mal.

Nous sommes priés d'attendre sur le côté, dans le sac de Pitchoun #2, les rayons X ont dévoilé un objet suspect, et il est donc vidé avec circonspection avant de repasser aux rayons. Ouf, c'est juste la boite en plastique de son jeu de cartes! (J'avoue quand même avoir paniqué un instant à l'idée de ce qu'il aurait pu y fourrer quand j'avais le dos tourné!)

Nous sommes en train de finir de nous rhabiller quand une annonce micro demande au passager Pitchoun #2 de se rendre à l'enregistrement... Nous voilà donc escortés dans l'autre sens jusqu'au guichet, où l'on nous prend en charge jusqu'à la Sécurité Bagages. Les bagages sont fouillés à l'ancienne, et l'une de nos valises refuse de s'ouvrir! Toutes les 3 sont à code, mais il doit y avoir un truc pour la plus moderne, qui a déjà été inspectée deux fois depuis notre départ de France malgré qu'elle ait à chaque fois été verrouillée. La troisième valise ouverte (bon courage, c'est celle qui contient majoritairement du linge sale...), nous retournons vers la Sécurité Passagers, pour y subir à nouveau le rituel (pfff).

On se pose enfin devant notre porte d'embarquement, non sans s'être arrêtés pour récupérer de quoi faire un bon petit déjeuner, bien mérité!

A la montée dans l'avion, les hôtesses nous affectent tous les trois sur la même rangée, et c'est finalement ce que je trouve le plus agaçant quand on voyage avec des enfants, c'est qu'ils veulent le hublot. Quand il n'y en a qu'un, je peux encore espérer voir un peu dehors, et même prendre quelques photos. Mais avec deux... il faut bien que je confie l'appareil photo à Pitchoun #1, au cas où nous survolerions Manhattan comme à notre arrivée. Je n'en suis pas à espérer un atterrissage de fortune dans l'Hudson, mais en partant de La Guardia, rien d'impossible!



Il ne se fait évidemment pas prier, les petiots rêvent tous les deux d'avoir leur propre appareil photo, et pour le coup, je lui propose même de filmer, et il s'en donne à cœur joie. Pendant d'autant plus longtemps qu'alors que nous roulons en accordéon depuis déjà un moment, le commandant de bord prend la parole pour nous annoncer que nous sommes encore #10 dans la file de départ!

(Si j'arrive à créer un jour le fichier vidéo du décollage, je vous le posterai, hein, mais pour l'instant...)

Bonjour Charlotte! Les applaudissements à l'atterrissage ne sont définitivement plus à la mode. Tant pis, nous, on est bon public!



Nous déjeunons d'une pizza en regardant passer les avions avant de rejoindre notre porte d'embarquement et de nous installer confortablement pour l'attente. Je discute un bon moment avec une famille de français qui était en vacances à NY... et qui est descendue en voiture en Floride pour le rab' de vacances! Contrairement à ce que disent les médias, il en restait donc encore quelques-uns à rapatrier...



Nous embarquons bons derniers, nous sommes tout à l'arrière de l'avion, dans la rangée centrale de 4 places, mais les 2 places à notre droite sont vides, tout comme les quelques rangées derrière nous. Du coup, on s'étale tout de suite. Je vais côté hublot avec Pitchoun #2 tandis que Pitchoun #1 reste au centre. L'avion a à peine décollé qu'il s'allonge sur 3 places, la tête bien calée sur les 4 oreillers, emmitouflé sous la couverture.

Au-revoir Charlotte!



Pitchoun #2 photographiera encore longuement les nuages avant d'accepter de me laisser ranger l'appareil, et de se plonger dans les dessins animés...

Quelques temps plus tard, nous dînons tranquillement tous les deux tandis que l'autre dort toujours, son repas restera au chaud en attendant qu'il se réveille au bout de presque 3 heures! Pitchoun #2 acceptera à contrecoeur de s'allonger 30 minutes sur ses 2 sièges, mais sans réussir à s'endormir... c'est pas très grave, il maîtrise très bien tout seul l'interface de choix des films/dessins animés. Allongée sur 3 sièges, je n'arriverai pas à m'endormir moi non plus, mais je me repose du mieux possible, nous arriverons vers 1h30 du matin heure américaine, et ce sera le début d'une (longue) nouvelle journée.



Atterrissage sans histoire à l'heure où Paris s'éveille, récupération des valises, métro automatique jusqu'au parking, et une première heure de voiture dans les bouchons: traverser Paris à 7 heures 30 du mat'... c'est vraiment pas l'idéal!

Pitchoun #2 s'endort avant même que nous ayons quitté le parking, Pitchoun #1 me fait la conversation jusqu'à l'A11... avant de s'endormir lui-aussi. Tous deux se réveilleront en arrivant au village, encore distant de 300 kilomètres... une paille vu ce que nous venons de parcourir!

jeudi 17 juin 2010

STS-131, notre vidéo!

Je vous ai déjà posté mes photos du décollage, dans ce billet... je me décide finalement à poster la vidéo que nous avons fait sur place. La qualité est déplorable, soit l'auto-focus du camescope était sur off, soit il ne fait plus la mise au point quand on utilise le zoom, soit... Mais bon. On y était!

La première séquence, c'est le passage de l'ISS au dessus du Kennedy Space Center, quelques minutes avant le lancement...



Pour une vrai belle vidéo du lancement, c'est évidemment du côté de la NASA qu'il faut regarder ;)



Double "bang" supersonique ce matin au-dessus de la maison... mais pas de navette prête à atterrir en vue!

mardi 15 juin 2010

Grumpf!

Pas moyen de boucler mon billet sur le dernier jour du voyage.

Hier j'ai perdu tout ce que j'avais écrit lorsque mon portable a brutalement décidé de redémarrer pour terminer sa mise à jour, évidemment sans me laisser aucune chance de sauvegarder mes écrits, et évidemment sans le faire pour moi. Ben non, c'est tellement plus drôle, et puis tiens, ça m'apprendra à ne pas écrire mes billets dans Windows Mail quand je suis hors ligne!

Et puis sur le gros PC, pas moyen de générer la vidéo supposée illustrer le billet. Pourtant, Windows Movie Maker marche plutôt bien d'habitude. J'aurais bien essayé sur mon portable, mais il refuse de se connecter au réseau aujourd'hui...

Je dois les avoir offensés d'une manière ou une autre, c'est pas possible autrement. Vous croyez qu'il faut que je tente de courir trois fois autour en jetant du sel par-dessus mon épaule?

dimanche 13 juin 2010

Ciel angevin

Pendant ma (longue) escapade outre-atlantique, la maison a eu entre autres gardiens mon grand frère, venu passer quelques jours. Il en a profité pour prendre des photos du ciel, que je vous livre ici... et si celles-ci vous plaisent, je vous invite à aller faire un tour sur son blog, , pour en découvrir d'autres.







samedi 12 juin 2010

A défaut d'orage...

Je me suis contentée hier soir de photographier le ciel, plein ouest. L'orage était en direction du sud-est, mais vraiment trop loin pour que j'espère en tirer quoi que ce soit!

paysage nuit

vendredi 11 juin 2010

J'aime pas le foot.

Faut-il que je vous en dise plus? La compétition n'a pas encore commencé que j'en ai déjà marre d'entendre parler de l'équipe de France, partout, tout le temps. Quand ce n'est pas pour critiquer l'entraîneur ou les joueurs (perdre contre la Chine, quand même...), c'est pour se poser des questions existentielles sur ces pauvres femmes qui n'ont visiblement pas les moyens d'aller voir jouer leurs hommes (fallait-il ou non leur payer le voyage?), ou pour débattre du luxe de leur hôtel (fallait-il loger les joueurs chez l'habitant?).

J'aime pas le foot. Voilà, c'est dit... et vivement le 11 juillet, que ce soit fini.


1 2 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .